Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

La Petite Mort tome 1


La Petite Mort tome 1 par Davy Mourier chez Delcourt
Titre: La Petite Mort tome 1
Auteur: Davy Mourier
Année: 2013
Éditeur: Delcourt
Nombres de volumes: 2

La petite mort va rentrer au CP.
A l'école elle côtoie des humains, ce qui ne facilite pas son adaptation et son intégration sociale.

Personne ne veut lui parler, ou presque. Elle arrive à se faire un ami, Ludovic; toutefois, ce dernier étant malade, la Petite Mort ne veut pas mélanger le travail et l'amitié... ce qui se comprend étant donné son métier.

Mais la petite Mort commence à peine sa formation de faucheuse auprès de son papa. Elle va petit à petit apprendre à faucher proprement, même si elle a encore un peu de mal avec toutes les étapes que cela implique
Son avenir semble tracé, pourtant la petite mort voudrait être fleuriste quand elle sera grande. Aura t-elle le choix?

D'ailleurs, je dis "elle" depuis le début, mais si nous disons que les anges n'ont pas de sexe, la grande faucheuse, ou la petite mort en ont-elles un?

Et oui La petite Mort se pose des questions existentielles !



La petite Mort se pose des questions existentielles

La couverture de la BD est cartonnée et rigide. Elle est sobre, noire avec le personnage de la Petite Mort et le titre pour lequel vous remarquerez le "T" de "mort" en forme de faux.
Dans les premières pages, nous trouvons une préface d'Alexandre Astier. Ensuite, la BD, qui compte 97 pages sur papier un peu épais, est organisée en 3 chapitres.

Chaque chapitre commence sur une nouvelle saison dans l'année, où la petite Mort s'ennuie et où sa mère lui suggère d'aller tuer des vieux, des SDF ou des déprimés.

S'en suit une série de strips, la plupart du temps en trois cases, dans des tons de couleurs noir et blanc. Certaines histoires elles, sont en couleur, ce qui tranche avec l'ambiance de la BD.
Dans le premier chapitre, une partie est dédiée à Buzz Aldrin. Le deuxième homme à avoir foulé le sol lunaire repart sur la lune et se fait voler sa fusée par deux racailles de l'espace.
Puis dans le chapitre 2, un passage nous raconte les malheurs de Séphi, le chat de la Petite Mort, qui rote (cherchez le jeu de mot).
Tout le long de la BD on retrouve aussi des carnets de souvenirs de la Petite Mort ou encore des fausses pubs ventant les mérites de certaines marques très connues, mais détournées, avec à chaque fois des jeux de mots en rapport avec la mort.

Vous l'aurez compris, l'humour de La Petite Mort est bien noir, avec une ambiance d'Haloween. Davy Mourier arrive à nous faire rire avec un sujet qui pourtant n'est pas le plus joyeux qui soit.

La BD propose aussi une expérience trans-média, avec de la réalité augmentée. Un QR code à scanner au début permet de télécharger une application sur smartphone ou tablette.
Avec cette appli, on est sensé pouvoir scanner certaines pages, avec un logo en forme de tête de mort, ce qui doit nous permettre d'accéder à un contenu inédit.
Personnellement j'ai essayé plusieurs fois de scanner des pages et je n'ai jamais réussi à accéder à quoi que ce soit.

La Petite Mort se décline aussi en jeu vidéo pour smartphone. C'est un jeu de plateforme mettant en scène le personnage inventé par Davy Mourier, au travers de 80 niveaux à compléter.
 


Davy Mourier a aussi prévu le coup pour ses fans et ceux de la petite mort. Il a réservé une page à la fin de la BD, si vous voulez une dédicace.

Et si vous avez aimé ce premier tome, vous pourrez suivre les aventures de la Petite Mort au collège dans le deuxième volume.


Sans oublier que vous pourrez retrouver très prochainement, sur 7BD, une interview de Davy Mourier, réalisée par notre camarade David lors du festival d'Angoulême 2015.

Juju Gribouille.

Publier un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog