dimanche 14 août 2022

Offrez-nous un café

Spirou Tome 15, L’ombre du Z, de Franquin

L'ombre du Z, de Franquin chez Dupuis, Couverture
Série:
Spirou


T15:
Z Comme Zorglub


Editeur
: Dupuis


Auteurs
: Franquin (scénario et dessin), Jidéhem (décors) Greg (scénario)


Année
: 1989




Résumé
:


Un
homme étrange traverse la ville pour livrer un colis à Fantasio. Le
blond compagnon de Spirou. Emballé par la lettre qui accompagne ce
présent, il se réjouit mais ignore qu’il s’agit là d’un petit
événement qui va lancer une bien étrange aventure, menée de main
de maître par le mystérieux homme qui se cache derrière cette
simple lettre : Z.


Avec
l’aide de Champignac, Spirou et Fantasio, accompagné de Spip et du
marsupilami, ne seront pas trop de cinq pour tenter de maîtriser ce
curieux savant fou dont le vrai nom est Zorglub !






Une
histoire assez curieuse car elle ne prend pas la route de
l’habituelle cavalcade semée d’obstacles qui amènent les héros
face au pied d’un maître du monde en herbe ! En effet, Zorglub est
un drôle de personnage. Certes, savant incroyable détenteur d’une
invention magnifique, certes, pourvu d’ambitions aussi énormes que
son égo – qui ferait pâlir d’envie Napoléon en personne – mais un
peu maladroit et doté d’une aspiration assez surprenante. Je me suis
presque attaché à ce personnage dont le but est de convaincre son
ancien collaborateur, le comte de Champignac, de venir travailler
avec lui !


D’ailleurs,
je ressens plus l’agacement et l’inquiétude chez nos héros mais pas
cette angoisse devant les plans machiavéliques d’un savant fou.


Pourtant,
cher lecteur, tu te rendra vite compte de la puissance de l’invention
de Zorglub, et s’il se monte une armée, c’est une armée destinée à
construire ses machines et dont l’arme principale n’est pas une arme
de mort, mais de contrôle !


Le
destin de Zorglub dans cette histoire est assez touchant. Mais avant
d’en arriver là, nos héros vont devoir se confronter à l’attirail
du Z, à savoir tout un tas d’appareils incroyables, de la
zorglumobile au zorgléoptère, qui font ta joie, lecteur.


Ces
appareils au design très futuriste mais qui aujourd’hui, ont un air
presque réaliste, vont probablement t’amuser et te surprendre.


Franquin
a déjà pensé à l’avion à atterrissage vertical, avec un look
tendance derrière ses grandes plaques de verre et sa carcasse rouge
à faire pâlir d’envie Ferrari.


Zorglub
a donc la maitrise des airs au travers de ces engins fabuleux mais
cela ne suffit pas à cet inventeur au melon envahissant.


Franquin
signe là encore un bel épisode des aventures de Spirou, prenant le
contrepied de personnages archétypiques en leur insufflant une bonne
dose d’humanité. Et cela n’empêche pas l’auteur de disséminer de
bon vieux gags, qui ne manqueront pas de vous arracher au moins un
sourire !



Si
Franquin a bénéficié de l’aide de Greg – le légendaire auteur
de Achille Talon, dont on retrouve la patte dans les répliques de
l’incommensurable Zorglub – au scénario, c’est avec Jidéhem qu’il
a dessiné cet album.




Et
la répartition a été assez simple : Jidéhem – le créateur du
héros Ginger – prend en charge les décors : châteaux poussiéreux
de Champignac, laboratoires industriels méticuleux de Zorglub,
appartement moderne et design de Spirou et Fantasio, tous
sympathiques et bien typés. Franquin s’occupe du reste ! Les
personnages, toujours dynamiques, expressifs – on notera le fou
rire de plusieurs case de Fantasio, où il a toujours une pose
différente -.


Les
couleurs claires contribuent à atténuer les décors pour axer
l’histoire sur les personnages ou les fabuleux engins aéronautiques
du Z, qui, eux, ont des teintes plus fortes.


Seul
le laboratoire du Z, avec son rouge éclatant, est omniprésent, mais
c’est aussi un peu le but de ces passages.


Le
découpage est assez simple, des pages de trois à quatre bandes de
une à trois cases. Ce schéma classique rencontre peu de variation,
à part sur la taille des cases dans certaines planches, pour
renforcer une action – surtout vers la fin – . Le dynamisme et la
force ne reposent pas tant sur le découpage et le cadrage que sur le
dessin de Franquin.


Un
dessin vivant en pleine évolution qui, à cette époque, n’a pas
encore atteint son plein potentiel. Hé oui, cette histoire date des
années soixante !




Franquin
nous a quittés en 1997, Greg en 1999 et Jidéhem est encore – ouf
– parmi nous portant bien ses quatre-vingt ans. C’est donc aussi avec
une certaine émotion qu’on relit cette aventures de Spirou et
Fantasio. Et c’est avec le recul qu’on se rend compte de ce que
Franquin a vraiment apporté à cette série, quitte à lui faire
quitter parfois les ornières de la classique série d’aventures.


Alors
n’hésitez pas à redécouvrir cet album qui vous offre l’arrivée du
Z, de sa zorglonde et de son drôle d’attirail de véhicules de tous
poils, mais rouges !




Zéda
est-il à l’abri de l’ombre du Z ?



"L'HOMBRE DOU Z", strip de zéda pour illustrer l'article 7BD sur Spirou T15, l'ombre du Z



Fais découvrir cet article à tes amis

Ces articles pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Connectez-vous ;)

2,603FansLike
152FollowersSuivre
50FollowersSuivre

- Un peu de Pub-

Derniers Articles