dimanche 14 avril 2024

Offrez-nous un café

The Shaolin Cowboy T.4 par Geof Darrow & Dave Stewart aux éditions Futuropolis

L’auteur du remarqué Hard Boiled, livre le quatrième tome de son Shaolin Cowboy, un titre assurément punk et déjanté.

The Shaolin Cowboy T.4, la couverture

Titre: The Shaolin Cowboy
Scénario: Geof Darrow
Dessin: Geof Darrow
Couleurs: Dave Stewart
Éditions: Futuropolis
Année: 2024
Nombres de pages: 224

Notre héros ne possède que son chapeau et parapluie mais possède plus d'un tour dans son sac...

Résumé de The Shaolin Cowboy T.4 par Geof Darrow & Dave Stewart aux éditions Futuropolis:

A peine a-t-il sauvé un bébé varan de l’appétit farouche de son géniteur, que Le Shaolin Cowboy en fait son disciple car  » les bouddhistes ne mangent pas de viande… Et encore moins leurs parents ».

Punk et déjanté, ce Shaolin pas comme les autres livre une vraie guerre a une horde d’ennemis plus bizarre et étrange les uns que les autres...

Un univers déjanté et jouissif.

N’ayant jamais lu de Shaolin Cowboy, votre serviteur s’est donc lancé dans le bain directement avec ce tome 4, car la série repose avant tout sur un univers déjanté et un plaisir régressif plutôt qu’une grosse intrigue.

Notre combattant mystique et invincible (ou pas loin) sorte de fusion entre David Carradine et John Wayne, déambule donc dans le désert où toute une flopée d’adversaires cherchent à se venger et le tuer.

Au cri de « Amitufo », les baffes et mandales sont distribuées avec une grâce hallucinante. Le côté mystique du personnage marche plutôt bien, noyé dans cette violence à l’esthétique irréprochable, noyée sous des litres d’hémoglobine et de viscères.

L’univers imaginé par Darrow marche diablement bien avec ce côté loufoque mais terriblement plaisant car notre héros y croisera des mafieux, des tueurs a gages, un cochon gigantesque, des bestioles en tout genres, des squelettes et tout une galerie de personnages aussi étrange que bizarre…

Un album punk et fun où les vannes s’enchainent toutes les 2 pages (parfois un poil trop) qui donnent un ton particulier à l’oeuvre.

Il est amusant de noter la multitude de détails (très drôles à repérer disséminés dans la plupart des planches) laissant clairement comprendre l’opinion politique de l’artiste et notamment ce qu’il pense de Trump, la NRA ou la droite américaine.

Ce quatrième tome va débuter par le sauvetage d'un bébé varan, sauvé juste avant que son géniteur en fasse son casse-croûtes...

Un artiste virtuose !

Geof Darrow est un artiste incroyable, un ancien protégé de Moebius (on le remarque dès la première page).

Sa maitrise de la narration, du découpage, de la perspective ou de l’anatomie éclabousse chaque page de l’album.

Les planches explosent littéralement d’une tonne de détails, de clin d’œil et de messages à caractère politique et social accentuant le côté très punk de la série.

A noter le travail impeccable de Dave Stewart aux couleurs tout en sobriété afin de ne pas surcharger des pages ultras détaillés de Darrow.

Mon avis sur The Shaolin Cowboy T.4 par Geof Darrow & Dave Stewart aux éditions Futuropolis:

Véritable génie du dessin, Geof Darrow nous régal avec une série visuellement aussi déjanté que son univers.

L’aventure de ce personnage mystique et atypique, se révèle particulièrement jouissive tant la narration visuelle est impactante et le dessin virtuose.

Un artiste hors normes (rappelant Moebius) à la créativité débordante, pour une série punk au plaisir régressif immédiat et total.

À noter, l’édition soignée de Futuropolis dans un format de grande taille idéale pour profiter au maximum de la prestation graphique sublime de l’artiste.

A très vite

geek_o_mat

Fais découvrir cet article à tes amis
Geek_O_Mat
Geek_O_Mat
Mat, la quarantaine passée, passionné de Comics/Manga/Bd, je chronique mes lectures à la fois sur 7bd.fr et sur Instagram.

Laisser un commentaire

Ces articles pourraient vous plaire

Restons connectés 😉

3,486FansLike
409FollowersSuivre
146FollowersSuivre

Derniers Articles