mardi 6 décembre 2022

Offrez-nous un café

Page Noire de R.Meyer et F.Giroud

Page Noire FUTUROPOLIS

Titre : PAGE NOIRE
Scénaristes : GIROUD F. et LAPIERE D.


Dessinateur : MEYER R.



Editeur FUTUROPOLIS


One Shot


Date de sortie : 2010

Nombre de pages : 98 pages

Résumé de l’éditeur :

Alors, les brodequins se tournèrent vers elle et le diable la fixa un long moment. Il fit un geste du bras. Et par ce regard, et par ce geste, il la précipita dans un trou noir sans fond, un enfer obscur et confus d’où elle ne reviendrait pas. Ou alors différente et brisée…

Mon avis :

Ce sont les quelques lignes de présentation de la BD, sur un fond sombre sur lequel un homme est dessiné. Nous sommes tout de suite dans l’ambiance.

Trois personnages, trois vies parallèles a priori, trois histoires. On sent bien qu’un lien va les unir. On est d’entrée dans l’histoire. L’intrigue est si bien menée que l’on ne veut plus lâcher le livre, on veut savoir.

Il y a AFIA, qui est palestinienne d’origine. Elle est cassée, elle a vécu une tragédie. Ses parents ont dû quitter leur pays en 48 lors de la création de l’état d’ISRAEL. Ils se sont réfugiés au LIBAN mais dans des camps. A partir de 1975, la guerre civile éclate au LIBAN. ISRAEL prend fait et cause pour les chrétiens du LIBAN. En 1980, pour AFIA, c’est le drame, elle a juste 4 ans, toute sa famille est massacrée devant elle par un groupe de soldats. CHAIM, le plus jeune du groupe est chargé d’achevé toute la famille pour ne pas laisser de témoin. Cependant, il ne peut tuer la petite AFIA, il tire une balle dans la tête de sa poupée. AFIA a cependant été grièvement blessée auparavant.
Elle survivra mais avec une PAGE NOIRE. Elle a perdu la mémoire de tout ce qui s’est passé avant le massacre. Elle est recueillie par une tante qui immigrera en France. Depuis elle fait toujours le même cauchemar : celui de la présentation de la BD. Elle suit une psychanalyse mais le déclic ne vient pas. A l’adolescence, elle fait de mauvais choix, elle se prostitue et se drogue. Au début de ce récit elle sort juste de prison. Un éducateur pénitentiaire va l’aider, d’abord à se soigner puis en lui proposant un poste d’éducatrice. On va suivre son histoire alternativement (sous fond de couleur sombre auburn/ambre) avec celle de KERRY et de Mc NEAL.

Voici KERRY, américaine, la vingtaine, jeune pigiste à Tales & Writers, revue littéraire assez prisée sur la côte Est. KERRY est Texane. Elle a quitté sa famille avant même sa majorité pour mener sa vie. Elle ne veut pas suivre la voix que son père lui a dessinée : reprendre avec ses sœurs l’entreprise de terrassement. Son père la renie. C’est une littéraire : KERRY chronique les dernières parutions littéraires, interviewe auteurs ou éditeurs. Elle apprend par sa jeune sœur que son père est très malade. Mais comme lui, elle a un fort caractère et il n’est pas question qu’elle rentre chez elle sans un statut reconnu. Il doit être fier d’elle. Pour cela, il lui faudrait un scoop… et la chance va se présenter. Elle va partir à la recherche du célèbre écrivain à grand succès Carson Mc NEAL. Mais ce dernier est très mystérieux. Il se cache, personne ne le connaît. Alors une interview de lui serait le « nec plus ultra ». Elle va se débrouiller pour trouver son adresse et le rencontrer. Son histoire, et celle de Mc NEAL par la même occasion, alterne avec celle d’AFIA, sous fond de couleur « bleuté ».

Extrait de Page Noire planche 6
Planche 6 extraite de l’album
Dernier personnage, justement Carson Mc NEAL, alias LEWIS SHIFFER, alias … à vous de le découvrir. C’est un homme très mystérieux. Il vit seul, se cache du monde. Il a la cinquantaine, en plus d’écrire il passe son temps soit à faire des maquettes de bateau soit à pécher. Il a un lourd secret. Il a essayé de tourner la page en écrivant mais lui aussi ne peut oublier. Son futur roman est autobiographique. En fait, il ne supporte plus le poids de la culpabilité et il va faire ce qu’il faut pour qu‘une personne bien particulière le retrouve, le juge et le condamne.

Bien sûr la jeune KELLY en plus d’avoir l’interview, va tomber amoureuse du beau et ténébreux Mc NEAL. Mais elle aussi sera manipulée par ce dernier.

Trois personnages, deux histoires qui semblent parallèles, j’ai été scotché jusqu’à la dernière page. Je voulais savoir où les scénaristes voulaient m’entraîner.

Deux scénaristes ont écrit ce thriller. Je suppose que Frank GIROUD, agrégé d’histoire tout de même, a écrit la partie concernant AFIA et son passé au LIBAN.

Denis LAPIERE a lui dû écrire le récit de KERRY et de Mc NEAL. Il sait nous intriguer. En tout cas le récit à quatre mains est une réussite. Juste un petit bémol, peut-être aurait-il fallu laisser à chacun d’imaginer la fin de l’histoire ? Mais c’est pour trouver quelque chose à critiquer.

Ralph MEYER par son dessin « ligne claire » a parfaitement su donner vie à cette histoire. Rien de superflu, le juste nécessaire. Son dessin se fait « oublier ». Ses personnages correspondent tout à fait à l’intrigue.

En bref, un trio, pardon un quatuor avec Caroline DELABIE à la couleur, exceptionnel pour une BD de mon point de vue à lire impérativement.

Ce récit m’a donné envie de me replonger dans l’histoire récente de la guerre du LIBAN. 

J’ai aussi appris qu’il y avait des pistolets avec un barillet de 7 balles. AFIA en avait prévu une pour chaque membre de sa famille. 

Quelles que soit les guerres, même si elles semblent justifiées, ceux qui la font en sortent changés, souvent très marqués et même brisés.

Un dernier point, depuis 2012, FUTUROPOLIS a rajouté 16 pages de biographie de KERRY et d’AFIA, très bonne idée pour mieux comprendre les tenants et aboutissants du récit.


Bonne lecture

Lionel

Inscrivez vous à notre newsletter :

Fais découvrir cet article à tes amis

CES ARTICLES POURRAIENT T'INTÉRESSER

Laisser un commentaire

CONNECTEZ-VOUS ;)

2,739FansLike
184FollowersSuivre
56FollowersSuivre

Derniers Articles