vendredi 19 août 2022

Offrez-nous un café

Nous ne serons jamais des héros

Nous ne serons jamais des héros - Editions Le Lombard
Titre : Nous ne serons jamais des héros
Scenario : Olivier Jouvray
Dessins : Frédérik Salsedo
Couleurs : Greg Salsedo
Édition : Le Lombard
Collection : Signé
Date de parution : 4 juin 2010
80 pages

Résumé :
Mick, jeune chômeur sans motivation, glande sur son canapé en attendant que la vie vienne à lui. Le seul événement qui vient perturber son train-train est le décès de sa grand-mère. C’est à cette occasion qu’il revoit son père, qui est devenu particulièrement acariâtre en vieillissant. Acariâtre et souffrant, car l’accident de voiture qu’il a eu 25 ans auparavant, lui a laissé une jambe et quelques organes en sale état, qu’il soigne à grand coup de médicaments et d’alcool.  
En tout cas, Mick est plutôt surpris lorsque son père lui propose de l’accompagner faire un tour du monde contre rémunération. Il en a vraiment pas envie,  mais il est tellement fauché qu’il ne peut pas refuser. 

Commence alors leur périple …

Mon avis :
Cette BD est portée par un scénario très actuelle. Car en vérité, le voyage n’est qu’un prétexte du paternel pour emmener son fils sur les traces de sa jeunesse perdue. 

On ressent parfaitement la relation du père et du fils, qui sans devenir conflictuelle s’est tendue avec le temps au rythme des incompréhensions, et des non-dits.
Ce livre conte la tranche de vie d’un « jeune monsieur tout-le-monde », avec les états d’âmes du passage à l’age adulte et les questionnements sur le sens de la vie.
Cette très belle histoire est éclairée de superbes dessins qui sont hyper-expressifs, tenant

presque du manga (en couleurs),  et le résultat est vraiment très agréable.


Au final, voici une BD où j’ai pu complètement m’identifier au héros, et qui donne un grand bol de courage lorsqu‘on franchi la dernière page.

Je vous la recommande…

Le dessin :

Nous ne serons jamais des héros - Editions Le Lombard
Le dessin de Frédérik Salsedo est d’une grande précision. A mi-chemin entre un style réaliste et un style hyper expressif, touchant presque du dessin de manga ou de la caricature, le résultat est extrêmement plaisan.
Nous ne serons jamais des héros - Editions Le Lombard
Les cases sont de tailles très variables selon les planches, mais chaque espace est utilisé à son maximum. En particulier, les descriptifs de situation sont remplacés avantageusement par des dessins … les images parlent d’elle même, ce qui facilite grandement la lecture.

Les dessins sont colorisés par Greg Salsedo (le frère du dessinateur) à l’aquarelle. Personnellement, j’aime beaucoup les aquarelles en général. Celles-ci sont très réussis et servent parfaitement l’ambiance de voyage du livre.


Le scénario :
Cette BD est portée par un scénario très actuelle.
Un
jeune au chomâge complètement désœuvré. En l’emmenant en voyage son
père essaie de le « réveiller », de sortir son fils de la torpeur dans
laquelle il s’est installé, et de lui faire
prendre un tournant dans sa vie… mais sa manière est trop bourrue pour être bien accueillie.
En
filigrane, le livre conte surtout le choc des générations : comment se
faire une belle vie sans rester dans l’ombre de ses parents ? Comment se
faire son propre chemin ?
Tout cela est parfaitement traité : on y croit !

Le mot de la fin :
Des dessins chauds comme leur musique, l’histoire qui sonne comme une révolte, la BD m’a fait le même effet qu’une chanson du groupe « Fauve »…
J’adore Fauve, j’ai adoré la BD.

Martin
Récompenses:
Grand prix de la BD de Colomier
  
Inscrivez vous à notre newsletter :


Fais découvrir cet article à tes amis
Article précédentNomad 2.0 : Tome 1 – Mémoire Flash
Article suivantLa Déesse

Ces articles pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Connectez-vous ;)

2,614FansLike
156FollowersSuivre
52FollowersSuivre

- Un peu de Pub-

Derniers Articles