jeudi 11 juillet 2024

Offrez-nous un café

Gotham City, Année Un par Tom King et Phil Hester aux éditions Urban Comics

Et si l’histoire familiale des Wayne n’était pas aussi idyllique qu’on le pensait… Bienvenue à Gotham City, un polar sombre et violent dans le Gotham des années 60.

Gotham City, Année Un. La couverture

Titre: Gotham City, Année Un
Scénario: Tom King
Dessin: Phil Hester
Couleurs: Jordie Bellaire
Éditions: Urban Comics
Année: 2023
Nombres de pages: 208

Gotham City, Année Un. Couverture de l'épisode 1

Résumé de Gotham City, Année Un par Tom King et Phil Hester aux éditions Urban Comics:

Le détective privé Sam Bradley se retrouve mêlé au kidnapping du siècle lorsque l’héritière du couple Wayne est enlevée…

On découvre Sam Bradley a son bureau en pleine réflexion...

Du bon polar hardboiled.

TOM KING décide au travers de ce polar, d’évoquer la bascule entre le Gotham lumineux où il faisait bon vivre (enfin pas pour tout le monde) et le Gotham sombre et violent d’aujourd’hui.

Pour cela, il place le récit dans les années 60 avec cette enquête sur l’enlèvement de l’héritière des Wayne, pour nous décrire la ville et son fonctionnement.

Le Gotham d’alors était bien différent d’aujourd’hui, la ville semblait calme et sereine où il faisait bon vivre.

Mais la réalité, c’est que la ville imposait par la force le calme et la tranquillité, au détriment des plus pauvres et des minorités avec un racisme endémique et une police autoritaire ayant tous les droits et une totale impunité.

Les choses vont basculer suite à l’enquête et aux agissements de Sam Bradley, un ex-policier devenu détective.

Notre privé est de retour après un passage remarqué dans la série Catwoman de Brubaker, où il crevait littéralement l’écran.

Ce personnage bourru et costaud, qui s’est fait rare depuis de nombreuses années malgré une création antérieure à Batman, est un classique pour ce genre de polar hardboiled.

Un privé qui en plus d’être malin sait distribuer des baffes et encaisser quand il le faut, mais King lui ajoute ce qu’il faut de personnalité et de vécu pour en faire un personnage attachant et charismatique.

La narration est très fluide et les rebondissements s’enchainent dans un rythme particulièrement agréable. Quant aux dialogues, la plume de King est excellente et renforce la plongée dans les années 60.

Une surprenante jeune femme noire vient lui remettre une étrange enveloppe...

Un petit côté Darwyn Cooke !

Phil Hester livre une partition superbe, avec un trait fin et ciselé rappelant par moments Darwyn Cooke.

Les gros aplats de noir pour le traitement des ombres est idéals et rappel bien l’atmosphère des films noirs de l’époque avec ces ambiances très cinématographiques.

La mise en scène est elle aussi soignée et dynamique.

Quant aux couleurs, Jordie Bellaire fait le choix des aplats pour coller aux mieux au style d’Hester pour un rendu classe et sobre.

En bref, c’est graphiquement superbe!

Après le départ de la jeune femme, Sam Bradley décide de la faire suivre par l'un de ses gars....

Mon avis sur Gotham City, Année Un par Tom King et Phil Hester aux éditions Urban Comic:

AU FINAL, Tom King livre un polar Hardboiled très efficace, en plaçant en toile de fond la transformation profonde de Gotham.

Tom King en profite également pour glisser pas mal de clin d’œil aux fans de Batman et de son univers.

On a aussi le retour du charismatique détective privé Sam Bradley, dont on espère ne pas devoir attendre autant d’années avant de le revoir.

Avec sa narration fluide et son scénario abouti fait de faux semblants et de trahisons, le tout magnifié par un duo d’artistes en grande forme, Gotham City Année 1 est une un vrai coup de ❤️❤️❤️

A très vite

geek_o_mat

Fais découvrir cet article à tes amis
Geek_O_Mat
Geek_O_Mat
Mat, la quarantaine passée, passionné de Comics/Manga/Bd, je chronique mes lectures à la fois sur 7bd.fr et sur Instagram.

Laisser un commentaire

Ces articles pourraient vous plaire

Restons connectés 😉

3,461FansLike
439FollowersSuivre
146FollowersSuivre

Derniers Articles