dimanche 3 mars 2024

Offrez-nous un café

Le Voyage de Shuna, la chronique itinérante

Le Voyage de Shuna, la BD source !

couverture de "Le Voyage de Shuna" de Hayao Miyazaki chez Sarbacane

Titre : Le Voyage de Shuna
Auteurs : Hayao Myazaki (scénario et dessins)
Éditeur : Sarbacane
Collection : –
Année : 2023
Pages : 160

Résumé de l’histoire d’une quête :

Dans un pays pauvre, au pied de montagnes arides, Shuna est le prince d’une population qui a du mal à survivre. Un jour, un voyageur à bout de souffle lui parle d’une graine qui pourrait pousser et donner à manger à tout son peuple. Shuna décide de partir chercher cette plante mystérieuse, à l’autre bout du monde…

Le scénario à plusieurs niveaux:

Myiazaki a écrit cette BD en 1983. Il s’est inspiré d’un conte tibétain qui relate la découverte de l’orge. A partir de ce conte, Myiazaki a construit un récit comportant plusieurs niveaux de lecture, où on peut repérer la dénonciation de l’esclavage mais aussi les abus du pouvoir. Ceux qui le détiennent refusent de donner à ceux qu’ils dominent le moyen de s’émanciper, quitte à les maintenir dans la pauvreté. Mais Myazaki ne parle pas que de politique et de société, il aborde aussi l’amour, au travers de la rencontre de Théa et Shuna, un amour qui va dans les deux sens, chacun agissant pour sauver l’autre selon le moment de l’histoire.

Et à côté de cela, encore, il y a bien sûr le surnaturel, le fantastique qui abonde dans ce monde qui n’est pas le notre mais une terre de légendes où la lune fait le tour du monde. En même temps, on comprend mieux ce qu’est cette lune au fur et à mesure qu’on avance dans le récit. Et beaucoup d’éléments se recoupent et révèlent leur sens à certains moments de l’intrigue.
Autant dire qu’effectivement, dan ce récit, se trouvent nombre de thèmes chers à l’auteur. La narration est simple et joue beaucoup sur le dessin, les textes sont très épurés, il n’y a quasiment pas de dialogues et les cartons demeurent courts.
La BD se finit par une postface et une conclusion qui resitue le Voyage de Shuna dans l’œuvre de Myiazaki.
Et si les textes prennent peu de place, c’est pour laisser un plein espace au dessin.

page de "Le Voyage de Shuna" de Hayao Miyazaki chez Sarbacane
la double page asymétrique, en plus des belles couleurs et du dessin magique…

Le dessin aux aquarelles douces :

Myazaki dessine dans son style habituel, mais ce manga n’est pas en noir et blanc, comme d’habitude. Le voyage de Shuna est un livre en couleurs. Des couleurs magnifiques jouant sur des mélanges d’aquarelles qui donnent une teinte douce au récit, même dans les moments les plus durs. On peut passer son temps à se laisser emporter par les forêts, les champs, les villes de Myiazaki. Et nous sommes comme Shuna qui prenons conscience de l’ampleur du monde.

Les compositions sont spacieuses, aérées et parfois étonnantes car les planches sont dissymétriques sur la double page. Je m’explique : Sur certaines doubles pages, les cases sont plus larges que la page et donc débordent pour se finir sur la page d’à côté. Myiazaki n’a pas pensé ses planches en fonction de la double page et de la reliure au milieu, mais il crée un espace différent, original, qui prend la double page , et non la page comme planche de base. Ce qui fait que dans de nombreuses pages, on peut se dire que cette BD aurait gagné à un format leporello, par exemple, qui aurait permis de prendre la mesure des cases dont une partie se perd parfois au niveau de la reliure. Mais ce n’est pas toujours le cas et au fil du voyage, on erre ainsi entre équilibre parfait et déséquilibre marqué.

page de "Le Voyage de Shuna" de Hayao Miyazaki chez Sarbacane
Une autre, juste pour le plaisir !

Conclusion d’une BD immanquable:

Si vous êtes fan de Manga ou de Myiazaki ou même de BD, cet opus est immanquable. Sa composition originale, son utilisation de l’aquarelle, son absorption d’un conte par un auteur pour en tirer une histoire au monde construit et pensé, tout est passionnant. Et cette belle édition chez Sarbacane est l’occasion d’un cadeau à faire, à vous-même ou à d’autres.

Zéda rencontre Shuna.

"LE DERNIER CHEVALIER "strip de Zéda pour illustrer chronique 7BD sur "Le Voyage de Shuna" de Hayao Miyazaki chez Sarbacane

David

Fais découvrir cet article à tes amis
David
Davidhttp://www.davidneau.fr
Scénariste pour le jeu vidéo, le podcast et le cinéma, auteur-réalisateur de court-métrages animés, auteur dessinateur la BD numérique "Zéda, l'Odyssée du quotidien", enseignant à l'ICAN en BD numérique, et chroniqueur BD bien spûr. Sans oublier passionné de musique et de... BD ! Tout est dit.

Laisser un commentaire

Ces articles pourraient vous plaire

Restons connectés 😉

3,461FansLike
403FollowersSuivre
146FollowersSuivre

Derniers Articles