pub

Rechercher dans ce blog

lundi 11 juin 2018

Last Pretender tome 1

Last Pretender tome 1 aux éditions Kana
Titre: Last Pretender tome 1
Auteurs: Shunji Etô (scénario) et Yoshiyuki Miwa (dessin)
Éditeur: Kana
Année: 2018
Nombre de pages: 207

Dans le futur, la Terre devient le centre de l'univers. La coutume veut dorénavant que le prince héritier prenne pour reine une guerrière. Ainsi à l'occasion de la seizième année du prince un grand tournoi intergalactique est organisé. Les femmes les plus fortes de la galaxie affluent alors sur Terre afin de s'affronter. Celle qui remportera la bataille remportera le trône aux côtés du futur roi.

Kris, le 14ème prince issu de cette coutume arrive sur ses 15 ans. Mais le garçon, un des terriens les plus intelligents n'entend pas épouser une inconnue.
Etant lui même, l'héritier des treize guerrières les plus puissantes, il est aussi l'un des plus forts de l'univers.
Alors qu'il est encore tout jeune, il a eu l'idée de créer un clone de lui-même au féminin, estimant que cette femme, héritant de ses propres forces et techniques de combat ancestrales, serait la plus puissante de l'univers.
Il est maintenant temps de libérer et former Kalki, son clone, pour la préparer au tournoi prévu dans un an.

Last Pretender tome 1 - Kris et Kalki, son clone au féminin

Last Pretender est la nouvelle série SF des éditions Kana. Le premier tome de ce manga shonen nous présente Kris et Kalki sur fond d'univers, sur la jaquette plastique.
Si vous la soulevez, vous découvrirez de petites fiches des personnages de l'histoire, sur la couverture cartonnée.

Le scénario arrive à nous surprendre au tout début de l'histoire, dès la fin du premier chapitre, avec un retournement de situation auquel le lecteur ne s'attend pas.
Avec cet effet, le scénariste donne très vite envie d'avancer dans l'histoire pour en comprendre la vraie trame. Et tout au long de ce tome 1, petit à petit, il met en place son intrigue.
Nous sommes dans un shonen de Science Fiction, se déroulant dans le futur. Le début de l'histoire se déroule sur la Terre, mais on sent qu'elle peut très vite nous mener aux confins de la galaxie.

Et les trois héros principaux sont plutôt atypiques. Kris, le prince héritier est présenté comme, certes intelligent et curieux, mais aussi comme fourbe, manipulateur, narcissique et presque dangereux. On est donc loin du héros habituel prêt à sauver la veuve et l'orphelin.
Kalki, le clone de Kris en fille, a passé 15 ans dans une machine, immergée dans du liquide amniotique de synthèse et "élevée" par une intelligence artificielle. C'est donc à 15 ans qu'elle va découvrir le monde réel.
Le dernier personnage du trio se nomme Mimura, il a beau être un adolescent, c'est pourtant lui le plus grand génie de la planète. Et c'est grâce à lui que Kris a pu mener à bien son projet de clone.

Last Pretender nous propose donc une trame et des personnages intéressants et un univers de SF finalement assez peu exploité dans le manga.

Last Pretender tome 1 - Un grand tournoi d'art martiaux pour désigner la future reine

Au niveau du dessin, le style de Yoshiyuki Miwa est complètement dans le style shonen. Le chara design n'est pas spécialement novateur, mais il est plutôt bien maîtrisé.
Dans ce premier tome, se déroulant sur Terre, tous les personnages sont humanoïdes, sauf un seul, au premier chapitre. On aurait pu s'attendre à des guerrières extraterrestres au physique un peu moins humain, pour une histoire qui présente un tournoi intergalactique. Mais laissons les héros explorer l'univers pour avoir l'occasion de croiser, peut être, d'autres protagonistes, un peu plus atypique. En tout cas le scénario peut permettre de rencontrer un panel d'individus assez large. Espérons que le dessinateur nous réserve quelques surprises.

Bande annonce vidéo Last Pretender:



Juju Gribouille

Inscrivez vous à notre newsletter :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si tu as un avis à donner, c'est le moment ou jamais!