mardi 6 décembre 2022

Offrez-nous un café

Bravery, Un manga dynamique par H2T et Kwalia au FIBD 2020

Bravery, un manga français nativement
numérique présenté au FIBD

Bonjour,
Le festival d’Angoulême nous a offert
la présentation d’une petite surprise qui en cache peut-être une
énorme !
En effet, Florian Dupas de Kwalia et
Yoann Le Scoul de H2T Éditions étaient venus nous présenter un
manga Dynamique, nommé Bravery.
Et surtout, ils sont venus nous
raconter l’histoire derrière ce manga, toute aussi passionnante que
le manga lui-même !
Bravery, un manga réalisé par KWALIA et H2T Florian Dupas et Yoann Le Scoul
Florian Dupas, de Kwalia et Yoann Le Scoul, de H2T éditions

Bon, d’entrée, nous étions tous
d’accord pour reconnaître que le titre de la conférence initiale,
comment dire, n’était pas le plus attractif du monde.
Regardez donc : Quels outils pour créer
en format DiViNa, le futur de l’ePub3 ?
Bravery, un manga réalisé par KWALIA et H2T titre conférence DiVINa ePub3
Dur le titre…

Mais revenons à nos deux intervenants
et au projet Bravery. Yoann Le Scoul est formé aux arts numériques
et est spécialisé dans le Game Design. Il travaille chez H2T/Pika
et y développe des projets de BD.
Florian Dupas, lui, est ingénieur, a
œuvré dans l’humanitaire avant de revenir à la technologie. Il a
travaillé sur plusieurs projets qui l’ont amené à se lancer dans
le développement d’un outil qui permettra de faire de la BD
nativement numérique, sous différentes formes, Webtoon, Turbomedia
ou autre. Tout cela au travers de la structure qu’il a créé:
Kwalia.
C’est avec cet outil que Yoann et lui
ont développé Bravery.
Ce manga est accessible en ligne
gratuitement sur le site de H2T

A la lecture, vous verrez que ce manga propose
une forme Turbomédia, – BD qui se lit case à case sur un cran -,
mais qui se révèle plus riche qu’une simple succession de cases
rectangulaires. Car vous verrez des enchaînements par superposition
de case ou des transitions par volet (la nouvelle case pousse
l’ancienne hors du cadre pour prendre sa place), des petits effets
d’animation, comme ces feuilles qui tombent dans le vent.
Bref, tout un travail mettant en avant
les possibilités de la BD numérique et surtout de l’outil créé
par Kwalia !

Mais avant de rentrer dans le vif du
sujet, Florian revient un peu sur le marché de la BD numérique
actuel. Avec les diffuseurs de BD numérisées – comprenez les BD
scannées et mis au format planches pour le numériques – comme
Izneo, Sequencity et quelques autres.

Bravery, un manga réalisé par KWALIA et H2T Diffuseur BD numérisée
Les diffuseurs de BD numérisée

Puis il nous rappelle les différents
exemples de BD nativement numérique qui ont marqué les mémoires de
ceux qui s’intéressent au sujet: Media Entity, Phallaina, Odyssée
2.0, Eté… Nous avons déjà parlé dans d’anciens
articles  de Eté, la BD instagram, des travaux de Prieur et Malgras et des plate-formes de BD numérisées à venir:

Mais si la BD nativement numérique
s’est donc développée, Florian remarque qu’elle se heurte au mur du
modèle économique et il arrive à un constat en trois points.
Bravery, un manga réalisé par KWALIA et H2T constat en trois points
Le fameux constat en trois points

Les budgets des gros projets alloués
par la télévision se tarissent. Les nouvelles écritures de France
Télévisions, qui avaient soutenu Phallaina, ont disparu et ARTE
creative, qui avait soutenu Eté, s’est retiré du projet pour se
recentrer sur autre chose.
Pour Florian, la solution viendra de la
différenciation des solutions techniques (avoir un outil en amont),
commerciales (avoir une plate-forme spécialisée en aval) et la
gestion des formats (qui permet la pérennité, l’industrialisation
et facilite la diffusion sur une plate-forme).
Mais ces trois solutions ne peuvent
être développées sans rien savoir les unes des autres. Il faut
penser global en même temps. 
Bravery, un manga réalisé par KWALIA et H2T Florian Dupas
Florian Dupas, de Kwalia, clair et précis dans ses explications

Et le DiviNa, le Digital Visual
Narrative, regroupe tout cela.
Bravery, un manga réalisé par KWALIA et H2T DiViNa Digital Visual Narrative
le DiViNa, au croisement des différentes formes de BD

 Avec ces idées fortes, Florian a
rejoint l’EDR Lab, un groupe de réflexion qui travaille sur la
nouvelle version de l’ePub (le format open source des livres
numériques) afin de l’adapter au récit visuel (et donc notre bonne
vieille BD). Bref, il faut étendre l’ePub au DiviNa ou inclure le
DiViNa dans l’ePub. En tout cas, il faut agir ! Et c’est pour cela
que Kwalia a développé un logiciel pour faire du DiViNa.
Bravery, un manga réalisé par KWALIA et H2T projet pilote
la place du projet pilote

Mais pour comprendre l’ampleur de la
tâche, maintenant que le nerf de l’outil était développé, il
fallait un projet pilote. Voilà pourquoi Kwalia s’est approché des
éditeurs. H2T a été intéressé et a lancé Yoann Le Scoul sur
l’idée.
Le projet a été lancé en décembre
2018 et a évolué selon le planning suivant:
Bravery, un manga réalisé par KWALIA et H2T planning
l’incontournable planning de production

Yoann explique que c’était sa première
expérience dans le domaine. Il ne savait comment se positionner par
rapport à une BD traditionnelle alors il a commencé par le
commencement. Une histoire et un story-board. Ce dernier fut réalisé
en quelques semaines avec 80 vignettes, certaines animées, d’autres
pas. 
Bravery, un manga réalisé par KWALIA et H2T Yoann le Scoul
Yoann le Scoul partae sa première expérience du DiViNa

Pour Florian, Cette collaboration était
importante. Suite aux échanges avec Yoann, il devait avancer en
parallèle sur l’outil de lecture, le format et l’outil de création
pour aider les auteurs.
Il a partagé ces retours d’expérience
avec le groupe de Travail sur l’ePub, il y a eu pas mal d’aller
retour, au départ pour se mettre d’accord sur le langage. En effet,
l’EDR Lab regroupe des participants de corps de métiers différents,
et donc des jargons différents. Il fallait veiller à ce que ce soit
bien les mêmes idées derrière les mots pour éviter les
incompréhensions et faire partir tout le monde dans le même – et
bon – sens.
Il y avait des choix clés à faire dès
le départ, comme le sens de lecture (à la Japonaise pour Bravery),
le choix du Noir et blanc, et le choix d’avoir un seul geste à faire
pour progresser dans l’histoire (éviter un coup le scroll, un coup
le tap, etc…).
Bravery fait aujourd’hui cent six
pages. Une des difficultés a été de le rendre lisible sur tout
type de supports. 
Bravery, un manga réalisé par KWALIA et H2T software
Un aperçu de l’outil de création utilisé pour Bravery

Il y a aussi les travaux invisibles.
Par exemple, nous raconte Yoann, pour les cases qui sont des
superpositions de bulles par apparition successive, le DiViNa charge
une page complète à chaque apparition. Donc, c’est lourd. L’idée
est d’optimiser pour qu’il charge uniquement la nouvelle case ou la
nouvelle bulle. Mais cela reste invisible pour le lecteur (vous,
hein, pas l’outil de lecture).
Florian ajoute que trois ou quatre
formes de transitions (slide, slide out, push, fondu) ont été
mises en place, pour les formes plus complexes qui n’ont pu être
élaborés, elles sont pour l’instant sous forme de vidéo. Notons
que les temps de transition sont modifiables.
En terme de création, il faut tenir
compte des effets techniques. il faut penser à dessiner des cases
deux fois plus grandes quand on veut une transition par scroll le
long d’un paysage par exemple.
Florian retient trois leçons de cette
aventure : il faut s’assurer de parler le même langage, il faut
savoir dire non, et il faut étudier les comportements (des auteurs,
pour voir leurs besoins et pour voir s’ils aiment se servir de
l’outil de création, des lecteurs, même s’il y a peu de recul pour
l’instant).
Le travail sur le DiViNa se divise en
étapes, qualifiées de niveau.
Aujourd’hui, sont passés le niveau 0
(l’outil gère tous les sens de lecture) et le niveau 1 (transition
et points d’arrêt). Les étapes suivantes sont le niveau 3 (le son,
les calques peut-être) et 4 (le parallaxe ?).
Il faut prévoir aussi le multilingue
et le multicase. Bref, un pas a été franchi, mais il en reste
encore quelques uns.
Le modèle économique de l’outil sera
le freemium. Il sera payant pour les fonctionnalités liées au cloud
(les versions commentées et partagées).
Bravery, un manga réalisé par KWALIA et H2T DiViNa aujourd'hui
Le cycle du DiViNa

Il faut aussi penser à la diffusion,
par exemple, il faudrait convertir le Webtoon dans ce format DiViNa
pour les plate-formes de diffusion. Les bibliothèques pourraient
l’utiliser aussi pour le prêt numérique.
En fait, il va falloir aussi créer les
bonnes pratiques côté lecteur, côté diffuseur et côté auteur.
Après la rencontre, un atelier a pris
place qui intéressait les artistes présents afin de manipuler le
logiciel et voir comment il fonctionnait. Dans les petites salles
d’atelier du Pavillon jeunes talents, ce sont bien une douzaine de
personnes qui sont venues jeter un œil, intrigués.
Espérons que le jour viendra vite où
nous pourrons tous manipuler cet outil de création de BD
numérique…
Au-delà d’un manga de qualité et
d’une histoire au format intéressant, la collaboration entre Florian
et Yoann va permettre, espérons-le, que la BD numérique, ou DiViNa
ou quelque soit son nom, fasse un grand bond.
Car si Kwalia et H2T ont débroussaillé
un énorme chemin avec Bravery, la route est encore bien longue.
Inscrivez vous à notre newsletter :


Fais découvrir cet article à tes amis
Article précédent
Article suivant

CES ARTICLES POURRAIENT T'INTÉRESSER

Laisser un commentaire

CONNECTEZ-VOUS ;)

2,739FansLike
184FollowersSuivre
56FollowersSuivre

Derniers Articles