mercredi 17 juillet 2024

Offrez-nous un café

JOKER the winning card par Tom King et Mitch Gerads aux éditions Urban Comics

Joker The Winning Card nous emmène du côté de Batman Année Un, avec le récit du premier affrontement entre Batman et le Joker orchestré par Tom KING et Mitch GERADS.

JOKER The Winning Card, la couverture

Titre: JOKER the winning card
Scénario: Tom KING
Dessin: Mitch GERADS
Couleurs: Mitch GERADS
Éditions: Urban Comics
Année: 2024
Nombres de pages: 112

Gotham est face à une série de meurtres sordides...

Résumé de JOKER the winning card par Tom King et Mitch Gerads aux éditions Urban Comics:

Batman, Année Un. Alors que Bruce Wayne est encore en phase d’apprentissage pour incarner pleinement le Chevalier Noir, Gordon se lance sur la trace d’un mystérieux tueur psychotique en pleine folie meurtrière. Ses intentions sont floues, ses mobiles inexistants, et alors que Gotham est plongée dans la peur, Gordon et Batman vont apprendre ce qu’il en coûte de sous-estimer le Joker.

On retrouve dans l'album, l'écriture si atypique de Tom King pour le plus grand bonheur de ses fans

Un Joker glaçant

Batman Year One est considérée par beaucoup de fans comme l’une des toutes meilleures histoires de Batman. Alors quand Tom King accompagné de Mitch Gerads annonce vouloir écrire sur cette histoire et explorer le premier face à face entre notre chevalier noir et son Némésis, nombre de fans ont tressailli.

Par contre, si vous n’aimez pas Tom KING, peu de chance (voir aucune) pour que ce récit vous rabiboche.

King use d’une narration tout aussi efficace et maligne qu’irritable par moments, comme l’utilisation d’onomatopées à la place des injures et jurons prononcés par les personnages, qui casse l’immersion et gêne à la lecture. 

Par contre, l’idée d’utiliser les panneaux, tels les films muets, pour les dialogues du Joker, accentue la symbolique glaciale et terrifiante de ce Joker sans la moindre compassion ni même émotion.

Son écriture du clown comme sa mise en scène, notamment vis-à-vis de la petite fille du début de l’histoire, donne à certaines scènes une ambiance terrifiante, voire malaisante, impressionnante qui rappelle des films comme CA (la présence de ballon y est aussi pour beaucoup).

Son Batman est assez fidèle à celui de Miller, sûr de lui et prompt à foncer dans le tas. Gordon et Alfred sont, eux aussi, bien écrits, entre l’amitié naissante avec le futur commissaire et la figure quasi tutélaire d’un Alfred sage et à l’écoute.

Enfin, King n’oublie pas de mettre l’accent sur la relation étrange qui va naître entre Batman et le Joker, dans un final réussi.

Joker the winning card, nous présente un Joker glaçant...

Mitchs Gerads toujours au top !

Visuellement, Mitch GERADS est toujours aussi fort.

Son découpage, comme son dessin ou ses couleurs, sont tout simplement impeccables. Son Joker est littéralement effrayant.

Gerads joue sur l’ombre et la lumière afin d’accentuer le côté glaçant de certaines planches.

Les teintes jaunâtres ou verdâtres qu’il utilise, donne une ambiance particulièrement glauque et infuse une sensation de malaise très efficace.

La partie graphique fait clairement partie des points forts du titre !

Mitch Gerads, nous régale avec une partie graphique de haute volée.

Mon avis sur JOKER the winning card par Tom King et Mitch Gerads aux éditions Urban Comics:

Au final, cet album ne fera sûrement pas partie des indispensables de Tom King. Et pour ceux qui n’apprécient pas le style du scénariste, peu de chance que celui-ci change la donne. 

Par contre, les fans du scénariste se régaleront, y compris si vous êtes, comme votre serviteur, pas très friand de récits sur le Joker. J’ai aimé celui-ci. 

D’abord, car on y suit en parallèle du Joker, Batman et Gordon, avec un soin apporté aux dialogues et une caractérisation réussie. 

Et puis l’ambiance qui se dégage du récit est aussi glaciale que remarquable. 

Seuls quelques petits défauts de narration, comme ces onomatopées qui viennent polluer le récit, viennent un peu gâcher la fête.

Pas un indispensable donc, mais un récit glaçant, et réussi par un Tom King en forme et un Mitch Gerads au top.

A très vite

geek_o_mat

Fais découvrir cet article à tes amis
Geek_O_Mat
Geek_O_Mat
Mat, la quarantaine passée, passionné de Comics/Manga/Bd, je chronique mes lectures à la fois sur 7bd.fr et sur Instagram.

Laisser un commentaire

Ces articles pourraient vous plaire

Restons connectés 😉

3,460FansLike
442FollowersSuivre
146FollowersSuivre

Derniers Articles