mercredi 1 février 2023

Offrez-nous un café

Kamarades T3 – Terre Promise

Kamarades tome 3 - Terre Promise Rue de Sèvres
Série : Kamarades
Titre: Tome 3 – Terre Promise
Dessinatrice : Mayalen Goust
Scénaristes : Benoit Abtey et Jean-Baptiste Dusséaux












Editeur : Rue de Sèvres










Année : 2017







Pages
: 54
Résumé :
Ania et Volodia s‘échappent du camp de l’armée rouge où ils ont été mobilisés de force. Ils étaient partis récupérer l’or des Romanov auprès de l’Amiral Koltchak afin de mieux négocier leur « liberté » et « survie ». Ils retrouvent l’Amiral dans un train en compagnie d’autres gradés alliés. Celui-ci, loyal au Romanov, leur révèle qu’ils n’auront pas les soutiens attendus des pays alliés et du général Janin présent dans le train. Ania et Volodia se retrouvent donc pris au piège, mais par un habile stratagème organisé par et avec le soutien de l’Amiral, et en complicité avec les japonais, ils font croire à la perte de leur précieux chargement en s’enfuyant
Ils réussissent ainsi leurs missions, et les promesses faites à la famille Romanov se voient accomplies. 
La famille est donc mise en sécurité avec de nouvelles identités.
 
Cependant la guerre fait toujours rage et la Russie envahie la Pologne. Le tsar Nicolas II pris de remords repart incognito sur le front pour aider la Pologne. Nos deux tourtereaux en font de même.
 
Mais Volodia va encore se faire remarquer par ses faits d’armes et cela va arriver jusqu’à Staline qui le reconnaitra instantanément. Et celui-ci est déterminé à faire disparaître définitivement la famille Romanov…

Mon avis : 

Voilà un troisième et dernier volet que j’attendais avec impatience, et je n’en fus pas déçu.
Le dessin est toujours aussi vif mais raffiné, élégant et délicat, contrastant avec les couleurs froides, avec des touches vives, choisies représentant parfaitement l’ambiance et l’environnement difficile. Ce mélange est juste divin pour notre œil ! 
L’ensemble est parfaitement contenu, contrôlé et maîtrisé. Certaines planches sont véritablement somptueuses !
J’aime toujours autant le trait de Mayalen Goust…
Kamarades tome 3 - Terre Promise page 11 Rue de Sèvres
Page 11
Coté scénario, j’avoue avoir eu un doute à la lecture du tome 2, ne voyant pas trop ou Benoit Abtey et JeanBaptiste Dusséaux souhaitaient nous emmener. Et la découverte fut belle et parfaitement bien amenée.
 
Ce troisième tome est donc subtilement bien conduit, avec de beaux rebondissements. Certains diront que la fin était prévisible mais pour ma part, elle m’a bien surpris. 
J’ai beaucoup apprécié la référence à un écrivain célèbre…
 
Le découpage est encore superbement réussi avec de grandes cases laissant cette impression de clarté, de liberté, d’espace…
Kamarades tome 3 - Terre Promise page 9 Rue de Sèvres
Page 9
Rien à redire, cette mini-série est une belle réussite qui n’a malheureusement certainement pas eu le mérite tant attendu. 

Je vous recommande tout de même vivement de la lire, particulièrement pour le style graphique de la dessinatrice que je trouve exceptionnel, bien que le scénario se révèle aussi remarquable dans le tome 3 et que la fin du tome 1 nous a bien laissé en haleine.
 
J’ai vraiment beaucoup aimé.

Ciao
Yann





Inscrivez vous à notre newsletter :


Fais découvrir cet article à tes amis
Yanndallex
Yanndallex
Je suis évidemment un passionné de BD depuis ma jeunesse. Un malheureux accident de vélo ma valu quelques jours d’hospitalisation. Ainsi ma famille, pour me faire passer le temps à l’hopital, m’offrit des exemplaires de la série des Tuniques Bleues. Cette série a été une révélation ! J’étais émerveillé de pouvoir lire des histoires humoristiques liées à des évènements dramatiques (la guerre de sécession, le racisme etc…). Je me régalais à suivre les aventures de mon personnage favori le caporal Blutch. Puis vint la pleine adolescence pour découvrir des séries plus sérieuses, ou toujours humoristiques, d’héroïque fantasy, SF ou policières (XIII, Thorgal, la quête de l’oiseau du temps, le grand pouvoir du Chninkel etc…). J’y ai découvert ainsi des styles graphiques plus travaillés, détaillés, réalistes, poétiques etc… une deuxième révélation pour m’ouvrir progressivement à la bd adulte. A ce jour j’aborde chaque nouvel ouvrage comme une surprise, une promesse d’une belle histoire, que l’on aime, ou que l’on n’aime pas. J’ai pris conscience au cours des années qu’une histoire illustrée de 48 pages, ou plus, n’était pas si facile à créer de manière scénaristique mais surtout graphiquement. Le talent n’est pas inné, et à chaque vignette, je contemple d’autant les années de travails des auteurs. J’admire les techniques graphiques (que je ne soupçonne parfois pas du tout), les choix de couleurs ou du noir et blanc, le travail sur les mises en lumière, la conception des mises en scène, le choix des plans, des effets, des perspectives, le découpage élaboré, les transitions des plans séquences etc… Bref mon œil s’est avisé, mais je n’en reste pas moins admiratif du travail réalisé et des sacrifices réalisés par chaque artiste pour offrir du plaisir à son lectorat, et cela même si l’histoire ne m’a pas forcément plu. J’aime aussi souvent à chercher d’où a pu venir l’idée de l’histoire, très souvent inspirée de fait divers, ou de l’histoire avec un grand H. Je suis aussi toujours émerveillé par la diversité des sujets traités par ce média. Cette disparité permet des livres souvent très intimes avec des témoignages poignants et durs, mais aussi de s’enrichir culturellement, s’ouvrir à des expériences inattendues, parfois loufoques et hilarantes, etc… Et elle nous promet encore de grande œuvres !!

CES ARTICLES POURRAIENT T'INTÉRESSER

Laisser un commentaire

CONNECTEZ-VOUS ;)

2,893FansLike
207FollowersSuivre
65FollowersSuivre

Derniers Articles