A la une!

  • Manhattan Walhalla Festival:

    "Un état du monde... et du cinéma", 6ème édition!

  • Kaboom!Actu:

    Kaboom! La WebTV à découvrir pour les fans de BD!

  • Astérix, le domaine des DieuxCiné:

    Astérix, le domaine des Dieux, le nouveau film d'animation d'Alexandre Astier

Retrouver une actu :

Chargement...

vendredi 28 novembre 2014

Universal War One - La Genèse

Universal War One Tome 1 La Genese
Série : Universal War One
Titre : Tome 1 - La Genèse
Dessin et Scénario : Denis Bajram
Editions : Soleil Productions
Année : 1998
















Résumé de l'éditeur:


Entre Saturne et Jupiter, au cœur des jeunes Etats les plus prospères de la Fédération des Terres Unies, la troisième flotte de l'United Earthes Force veillait inlassablement sur la périphérie du système solaire. Elle assurait par son gigantisme un incroyable sentiment de sécurité à ses habitants. 

Mais le MUR est apparu. 

Si grand, si sombre. 

Insondable.  

Ici commence la Première Guerre Universelle.

jeudi 27 novembre 2014

Space Brothers tome 1


Space Brothers tome 1 aux éditions Pika
Titre: Space Brothers Tome 1
Auteur: Chûya Koyama
Année: 2013
Type: Seinen
Éditeur: Pika
Nombre de volumes: 9 (série en cours avec 24 volumes au Japon)

Mutta et Hibito sont deux frères.
Alors qu'ils sont enfants, ils aperçoivent un objet dans le ciel, d'abord immobile, puis se dirigeant tout droit vers la Lune. 

Hibito, le plus jeune fait alors le souhait d'aller sur la Lune lorsqu'il sera plus grand. Mutta qui est l'aîné veut faire mieux, et lui promet d'aller encore plus loin.

Mais quelques années plus tard, en 2025, alors qu'Hibito est sur le point de concrétiser sa promesse et d'être le premier japonais à aller sur la Lune, Mutta, se retrouve au chômage.

Lui qui était ingénieur dans une société automobile, se voit obligé de rentrer chez ses parents.
Commence alors pour lui une mauvaise période, jusqu'au moment où son petit frère Hibito, va l'amener à se rappeler son rêve et à retrouver ses ambitions et sa volonté d'enfant.

Pourquoi ne pas tenter de rentrer dans l'agence japonaise d'exploration aérospatiale, comme son petit frère Hibito?

mercredi 26 novembre 2014

Kookabura - Tome 1 : Planète Dakoïa

Titre : Kookabura - Tome 1 : Planète Dakoïa
Auteur : Crisse
Editeur : Soleil
Année : 1997

Durant des siècles, la guerre a fait rage entre les trois secteurs de l’univers connu. Aujourd’hui, enfin, la paix règne. Mais celle-ci est fragile, précaire. Aux quatre coins de cet univers, des enfants parviennent à la conscience de l’un et de l’autre. Un lien semblable paraît les unir au space sniper Dragan Preko, le lieutenant des armées d’élite de l’alliance terrienne envoyé en mission suicide sur la planète Dakoï, la planète maudite du plus petit secteur de l’univers.

mardi 25 novembre 2014

Silver Surfer: Les Prédateurs

couverture Silver Surfer Prédateurs par Stan Lee et Keith Pollard chez Semic
Série : top BD
Titre: Silver Surfer: Les Prédateurs 
Auteurs : Stan Lee et Keith Pollard
Editeur : Semic
Année : 1990


Résumé :
Le surfer d'argent, au lieu d'arpenter la galaxie sur son surf, est pris de violents cauchemars qui viennent à bout de son flegme légendaire. Il s'échoue sur terre et c'est Red Richards lui-même (si, Monsieur Fantastique) qui lui traduit ses craintes nocturnes: sa belle, Shalla-Bal, est en danger et l'appelle du fond de la galaxie. Notre héros ne fait ni une ni deux et s'engouffre dans l'espace spatial pour sauver son amour. Il ne sait pas encore qu'il va se heurter à une des menaces les plus dangereuses qu'il ait jamais rencontrées – ou presque - : Mrrungo-Mu, le seigneur des esclaves. Tout un programme !


Mon avis :
Une curieuse aventure du Surfer ! Quand je l'ai relu, mon premier choc a été le nom du vilain : Mrrungo-Mu. Ca ne s'invente pas. Enfin, si, justement. Le « seigneur des esclaves ». Ouaouh ! Avec un nom pareil, personnellement, je ne ferai pas le fier. Il est rare le dictateur qui n'est pas seigneur de ses esclaves. Mrrungo-Mu est peut-être super puissant mais il devrait virer sur l'heure – ou pire - son responsable communication.
Enfin bon, ceci n'est que la partie émergée de l'iceberg. Si l'histoire démarre fort avec ces terribles cauchemars et cette vertigineuse chute sur la terre de notre surfer favori, elle prend une curieuse direction avec l'entrée en scène de Mrruongu, non, Mrrougo, non enfin, avec l'entrée en scène du méchant, quoi.
Ce vilain peu crédible et tout-puissant repère la terre grâce à la sonde Voyager III – une autre bonne idée de cette BD – et capture tous les super-héros pour pouvoir prendre la planète. Comme il est un brin prétentieux - pour garder son patronyme et le répéter fièrement toute les cinq minutes, il faut quand même avoir de sacrées chevilles – il défie tous les héros de notre enfance et... les bat à plates coutures, les réduit en esclavage et hop, on enchaîne avec l'arrivée du surfer qui cherche sa douce Shalla-bal. Tout ceci est un chouïa trop rapide. On a du mal à le digérer. Cete scène me donne l'impression qu'il fallait trouver un moyen de montrer la puissance de l'incroyable Mrraan, non, Mrrrhihan, bon, je laisse tomber, la puissance de la crapule.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...