mardi 6 décembre 2022

Offrez-nous un café

Solo Alphas, la chronique qui montre les crocs

Solo alphas, la BD post-apoCanine

couverture de "SOLO ALPHAS" de Martin et Alvarez paru chez Delcourt
une couverture bien armée

Série : Solo
Titre : Alphas
Auteur : Oscar Martin (scénario), Juan Alvarez (dessins), Manuel J.Rodriguez, Oscar Martin, Juan Alvarez (couleurs)
Editeur : Delcourt
Collection : Comics
Année : 2022
Page : 80

Résumé d’une fuite éperdue:

Dans un monde d’animaux anthropomorphes ravagé et désertique, Origine est un chien qui chasse avec sa tribu. L’annonce de la fusion de son clan avec celui de Montagne ne le ravit pas. Et pour cause, Montagne marie son fils Désir avec Aurore, la jeune fille du chef décédé. Et comme Origine et Aurore sont amants, les choses vont aller forcément de mal en pis pour le couple qui n’aura plus le choix, fuir…

Scénario d’un récit haletant:

Je me suis immédiatement attaché aux personnages. Une fois passé la barrière de saisir les noms, et qui s’appelait comment, l’histoire m’a accroché. Origine et Aurore, ce pourrait être Roméo et Juliette, mais il y a juste un hic, Origine est un alpha, un mâle dominant, et il n’a pas l’intention de laisser les autres décider pour lui.
Et c’est tant mieux car on prend énormément de plaisir, et de crainte aussi, à suivre la fuite des deux amants. Mais le récit réserve de nombreux rebondissements et les deux fuyards vont voir leur groupe s’agrandir au fuir et à mesure de leur fuite.
Le récit n’est pas un simple road-movie post-apo matiné de combat violent, il réserve de belles surprises.
Aucune explication n’est donné sur le monde, et au fond, je n’en ai pas vraiment eu besoin. Une catastrophe, un monde en ruines, des espèces qui se battent pour survivre. Mad Max sans les voitures avec des animaux anthropomorphiques !
Que demander de mieux ?


Oscar Martin nous offre, avec ce hors-série lié à son histoire principale Solo un récit qui m’a bien donné envie d’aller lire les quatre tomes de la série principale.

page de "SOLO ALPHAS" de Martin et Alvarez paru chez Delcourt
Belle vision d’ensemble d’un village canin après l’apocalypse

Le dessin explosif:

Juan Alvarez apporte une force et une énergie débordante aux aventures de Origine et Aurore. Les scènes d’action sont intenses, les combats violents et exubérants, les assauts primaires et bestiaux. Les personnages, pourtant, se révèlent touchants, seuls dans un monde qui ne leur est guère favorable.
Ce dessin semi-réaliste, ces corps bandés prêt à en découdre, ces rocs qui rappellent les vieux western, tout est là pour attirer notre attention.
Les couleurs ocre, brunes,sombres de Manuel Rodriguez – notons que Alvarez et Martin ont aussi participé à la colorisation ‘- imposent ce monde rocailleux et son soleil fort, tout comme ses nuits sombres éclairés seulement par le feu d’une torche ou d’un campement. .
La composition travaille sur la dynamisation des scènes, un revolver qui dépasse des limites de la case, des plans variés pour que chaque avancée de Origine et ses compagnons ne soient pas monotones, tout se met en place jusqu’au règlement de compte final.

Conclusion d’une BD dynamique:

Ce hors-série et palpitant, et ne vous laissera pas un instant de repos, juste le temps nécessaire pour vous attacher à ses héros perdus dans le désert d’un monde à l’abandon. Peut-être un très bon moyen d’entre dans la série Solo.

Zéda rencontre Origine.

"OFF COURSE" strip de Zéda pour illustrer chronique 7BD sur "SOLO ALPHAS" de Martin et Alvarez paru chez Delcourt
« OFF COURSE », strip de Zéda pour illustrer cette chronique haletante

David

Fais découvrir cet article à tes amis

CES ARTICLES POURRAIENT T'INTÉRESSER

Laisser un commentaire

CONNECTEZ-VOUS ;)

2,739FansLike
184FollowersSuivre
56FollowersSuivre

Derniers Articles