pub

Rechercher dans ce blog

vendredi 2 mars 2018

Inguinis, Les corps de Rôme - tome 2

Inguinis, Les corps de Rôme - tome 2
Série: Inguinis
Titre: Les corps de Rôme - tome 2
Auteurs: Katia Even (scénario) et Nicolas Guenet (dessin et couleur)
Éditeur: Tabou
Année: 2018
Nombre de pages: 48
Public averti

Après la destruction de sa statue d'Auguste juste avant sa livraison, Artemis est obligée de recommencer sa sculpture.
Heureusement la jeune grecque peut compter sur Sextus, son modèle et amant, de qui, même si elle n'ose se l'avouer, elle est amoureuse. Mais la belle ne veut pas se marier, et encore moins avec un ancien gladiateur et assassin, aussi romain soit-il.

D'autant qu'en ce moment, elle est préoccupée par ses récentes découvertes sur la mort de son père.
Il aurait été assassiné et Artémis est sur la piste du meurtrier et de son commanditaire.

Entre amour et vengeance, la jeune sculptrice trouvera t-elle enfin des réponses?


Pour le premier tome de ce diptyque, la couverture cartonnée représentait le torse d'une statue derrière laquelle nous devinions Artémis. Pour ce deuxième volume, nous voyons la scène dans l'autre sens. On peut ainsi observer la jeune sculptrice, nue, de dos, tenant un poignard à la main.

Cette couverture résume en une image les grandes lignes du scénario. Nous retrouvons à la fois l'amour et l'attachement d'Artémis pour son travail, mais aussi pour celui qui aura servi de modèle à la statue. Et la vengeance qu'elle prépare envers celui qui a fait assassiner son père.

Inguinis - Artémis travaille surune sculpture avec son modèle et amant Sextus
L'histoire aborde la condition des hommes et femmes à cette époque romaine. Elle apporte aussi et surtout son lot de complot politique, d'orgies et de scènes de sexe.

Les relations sexuelles sont d'ailleurs nombreuses et représentées entièrement, sans rien cacher. En ce sens, nous pouvons dire que cette série Inguinis tire sur le pornographique. Les scènes d'orgies et de pénétrations ne peuvent pas se classer dans l'érotique. Pourtant de l'érotisme et de la sensualité se dégagent de certaines scènes.
Le dessin des corps est sculptural et beau. Les planches représentant les relations entre les personnages font ressortir une certaine beauté de l'acte et le plaisir qu'il procure, sans être vulgaire.

Inguinis, Les corps de Rôme s'enlacent et s'embrassent

Et puis malgré toutes ces scènes finalement, la richesse et le travail du scénario font passer cet aspect au second plan, privilégiant l'histoire.
Inguinis est donc une BD en deux tomes avec une histoire rondement menée, un dessin où l'anatomie est parfaitement maîtrisée et des couleurs donnant à l'ensemble une ambiance chaude.

Juju Gribouille

Inscrivez vous à notre newsletter :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si tu as un avis à donner, c'est le moment ou jamais!