pub

Rechercher dans ce blog

mardi 11 octobre 2016

Les Ogres Dieux, Demi-Sang - chronique Ogresque

couverture de Les Ogres-Dieux T2 Demi Sang de Hubert et Gatignol chez Soleil
 
Série : Les Ogres-Dieux
Titre: Demi Sang
Auteurs : Hubert (scénario) et Bertrand Gatignol (dessin)
Editeur : Soleil
collection : Métamorphoses
Année : 2016
Pages : 152



Résumé :
Un homme couverts de bandages fait parapher quelques documents à l'Ogre Dieu, rentre chez lui, dîne et prend un bain. Il présente un vieux souvenir à sa mère, un souvenir qui le ramène dans le passé, alors qu'il n'était qu'un petit enfant, le jeune Yori...



Mon avis :
On vous a parlé des Ogres-Dieux précédemment et Yann vous a introduit Petit, le premier tome de cette série dans cette chronique.

Aujourd'hui, C'est Demi-sang que je vais aborder. L'histoire de ce recueil démarre avant Petit et finit dans la période du tome précédent.
Mais au lieu de suivre un Ogre mal formé, nous suivons maintenant un bâtard de noble humain, Yori, de sa jeunesse jusqu'à son ascension au sommet.
Une histoire prenante, même si on reconnaît les rouages de l'ascension rapide d'un jeune courtisan pour les avoir lus ou vus précédemment. Par contre, savoir quelle seront les réactions des Ogres prenant souvent les humains pour leur jouet, leurs pantins ou juste leur défouloir, là se trouve la surprise. Ainsi, leur présence même inspire la peur chez le lecteur, par compassion avec les autres membres de sa race, victimes potentielles de ces fous furieux au pouvoir infini.

Finalement, on les préfère vivant en ermite dans la forêt et transpercé par les lances des preux chevaliers que demi-dieux dirigeant le monde d'une manière pour le moins... chaotique.
J'ai beaucoup apprécié la formule qui alterne le récit de la vie de Yori avec les histoires des chambellans passés – les chambellans étant les conseillers privilégiés des ogres-Dieux – racontées sous forme de nouvelles illustrées et non plus sous forme de BD.
Ainsi, Hubert crée des pauses dans le récit, et nous immerge un peu plus dans ce monde sauvage et fort dangereux quand on commence à traîner dans les allées du pouvoir.

Yori est tellement déterminé et malin qu'on comprend vite que le seul obstacle pouvant se dresser sur sa route sont ces ogres. Du coup, ce n'est pas tellement la tension qui hante ce récit qu'une sorte de fascination curieuse pour cet univers original et décalé, autant pour son présent, incarné par Yori, que pour son passé, à découvrir dans les contes illustrés émaillant la BD.

Page extraite de Les Ogres-Dieux T2 Demi Sang de Hubert et Gatignol chez Soleil


Les dessins de Gatignol sont fascinants. Ce noir et blanc envoutant vous garde totalement absorbé dans le récit. Seule la blondeur de Yori tranche avec cet univers sombre. Et malgré l'opacité, les détails sont là et les architectures des palais, les broderies des vêtements, se révèlent envoutantes.
Difficile de ne pas faire une pause dans sa lecture pour contempler une page, une case. Les personnages portent dans leurs regards toutes leurs émotions. Les traits de Yori expriment tour à tour la colère, la passion, l'amour... le mensonge et la duplicité.
Les compositions sont simples et des pages remplies de trois bandes de trois cases savent laisser tout d'un coup la place à des cases entières remplissant la moitié de la page voire toute la page. Cette alternance rythme la lecture et sait faire ressortir les moments forts.
Les cadrages sont bien pensés et mettent en valeur les personnages et les situations. Je repense à cette case où la mère de Yori part, le regard éperdu de douleur et de tristesse, alors qu'au loin, on devine son fils à un balcon du palais... Tout est dit sans paroles.

Si vous avez aimé Petit, vous adorerez probablement Demi-Sang. Et d'un autre côté, vous n'avez pas besoin d'avoir lu le premier tome pour savourer ce second opus. Ne vous privez pas d'une BD dure et belle, intransigeante et magnifique.

Zéda au royaume des Ogres-Dieux !

"LES OGRES D'YEUX", strip de Zéda pour chronique 7BD sur Les Ogres-Dieux T2 Demi Sang de Hubert et Gatignol chez Soleil


David


Inscrivez vous à notre newsletter :

1 commentaire:

Audrey a dit…

Découvert en librairie, j'ai été tout de suite attirée par cette BD. Je pense néanmoins d'abord lire le premier tome avant de passer à celui-ci.

Enregistrer un commentaire

Si tu as un avis à donner, c'est le moment ou jamais!