pub

Rechercher dans ce blog

vendredi 26 février 2016

Nomad 2.0 : Tome 1 - Mémoire Flash

Nomad 2.0 Tome 1 Glénat
Série : Nomad 2.0
Titre : Tome 1 Mémoire Flash
Dessin : Julien Carette et Sylvain Savoia
Scénario : Jean-David Morvan
Couleurs : Christian Lerolle
Editeur : Glénat
Année : 2013
Nombre de planches :72
 
Résumé :

Arrouan passait des jours heureux, avec sa femme Kalash enceinte, dans le désert.
Mais des hommes bourrés d’équipements technologiques et armés jusqu’aux dents viennent briser cette quiétude et enlèvent sa famille.
Arrouan échappe de peu à la mort grâce à ses pouvoirs cybernétiques et découvre l’origine des assaillants : la Corée du Nord !
Arrouan va donc se replonger dans l’aventure et le nomadisme.
Il part ainsi donc, très en colère et plus déterminé que jamais, récupérer sa famille dans le pays le plus fermé au monde…

Mon avis :

Douze ans d’attente !! Et voilà notre héros Arrouan qui revit grâce aux talents de J. Carette, J.D. Morvan, S. Savoia et C. Lerolle.
Dans le premier cycle (voir ci-dessous les différents tomes), Arrouan et ses « Djinns » étaient persécutés à cause de son pouvoir.
Il était donc dans une position de victime.
Dans ce nouveau cycle, malgré le drame de départ mettant en place le scénario, notre héros reviens sur le devant de la scène non plus en victime, mais plutôt à l’image d’un héros (voir super-héros).
On y découvre ainsi, furtivement, sa routine idéalisée dans le désert, mais surtout on le voit contraint et forcé à reprendre du service avec son pouvoir.
Arrouan va donc vivre un renouveau cybernétique non souhaité et cela le met à priori fortement en colère !!

Case Extraite de Nomad 2.0 tome 1
Case extraite de Nomad 2.0 tome 1
Le dessin, le style, les couleurs, la mise en scène :

Le dessin est fort sympathique mais bien différent de la série initiale. Le personnage est beaucoup plus « moderne », il a fortement muri et parait plus sombre qu'avant. Le dessin me semble moins fluide que celui de S. Savoia et P. Buchet, et surtout moins précis et moins détaillé. Le trait peut parfois être un peu lourd, beaucoup moins de légèreté, mais il reste dynamique, dans la lignée des vieux tomes. Cela est d’autant plus flagrant lorsque S. Savoia reprend la main sur le dessin du rêve…
Le style semi-réaliste convient parfaitement au genre science-fiction/Comics. Il parait être plus travaillé que celui de la série initiale pour tendre à un plus fort réalisme. 
Les couleurs réalisées par C. Lerolle sont, quant à elle, tout à fait dans l’esprit de la première saga : vives et contrastées !
La mise en scène est, par moment, un peu loupée : certaines proportions dans les perspectives ne sont pas respectées (dans les scènes de désert par exemple…).

Ceci dit le flambeau était tellement haut à relever (la série originale est juste une merveille !!) que le travail de J. Carette, provenant du monde du jeu vidéo, peut être malheureusement dévalorisé. 
Il faut lui reconnaître quand même qu’il a su bien user de son indéniable talent pour faire revivre notre héros préféré. J’ai hâte de voir la suite.

Planches 4 et 5 de Nomad 2.0 tome 1
Planches 4 et 5 de Nomad 2.0 Tome 1

Le scénario, le découpage :

Le scénario de ce premier tome m’a paru être un peu pris à la légère par monsieur Morvan, bien que j’adore ces ouvrages.
Cet opus se lit vite… ,trop vite... , peu de dialogues sur les quelques 70 planches…
Toutes les actions paraissent presque « faciles » pour le héros qui dans son évolution, semble plus être devenu le super-héros cybernétique à la sauce révélation de Matrix…
Arrouan en arrive à être capable de mémoriser le plan d’une ville (Dandong) en quelques secondes mais aussi d’apprendre le chinois et ses différents dialectes dans le même laps de temps…
Ceci-dit la surprise vient du fait de mettre « en avant » la Corée du Nord jusqu’au sommet de la technologie !! Celle-ci fait donc peur, sauf pour Arrouan, (et peut être Chuck Norris…), et JD. Morvan le sait bien !
Le découpage est classique et fluide. Les pleines pages sont bien placées et la superposition de case agréable. On garde le fils de l’histoire tout au long et on ne s’y ennuie pas. Celui-ci est donc bien réalisé.


En bref, J’ai particulièrement apprécié le retour d’un de mes héros préférés de mon adolescence (d’autant plus que j’ai eu la chance de rencontrer en dédicace le terrible trio Morvan/Buchet/Savoia pour les 3 premiers tomes, j’en garde un grand souvenir).
Mon grand regret, pour ce nouveau cycle, fut que le format du livre ne soit pas celui de la série originelle : un mix entre BD/Manga/comics de 120 planches environ.
Et si vous le pouvez, je vous conseille vivement de lire le premier cycle ci-dessous également aux éditions Glénat.


Ciao,
Yann



Nomad Tome 5 editions Glénat

Et voici le Nomad 2.0 tome 2 à paraître en mars 2016 et qui clôturera ce second cycle: 

Nomad 2.0 tome 2 editions Glenat


j'ai vraiment hâte de le lire !!!


Inscrivez vous à notre newsletter :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si tu as un avis à donner, c'est le moment ou jamais!