samedi 28 janvier 2023

Offrez-nous un café

« La vie d’adulte », ou comment le destin prend des chemins détournés.

Bonbon acidulé à l’arrière goût doux-amer, « La vie d’adulte », chronique d’un destin repris en main, est l’un de mes coups de coeur de 2022.

« Quand la vie te donne des citrons, fais-en de la limonade »

"la vie d'adulte", une BD douce amère chez First Editions.

Titre: La vie d’adulte
Scénario: Sophie Adriansen
Dessin et couleur: Eloïsa Scichilone & Mauro Gandini
Editeur: First Editions
Collection: La Vie en Bulles
Année: 2022
Pages: 216

"la vie d'adulte" de Adriansen, Scichilone et Gandini.
Une vie de "Working Girl"...

Résumé d’un appel au bonheur:

La vie comme une course.

Course à la réussite, course à la « vie rêvée »: un mec, si possible assez classe pour être validé par maman, un boulot qui paie bien, un statut qui claque, des responsabilités…

Une course qui croise une autre course.

Celle d’un scooter, celui qui fauche Marina, notre «control freak», l’envoyant à l’hôpital.

"la vie d'adulte" Une vie qui bascule... de Adriansen, Scichilone et Gandini chez First éditions

Rien de trop grave.
Marina s’imagine déjà reprendre sa course.
Mais…

Là, au détour d’un scanner cérébral, la course prend une pause.

Qui pourrait s’avérer définitive.

Pour un simple petit caillou dans la chaussure: un anévrisme cérébral lui est diagnostiqué.

La maladie qui change tout...

Second choc: Marina prend conscience de sa mortalité.

Et, confusément d’abord, puis de manière de plus en plus marquée, elle visualise l’inanité de ses choix de vie et la déconnexion avec celle qu’elle était enfant et de ses rêves d’alors…

Et si elle décidait, enfin, d’écouter ses envies et non les attentes de la société?

la vie d'adulte: s'autoriser une autre vie.

Quand la beauté est au service du propos:

Attention! A la lecture de mon pitch, il serait aisé de penser que je vous présente ici une de ces énièmes mièvreries «feelgood» tellement à la mode.

Que nenni! Ce livre devrait être remboursé par la Sécu, oubliez aussi le CBD, tournez ses pages, admirez ses dessins, vous en sortirez avec un sourire aux lèvres et l’envie de prendre votre destin en main!

Déjà, « La vie d’adulte » est le plus bel album que j’ai lu depuis longtemps. Tout simplement. Le travail du duo italien Scichilone/Gandini est une absolue merveille, d’une douceur et d’une inventivité sans faille.

Aquarelle, crayon, craie, tout est bon pour ravir les yeux et nous faire percevoir les sentiments de Marina. Le duo responsable de « Nous vivons chez nos chats » (Marabulles, 2019) garde cette même fraicheur mais parvient, aussi bien par des personnages attachants que des décors grandioses (je n’avais vu la Toscane, que j’aime tant, aussi bien représentée !), à parfaitement coller à l’univers de leur scénariste.

Lâcher prise...

Justement, parlons de l’histoire:

C’était une gageure, mais Sophie Adriansen parvient à mettre dans son scénario tellement de naturel, de finesse et d’intelligence que ce récit de remise en question de soi et de changement de vie paraît couler de source, sans nullement céder à la facilité très « romcom’ » qui était le piège de ce genre d’histoire. Elle nous amène, mine de rien et sans y toucher, à nous interroger sur nos choix: ceux dictés par d’autres (nos familles, le poids social,…) et ceux que l’on pourrait décider, seul•e, de faire afin de parvenir à faire coexister l’enfant et l’adulte qui nous habitent et nous définissent et qui, renoncement après renoncement, s’éloignent inexorablement l’un de l’autre…

Rompre avec le passé.

Mon avis sur « La vie d’adulte » chez First Editions:

Il est rare pour moi d’entrer dans une librairie sans une idée assez précise de ce que je viens y chercher. Encore plus de céder à un achat d’impulsion d’un livre dont je n’avais pas jusqu’alors entendu parler, juste happé par la beauté plastique de quelques pages feuilletées. Car souvent, il n’en ressort qu’une déception face à un flacon attractif qui ne contient qu’une piquette convenue…
Ici, rien de tout cela! On se retrouve à déguster un doux Chianti, un Amaretto qui réchauffe notre âme à coups de couleurs chaudes et douces et du parcours de vie d’une attachante Marina qui parlera à cell•eux d’entre nous qui en ont assez de suivre le courant d’un monde qui ne leur ressemble plus et qui veulent prendre en main leur destin.
Una vera felicità!

On se retrouve bientôt pour une nouvelle chronique BD,

Christophe

Faire ce qui nous rend heureux...
Fais découvrir cet article à tes amis
Christophe de Objectif Bulles
Christophe de Objectif Bulles
Christophe, néo-rédacteur chez @7bd.fr. Chroniques BDs, romans graphiques, comics et mangas sur Instagram: @objectifbulles Membre du jury du #prixbdstagram 2022.

CES ARTICLES POURRAIENT T'INTÉRESSER

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

CONNECTEZ-VOUS ;)

2,893FansLike
202FollowersSuivre
62FollowersSuivre

Derniers Articles