lundi 26 septembre 2022

Offrez-nous un café

Radiant Black T.1 par Kyle Higgins et Eduardo Ferigato, aux éditions Delcourt

Quand les super-héros rencontrent le Tokusastsu (héros à la sauce Power Rangers), cela donne Radiant Black : une combinaison pour un résultat détonant!

Radiant Black T.1 par Kyle Higgins et Eduardo Ferigato, aux éditions Delcourt

Titre: Radiant Black
Scénario: Kyle Higgins
Dessin: Eduardo Ferigato, david Lafuente
Couleurs: Miquel Muerto
Éditions: Delcourt, collection contrebande
Année: 2022
Nombres de pages: 192

Extrait de Radiant Black T.1 par Kyle Higgins et Eduardo Ferigato, aux éditions Delcourt

Résumé de Radiant Black T.1 par Kyle Higgins et Eduardo Ferigato, aux éditions Delcourt:

Nathan Burnett, la trentaine, retourne vivre chez ses parents après ses échecs en tant qu’écrivain. Entre un père autoritaire, Marshall son ami d’enfance envahissant et les petits boulot, les journées sont bien longues pour Nathan. Mais un soir, de sortie avec Marshall, les deux hommes tombent sur une sphère noire étrange qui flotte face à eux. Nathan l’effleure et se retrouve doté d’un costume et de pouvoirs incroyables…

Planche du comics Radiant Black T.1

Un gros twist pour commencer !

La série de Kyle Higgins repose sur une combinaison intéressante entre les super-héros et le phénomène venu du Japon, c’est a dire le Tokusatsu. Il s’agit du nom donné aux séries du petits écran nippon ou l’on vois des équipes de jeunes gens utiliser des pouvoirs souvent venu de l’espace pour repousser des envahisseurs extra-terrestre. Un phénomène déjà présent en France depuis Bioman il y a de ça 30 ans, mais qui à vraiment conquis l’Occident avec la série Power Rangers dans les années 2000.

Le scénariste, qui a œuvré en tant que scénariste sur le comics des Power Rangers, met en place tous les éléments d’une intrigue assez simple et classique. Mais sa maitrise de la narration et le contexte dans lequel le héros évolue apporte une certaine épaisseur au protagoniste.

Son écriture permet d’avoir un rythme agréable et fluide, les dialogues eux sont assez justes et fins.

Il faut d’ailleurs souligné la vitesse à laquelle le lecteur s’attache à Nathan. Un héros touchant et solide. La série se suit avec plaisir, rythmée par de nombreux rebondissements jusqu’au twist majeur de l’épisode 4 qu’il serait mal venu d’évoquer ici.

Un choix osé mais assumé par l’auteur, qui permet à la série de ne pas prendre le même chemin que le reste des titres du même genre. Certains comparant ça au twist du début d’Invincible sur lequel repose beaucoup de l’attrait de cette série.

Le héros de Radiant Black T.1 : un design iconique

Un dessin plein d’énergie.

Eduardo Ferigato, l’artiste attitré de la série, possède un style dynamique et cartoony, proche de l’animation.

Sans être incroyable, il assure une mise en scène classique mais efficace avec de belle pleine page afin de démontrer le cote iconique et le jolie design de ce super héros fraichement créer.

Mon avis sur Radiant Black T.1 par Kyle Higgins et Eduardo Ferigato, aux éditions Delcourt:

Pas mal d’intrigues se mettent en place, beaucoup de questions restent en suspens et de nombreux combats semblent attendre notre héros.

Plusieurs personnages font leur apparition soulevant autant de questions sur l’origine des pouvoirs et sur leur conséquences pour celui qui les utilise.

Autant d’éléments qui paraissent réserver de bonnes surprise pour la suite, une suite qu’on attends avec impatience!

A très vite

geek_o_mat

Fais découvrir cet article à tes amis

Ces articles pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Connectez-vous ;)

2,584FansLike
166FollowersSuivre
52FollowersSuivre

- Un peu de Pub-

Derniers Articles