mercredi 17 juillet 2024

Offrez-nous un café

Barbaric T.1 par Michael Moreci et Nathan Gooden aux éditions Urban Comics

Et si une sorte de Conan était affublé d’une hache qui parle, mais qu’il soit le seul à l’entendre. C’est un peu l’idée derrière Barbaric, un comics fun et violent et décomplexé.

Barbaric T.1, la couverture

Titre: Barbaric T.1
Scénario: Michael Moreci
Dessin: Nathan Gooden
Couleurs: Addison Duke
Éditions: Urban Comics
Année: 2024
Nombres de pages: 100

Barbaric nous présente Owen, un barbare obligé de suivre les consignes de son hache qui parle...

Résumé de Barbaric T.1 par Michael Moreci et Nathan Gooden aux éditions Urban Comics:

Owen est un barbare sombre et violent, laissant libre cours à ses pulsions depuis toujours. Jusqu’au jour où trois sorcières lui jettent une malédiction qui lui impose de faire le bien jusqu’au restant de ses jours. Accompagné de son arme, la dénommée Hache, dont il est le seul à entendre les paroles, il va devoir venir en aide à tous ceux qui sont dans le besoin. Alors qu’il se restaure dans une taverne, Soren, une jeune femme accusée d’être une sorcière, est envoyée au bucher. Malgré son aversion pour les sorcières, il se résigne à la sauver et se retrouve obligé de faire équipe avec elle, à contrecœur.

Visuellement Barbaric est très réussi

Du sword and sorcery fun:

Barbaric est un comics fun, violent et décomplexé. Derrière, l’évident pastiche de Conan (dont il reprend les codes), il nous propose un titre rythmé, alternant dialogues facétieux et séquences fortes en hémoglobine.

L’intrigue est assez sommaire pour le moment, mais il ressort une atmosphère et un ton réjouissant (voire bourrin par moment) assez grisant. 

L’histoire s’articule autour d’un trio, à savoir Owen et sa hache qui parle et la jeune sorcière Soren.

Owen et Soren sont assez classiques et leur relation commence de manière convenue, mais c’était sans compter sur la hache qui sert de conscience au barbare et que nos deux héros sont les seuls à entendre.

Les dialogues et punchlines que les protagonistes s’échangent pendant l’aventure sont assez jouissifs, notamment les répliques de la hache aussi érudite qu’addict au sang.

Tout ça donne donc un trio efficace qui se révèle l’une des grandes forces du titre.

Une série d'aventure à l’humour noir particulièrement drôle

Visuellement, c’est chouette !

En ce qui concerne la partie graphique, Nathan Gooden et Addison Duke livrent un travail très solide.

Le dessin de Gooden est soigné avec un style semi-réaliste assez bien maitrisé et qui parfaitement à l’univers.

La mise en scène est efficace, tout comme les environnements ou les designs des personnages et des monstres.

Du côté des couleurs, Addison Duke livre un travail très propre avec de sombres ambiances inquiétantes. Là aussi, comme vis-à-vis de l’intrigue, l’univers graphique colle à l’idée que l’on se fait d’un récit de Sword and Sorcery.

L'album n'est pas avare en hémoglobine.

Mon avis sur Barbaric T.1 par Michael Moreci et Nathan Gooden aux éditions Urban Comics:

Au final, ce 1ᵉʳ tome de Barbaric est un vrai bon divertissement. Si le tome se lit rapidement, l’aspect régressif et la bonne humeur de l’œuvre sont à souligner.

L’intrigue n’est que peu développée sur ces trois premiers numéros, mais si le challenge était de nous offrir un divertissement de qualité sans prétention, c’est chose faite.

Visuellement chouette, ce titre peut s’appuyer sur de bons dialogues et un duo atypique très efficace.

Le second tome est prévu pour septembre et que ce tome 1 est à 10 euros jusqu’au 5 octobre 2024.

A très vite

geek_o_mat

Fais découvrir cet article à tes amis
Geek_O_Mat
Geek_O_Mat
Mat, la quarantaine passée, passionné de Comics/Manga/Bd, je chronique mes lectures à la fois sur 7bd.fr et sur Instagram.

Laisser un commentaire

Ces articles pourraient vous plaire

Restons connectés 😉

3,460FansLike
442FollowersSuivre
146FollowersSuivre

Derniers Articles