mercredi 29 mai 2024

Offrez-nous un café

Phenomena T. 1 par Brian Michael Bendis & Andre Lima Araujo chez Urban Comics

Brian Michael Bendis et Andre Lima Araujo imaginent un monde fantasy à mi-chemin entre les films de MIYAZAKI et les œuvres de MOEBIUS. Venez découvrir Phenomena !

Phenomena T1, la couverture

Titre: Phenomena
Scénario: Brian Michael Bendis
Dessin: Andre Lima Araujo
Couleurs:
Éditions: Urban Comics
Année: 2024
Nombres de pages: 152

Les inspirations, d'Otomo notamment, se remarque dès la première page...

Résumé de Phenomena T. 1 par Brian Michael Bendis & Andre Lima Araujo chez Urban Comics:

Un phénomène étrange et inexpliqué toucha la Terre il y a longtemps. Boldon, un jeune garçon en soif d’aventure, découvre enfin la grande ville. Mais à peine arrivé, il tombe sur Spike, un Cyper et Mathilde une redoutable voleuse. Rapidement, nos héros vont prendre la direction de la mystérieuse Cité d’or œillée, lieu mythique à l’origine du phénomène qui toucha la terre il y a des années.

Les scènes d'action sont dynamiques et franchement réussies !

Un univers entre SF et Fantasy:

Brian Michael Bendis, après un passage mitigé chez DC Comics nous revient avec ce titre plutôt jeunesse, PHENOMENA.

La première chose qui marque lors de sa lecture, c’est la volonté de son auteur de nous embarquer dans un univers où de nombreuses inconnues ne nous sont pas expliquées.

Le lecteur est plongé dans ce monde sans trop de repères et doit accepter d’en découvrir par petites brides au compte-goutte.

Un choix audacieux et qui va à l’encontre des habitudes pour ce genre de titres et qui fait du bien et renforcent l’immersion et le sentiment de dépaysement.

L’univers imaginé par Bendis est riche, mystérieux et accrocheur. Le bestiaire, comme les nombreux peuples et cultures créés, donnent clairement envie d’en découvrir plus.

On sent que l’auteur a imaginé un univers cohérent et complexe avec par exemple un rapport à l’argent et au troc où certains produits peuvent s’échanger en contrepartie d’une « vraie » histoire.

L’intrigue est classique mais efficace avec quelques facilités ça et là. Les évènements s’enchainent à un rythme très élevé mais parfois de manières un peu facile.

Il en est de même vis-à-vis des personnages et de leurs relations, qui ne sont pas franchement développés avec soin. Il en ressort un attachement relatif à nos protagonistes exceptés Spike, le fier combattant du peuple Cyper.

Par contre, Bendis en fait un peu trop avec les langues et le vocabulaire crée pour cet univers. En effet, il utilise des expressions différentes mais compréhensibles, par exemple les « gens » pour dire famille. L’effet aurait pu fonctionner, mais se révèle au final un peu maladroit et redondant.

Ensuite, Boldon, notre héros, fait énormément, pour ne pas dire systématiquement, des blagues et des commentaires. Là aussi, le procédé aurait pu marcher mais il alourdit un peu le récit.

Enfin, les nombreuses influences du récit et de son univers empruntant autant à la bd franco-belge qu’au manga donne à ce monde une sacrée personnalité tout en trouvant un équilibre ingénieux entre SF et fantasy très réussi.

L'univers illustré par Andre Lima Araujo est foisonnant et les décors époustouflants...

La révélation Andre Lima Araujo:

Aperçus sur le très bon « une soif légitime de Vengeance », Andre Lima Araujo éclabousse de tout son talent l’album de la première à la dernière page.

On sent chez l’auteur portugais les influences des trois grandes écoles de BD. Son style ici fait penser tour à tour à du Moebius puis à du Otomo ou encore du Kirby avec au final un univers proche de Miyazaki.

Son travail en noir et blanc est sublime comme ses décors qui rappel fortement le style de Katsuhiro Otomo le papa d’Akira, même si Moebius n’est jamais loin quand on voit les designs et vêtements de certains personnages.

L’hommage à ses grands artistes se retrouve également dans les cadrages et le découpage très cinématographique des séquences d’action en particulier.

L’artiste ira même jusqu’à représenter les « sages » de la mystérieuse Cité d’or œillée sous les traits de Miyazaki, Moebius et Kirby comme pour définitivement assumer son triple héritage entre comics, franco-belge et manga.

Bref, il s’agit d’une énorme claque visuelle et définitivement LE point fort du récit !

Spike possède une force incroyable même pour un Cyper.

Mon avis sur Phenomena T. 1 par Brian Michael Bendis & Andre Lima Araujo chez Urban Comics:

Au final, malgré quelques défauts, Phenomena propose un univers riche et séduisant, à la croisée des chemins entre franco-belge, manga et comics.

L’intrigue est certes classique, mais l’histoire avance à 100 à l’heure, l’ambiance est fun et
André Lima Araujo livre une prestation ÉPOUSTOUFLANTE !

Dommage que Bendis en fasse trop sur l’humour et les dialogues même si le dernier chapitre plus concentré sur le combat final et le twist final termine sur une bonne note.

A noter, la qualité du format Urban Blast très agréable avec sa couverture souple à rabat, un format qu’on espère revoir et se développer rapidement.

Un final réussi et prometteur pour la suite de la série jeunesse, capable de séduire différents publics et qui sera complète en trois tomes.

A très vite.

geek_o_mat

Fais découvrir cet article à tes amis
Geek_O_Mat
Geek_O_Mat
Mat, la quarantaine passée, passionné de Comics/Manga/Bd, je chronique mes lectures à la fois sur 7bd.fr et sur Instagram.

Laisser un commentaire

Ces articles pourraient vous plaire

Restons connectés 😉

3,486FansLike
425FollowersSuivre
146FollowersSuivre

Derniers Articles