pub

Rechercher dans ce blog

lundi 22 mai 2017

Polina

Titre : Polina
Tome : One Shot
Auteur : Bastien Vivès (scenario et dessins)
Éditeur : Casterman
Collection : KSTR
Année : 03/2011
Pages : 198





Russie, la jeune Polina a 6 ans et passe l'examen pour rentrer à la prestigieuse école Bojinski. Elle manque de souplesse mais elle possède déjà la grâce qui peut faire d'elle une grande danseuse, le professeur la repère, elle intègre l'académie.

9 ans, le professeur Bojinski fait suivre à la jeune Polina un entrainement spécifique pour la préparer au rôle titre du gala de fin d'année.

16 ans, c'est avec le professeur Bojinski lui-même que Polina prend maintenant des cours. Son don pour la danse, sa grâce innée et son travail la destinent aux grands rôles du prestigieux théâtre du Bolchoï.

Ainsi, suit-on la vie de cette artiste en construction Mais Polina souhaite-t-elle vraiment suivre le chemin tracé par ses professeurs ? Cet art de la maîtrise laisse-t-il la place aux rencontres et à son libre-arbitre ?


Mon avis :
La couverture montre l’enfant et son professeur travaillant (déjà !) sa souplesse. La couverture est rose presque enfantine. On y découvre la grâce encore hésitante de l'enfant, le port vacillant mais l'oeil déterminé.

Polina, c'est l'histoire d'une vie. Une vie à danser, une existence dédiée à cette discipline si rigoureuse qui requiert tout à la fois force musculaire, équilibre, souplesse et grâce. La jeune fille au destin en

dimanche 21 mai 2017

Les affiches du festival BD6Né

Affiches BD6Né
Je vous l'ai dit, je vous le redis. Du 22 au 25 juin 2017 aura lieu le festival BD6Né à Paris à la médiathèque Marguerite Duras (voir notre article).
Nous continuons nos petites séquences d'interviews avec marion et julien qui cette fois-ci ont décidé de nous expliquer comment sont nés les affiches du festival.
Retour sur une évolution d'un des symboles les plus forts pour ce genre d'évènement.



Inscrivez vous à notre newsletter :

Les 7 BD de Mai pour exprimer la liberté

Le mois de Mai est synonyme de liberté. "En Mai, fait ce qu'il te plait" dit le dicton.
Avec la Team 7BD, nous avons cherché un thème qui évoque cette liberté, pour les sept BD du mois.
Nous avons finalement choisi d'aborder une activité qui permet d'exprimer ce sentiment, de se sentir libre, de se lâcher, d'explorer certaines sensations; une activité parfois sensuelle, qui peut tout à fait se faire seul(e), mais qui vaut tellement la peine d'être partagée et de se faire en couple, voire même à plusieurs.

samedi 20 mai 2017

Udama chez ces gens-là, la chronique surprise !


couverture de "UDAMA CHEZ CES GENS-LA" de Zelba chez La boîte à bulles
Titre : Udama chez Ces Gens-là
Auteur : Zelba (scénario et dessin)
Editeur : La Boîte à bulles
Collection : Hors-champ
Année : 2017
Page : 112


Résumé :
Claire et Hervé viennent d'avoir leur premier enfant, une jolie petite fille répondant au doux nom de Rose. Ils cherchent une assistante maternelle qui pourra s'occuper du bébé, afin de permettre à Claire de reprendre son travail en agence immobilière. Hervé souhaiterait que Claire s'occupe elle-même de la petite mais la jeune mère a besoin de reprendre pied professionnellement. Le couple reçoit Udama, jeune malienne en recherche d'emploi, et finit par l'engager. Udama, de bonne composition, va devoir jongler pour tenir ses horaires avec les jeunes parents et s'occuper de ses propres enfants. Claire et Hervé devraient être soulagés d'avoir quelqu'un mais curieusement, cette situation ne semble satisfaire ni les parents, ni la nounou...

Mon avis :
Udama semble démarrer de manière classique, les jeunes parents tellement obnubilés par leurs problèmes qu'ils ne se rendent pas compte de ceux de leur nounou, tandis qu'Udama fait des pieds et des mains, tout en gentillesse et aussi par crainte de ne plus travailler, pour tenir les engagements. Et contre toute attente, l'histoire bascule doucement mais sûrement. Les égoïstes ne semblent plus si égoïstes que cela, mais plutôt un homme et une femme perdus qui n'arrivent plus à communiquer. La nounou ne semble plus si gentille que cela et se retrouve obligé de faire des choix drastiques pour survivre.