mardi 17 mai 2022

Offrez-nous un café

Gabriel de Emmanuel Temps aux éditions Des Ronds dans l’O

Gabriel de Emmanuel Temps aux éditions Des Ronds dans l'O

Titre : Gabriel

Scénario & dessins : Emmanuel Temps
Année : 2022
Nombre de pages : 184

Résumé de « Gabriel » de Emmanuel Temps:

Gabriel souffre. Il se sent persécuté, Il a des hallucinations, des délires etc… 
Le syndrome diagnostiqué est la schizophrénie. Dès lors, Sa famille et lui prennent conscience de ce handicap, mais il n’existe pas de remèdes miracles ou de vaccins contre cette typologie de maladie.
Gabriel, balloté de médecin en médecin, essaie différents traitements plus ou moins expérimentaux et/ou efficace, et cela devient compliqué surtout lorsque les symptômes réapparaissent.
La vie dans cet état devient difficile… 

Mon avis sur « Gabriel » de Emmanuel Temps:

Gabriel Temps était un artiste-peintre talentueux mais atteint de schizophrénie et/ou autres maladies psychiques. 
Son frère, Emmanuel, a ainsi souhaité raconter la vie de Gabriel avec le quotidien qu’il a subi, le combat qu’il a mené et le courage qu’il a eu, ainsi que ses proches, pour vivre avec ce terrible handicap.
Le sujet est poignant et touchant surtout raconté par les yeux du petit frère.
Gabriel de Emmanuel Temps aux éditions Des Ronds dans l'O Page 6
Page 6 extraite de la bd
On imagine ainsi toutes les émotions que l’auteur a dû avoir en écrivant et en dessinant son œuvre et en se remémorant et revivant tous les instants de bonheur ou à contrario les moments difficiles vécus.
Gabriel était donc atteint de cette maladie psychique dévastatrice aux multiples symptômes forts et éprouvants (hallucinations, délires, trouble de la pensée, du langage, démotivation, apathie, retrait social etc…).
L’histoire commence sur un jeune homme paraissant « normal » aimant faire la fête, mais goutant à la drogue… 
Puis une dispute conjugale…
Jusque-là tout parait presque banal, mais Emmanuel Temps illustre rapidement un délire de persécution de son frère, et l’on comprend dès lors que quelque chose de grave arrive.
C’est bien réfléchi, l’entrée en matière sur le sujet est finalement très rapide, et la scène de la drogue est très suggestive comme étant un élément déclencheur.
Gabriel de Emmanuel Temps aux éditions Des Ronds dans l'O Page 3
Page 3 extraite de la bd

Le dessin de l’auteur est propre, structuré, stylisé et sans fioritures superflues d’arrière-plans, focalisant essentiellement sur les personnages pour accentuer le côté social et psychologique de l’histoire. Le travail sur les visages, les regards expressifs et emplis de non-dit, est remarquable. Il permet de ressentir les sentiments et les émotions que son frère a probablement vécus. 
On éprouve régulièrement un malaise, une sorte de torture, qui survient toujours après un moment de répit et d’apaisement…
Le trait de l’auteur est épais, presque grossier mais à la fois précis et bien délimité, en contraste parfait avec les magnifiques toiles de son frère, détaillées, vivantes et réconfortantes.
La rigidité des lignes d’Emmanuel Temps permet d’évoquer les opinions particulièrement soutenues de son frère en regard des contraintes des traitements médicaux prescrits semblant complètement inefficaces, mais aussi et surtout d’illustrer la rudesse des crises et de la folie.
Les couleurs ne sont évidemment pas choisies non plus au hasard. Les teintes grises deviennent obsessionnelles. Elles évoquent une lassitude, une morosité totalement cohérente avec les symptômes de la schizophrénie (Démotivation, retrait, persécution etc…)
De plus les nuances, probablement effectuées informatiquement semblent tellement parfaites, régulières et uniformes qu’elles en ajoutent presque à l’inquiétude ambiante, contrastant avec le mal de Gabriel.
Ces tons ont aussi un autre effet évident et immédiat : ils mettent en avant la force des réelles peintures de Gabriel. Ces dernières sont juste splendides, colorées et respirent la joie de vivre ce qui est tellement en antagonie avec les pulsions suicidaires qu’a pu vivre ce malade.
Coté découpage et cadrage, on admirera aussi l’expérience de story-boarder d’animation de l’auteur. Les mises en scène et les alternances de plans sont fluides, efficaces et réfléchies. 
Gabriel de Emmanuel Temps aux éditions Des Ronds dans l'O Page 5
Page 5 extraite de la BD

Tout en suggérant et en conservant la pudeur de son frère disparu, Emmanuel Temps nous témoigne de la complexité d’une telle maladie, et de tout le mal que ce trouble apporte à la victime et sa famille, et cela hélas jusqu’à l’irrévocable. 
Il réalise un superbe hommage pour son frère avec cette BD qu’il ne vous faudra pas manquer de lire.
J’ai beaucoup aimé.
Ciao
Yann
Gabriel de Emmanuel Temps aux éditions Des Ronds dans l'O Page 110-111
Photo page 110-111 de la BD issue du blog de Des ronds dans l’O

Fais découvrir cet article à tes amis

Ces articles pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Connectez-vous ;)

2,291FansLike
121FollowersSuivre
40FollowersSuivre

- Un peu de Pub-

Derniers Articles