vendredi 1 mars 2024

Offrez-nous un café

Métal, la chronique qui sature !

Métal, la BD qui décortique le genre !

couverture de "METAL" BD collective chez Petit à petit

Titre : Métal
Auteurs : Fabrice Rinaudo (scénario), Marie Berginiat (texte documentaires), Antoane, Will Argunas, Christopher, Sylvain Dorange, François Foyard, Eloïse Héritier, Grégory Lê, Rackham le roux, Madd, Jörg Mailliet, Marie Millotte, Anne Royant, Martin Texier, Joran Treguier, Mayeul Vigouroux (dessins), Robin Millet, Joël Odone, (couleurs)
Éditeur : Petit à Petit
Collection : Docu-BD
Année : 2023
Pages : 192

Résumé d’une histoire qui fait du bruit :

Eddie, momie chevelue squelettique, la mascotte de Iron Maiden, rencontre Margaret Thatcher ! Evidemment, entre l’icône du légendaire groupe de Heavy Metal et la première ministre de l’Angleterre, la rencontre ne se passe dans la plus grande cordialité. Mais tous les amateurs de métal savent bien qui aura le dernier mot…

Les scénarios destructeurs :

En route pour un nouveau Docu-BD, mais cette fois-ci, au lieu de se pencher sur la vie d’un artiste, ce recueil aborde un genre musical, le Metal et même une monstrueuse quantité de sous-genres qui le composent.
La structure reste la même : une vingtaine de chapitres composés d’une intro, de quelques pages de BD (normalement cinq mais pour ce tome, il y a des variantes qui cassent le rythme et c’est tant mieux) suivi d’une double page de texte documentaire illustré de photos et de dessins. Cette fois-ci, au lieu de présenter une période de la vie de l’artiste, chaque chapitre explore une partie du métal.
J’avais souvent reproché à cette série de BD le côté répétitif entre la partie dessinée et la partie documentaire, qui se recoupaient souvent dans les informations. Il faut croire que ma bonne étoile a porté le message, car ce tome est complètement sorti de ce problème. Les BD peuvent être complètement fictives ou mettre en scène des moments de vie d’artiste, des rencontres, des témoignages, peu importe, ce sont toujours des situations différentes que celles abordées dans la double page documentaire.
Autant dire que ça propulse la lecture dans une autre dimension. Beaucoup plus agréable à découvrir, cette BD ouvre de nombreuses portes et on se plaît autant à découvrir les parties BD que les parties documentaires.

Il faut évoquer le travail de vulgarisation des textes qui sont richement fournis et parviennent à condenser, pour le néophyte que je suis, un premier débroussaillage on ne peut plus clair. Les groupes phares du sous-genre, un concert marquant, les quatre à cinq albums à découvrir, les spécificités techniques du sous-genre, un rapide survol historique, des origines à la nouvelle génération. Tout ça avec des photos !
Si vous n’y connaissez rien ou un petit peu dans le métal, alors plongez dans cette BD. Vous en sortirez l’esprit plus éclairé et l’envie de vous frotter les oreilles à certains de ces styles.
Justement, on se perd un peu dans la vaste masse des styles abordés – ou sous-genre si on considère le métal comme un genre, sans aucune notion dépréciative bien sûr – car il faut reconnaître que la partie technique, les spécificités se recoupent un peu. Et l’autrice le reconnaît elle-même, des groupes, selon les albums, se retrouvent doom metal puis thrash metal, par exemple. La classification est on ne peut plus compliquée, normal tant le genre est riche de tendances et de recherches et tant ces artistes explorent et cassent les frontières, mais cet essai remplit bien sa mission. L’on n’en sort pas expert du métal, mais un peu plus connaisseur. D’autant plus si vous accompagnez votre lecture de l’écoute des quelques chansons issues des albums généreusement indiqués à chaque chapitre.
Les parties BD osent sortir du sentier battu de l’illustration simple de la biographie ou des événements marquants, et c’est une très bonne chose. Et comme à son habitude dans la série, chaque dessinateur apporte sa patte et change l’ambiance.

un extrait coloré de la BD Métal
une planche psychédélique de François Foyard !

Le dessin qui ose :

Il fallait bien que les différents dessinateurs osent aller plus loin, vu les portes que défoncent à longueur de décennies le métal, ses enfants et petits-enfants. Les morceaux de bravoure sont ceux qui ressemblent à des clips de chansons, on peut y ajouter l’histoire de Lemmy – incontournable – qui rencontre dans une bar une femme étrange ou encore cette famille où les enfants se lassent d’entendre leur parents parler de Metal… Parfois, certaines anecdotes historiques sont tellement choquantes, étonnantes, comme l’histoire de Dimebag Darrel, que leur mise en images nous estomaque.
Le style de dessin passe d’un trait réaliste à une ambiance stylisée selon le dessinateur. Le jeu sur les couleurs enrichit la BD car il varie également d’un auteur à l’autre.
Peut-être que certains puristes n’y retrouveront pas leurs billes, ou qu’ils seront énervés de ne pas voir leur groupe dans tel ou tel genre, voire cité dans la BD mais pour ma part, ce fut un réel plaisir à lire, et un bonheur de m’y retrouver enfin – enfin, pas tout à fait, j’ai encore du pain sur la planche – dans les méandres des catégories du métal.

page de "METAL" BD collective chez Petit à petit
une planche plus réaliste de Will Argunas

Conclusion d’un BD qui défrise les amplis:

Tout en étant source d’infos claires, cette BD réussit le pari de faire péter les potards par ses choix graphiques et narratifs ! Un bel hommage au métal qui pourrait plaire à tout le monde, car vu le vaste champ d’investigation, même un métalleux compétent dans un domaine ne l’est pas forcément dans un autre et pourrait avoir envie de découvrir un autre sous-genre du métal.

Zéda carrément métal !

"METAL MAIS OU" strip de Zéda pour illustrer chronique 7BD sur "METAL" BD collective chez Petit à petit

David

Fais découvrir cet article à tes amis
David
Davidhttp://www.davidneau.fr
Scénariste pour le jeu vidéo, le podcast et le cinéma, auteur-réalisateur de court-métrages animés, auteur dessinateur la BD numérique "Zéda, l'Odyssée du quotidien", enseignant à l'ICAN en BD numérique, et chroniqueur BD bien spûr. Sans oublier passionné de musique et de... BD ! Tout est dit.

Laisser un commentaire

Ces articles pourraient vous plaire

Restons connectés 😉

3,459FansLike
402FollowersSuivre
146FollowersSuivre

Derniers Articles