samedi 2 mars 2024

Offrez-nous un café

Akane-Banashi, tome 1-3 : Un shōnen qui casse les codes !

Hello tout le monde, j'espère que vous allez bien ! Aujourd'hui, j'ai l'immense plaisir de vous retrouver pour une nouvelle chronique sur le manga Akane-Banashi. 📚 

Ah, Akane-Banashi… une série qui a fait grand bruit lors de son lancement, que vous avez sûrement déjà vu passer bon nombre de fois sur votre feed. Niveau marketing, les éditions Ki-oon ont réservé une entrée en grande pompe pour cette nouvelle étoile du manga ! Événement de rakugo à l’Olympia, de beaux goodies, d’incroyables services presse pour ceux qui ont pu en bénéficier...  

J’ai vu passer bon nombre d’avis positifs sur cette série, et à force de voir sa hype grandissante, j’ai fini par craquer le jour de sa sortie, pour les deux premiers tomes de ce titre. Et quelle surprise ! Je ne m’attendais absolument pas à avoir un si gros coup de cœur pour ce shōnen ; je me ferai donc l'immense plaisir de vous en parler longuement aujourd'hui.

Bonne lecture les passionné.e.s, en espérant que cette chronique vous plaira !  🌺💖 
Akane-Banashi, visuel d'annonce de la série
AKANE BANASHI © 2022 by Yuki Suenaga, Takamasa Moue / SHUEISHA Inc.

Akane-Banashi, les infos techniques

Les principales choses à savoir !

📌 Titre : Akane Banashi / あかね噺
Auteur : Yuki Suenaga (scénario) Takamasa Moue (dessin)
📑 Type : Shōnen
🏷 Genre : Comédie – Drame – Tranche de vie
💥 Thème : Apprentissage – Famille – Rakugo – Vengeance
📋 Éditeur : Ki-oon
🕰 Origine : Japon – 2022
🔢 Nombre de tome : 🇫🇷 3 🇯🇵 9 (En cours)
💰 Prix : 6,95 €
🎂 Âge conseillé : 12 +
🚨 Infos + : Ce manga a été recommandé par l’auteur d’One Piece, Eiichirō Oda et le réalisatuer d’Evangélion, Hideaki Anno.

La nouvelle étoile du manga entre en scène !

Synopsis d’Akane-Banashi

Pour la jeune Akane, son père Toru est doté d’un incroyable pouvoir : assis seul sur scène, il est capable de donner vie à une multitude de personnages différents, armé uniquement d’un éventail et d’un carré de tissu ! Toru pratique le rakugo, une forme de spectacle humoristique populaire née il y a des centaines d’années, mais toujours vivante. Malgré les moqueries de son entourage, il rêve d’accéder au rang de maître. La pression est d’autant plus forte qu’il ne veut pas décevoir sa femme, soutien de toujours, ni surtout sa fille Akane… Elle l’admire au point de l’imiter, répétant les scènes de rakugo en cachette !

Le jour de l’examen de passage vers le grade ultime, la barre est placée haut : ce n’est rien de moins que le célèbre Issho Arakawa, maître incontesté de la discipline, qui joue le rôle de juré. Toru donne une performance remarquable, la salle se tord de rire ! Et pourtant, Issho le déclare indigne du titre… Pire, il le bannit à vie du monde du rakugo, sans aucune explication ! La carrière d’artiste de Toru est brisée, sans que personne n’en comprenne la raison… mais Akane reprend le flambeau, bien décidée à réaliser son rêve et à découvrir la vérité derrière ce scandale ! ✩

Ma photo d'Akane-Banashi
© Photo By @jade_no_sekai

Partir à la découverte d’un art ancestrale… 

L’art du rakugo !

Ce qui m’a le plus surpris en découvrant Akane-Banashi, c’est le sujet principal peu commun que les auteurs ont décidé d’aborder ; le rakugo. Si vous ne savez pas ce qu’est cette discipline ancestrale japonaise, je vous invite à faire un tour sur la page Instagram de @nar.ash.uya qui en a dédié un post. Un art passionnant d’ailleurs, qui a été un réel plaisir de découvrir grâce à cette belle histoire

Toru, le père d'Akane
AKANE BANASHI © 2022 by Yuki Suenaga, Takamasa Moue / SHUEISHA Inc.

Un shōnen qui casse les codes ! 

Akane-Banashi, un récit riche !

Dans ce récit, on retrouvera un contraste passionnant, où les codes du shōnen et ceux d’un art ancestral japonais s’entremêlent à la perfection. Les auteurs ont réussi à trouver un parfait équilibre, entre les codes du shōnen, et ceux du rakugo, et on apprend toutes sortes de choses sur cette pratique. Cependant, l’intrigue est si justement construite que je n’ai jamais eu l’impression de lire un article Wikipédia, si vous voyez ce que je veux dire… De plus, on bénéficiera de pages bonus à la fin de certains tomes qui nous permettent d’en savoir encore plus sur cette discipline. Un pari entièrement réussi sur ce point ! 

Certes, j’ai dit que c’est un shōnen atypique, mais évidemment, on retrouvera les codes de base de cette cible éditoriale que j’apprécie tout particulièrement : rivaux, amis, mentor, dépassement de soi, et bien plus encore… Rappelons qu’Akane-Banashi est prépublié dans le légendaire magazine qu’est le Weekly Shonen Jump, de la Shūeisha ! De nombreuses œuvres cultes y ont vu le jour, notamment Saint Seiya, Dragon Ball, One Piece, Bleach, My Hero Academia, Jujutsu Kaisen, Demon Slayer, et bien d’autres… 

Akane, l'héroïne d'Akane-Banashi
AKANE BANASHI © 2022 by Yuki Suenaga, Takamasa Moue / SHUEISHA Inc.

Une héroïne forte…

et des personnages captivants !

Une héroïne forte et attachante dans un shōnen, évidemment que ça fait plaisir à voir ! Car oui, c’est bien une fille la protagoniste de l’histoire ! Akane est une jeune fille pleine de vie, possédant une joie communicative, et est déterminée à laver l’honneur de son père. Suivre son apprentissage dans le monde traditionnel et très masculin du rakugo est plus que passionnant, et cet aspect de l’histoire apporte un gros vent de fraîcheur. La voici devenue un de mes personnages préférés, tous mangas et animés confondus ! 

Chaque rakugoka, chaque style !

Dans Akane-Banashi, le rakugo est un art !

Une chose très intéressante mise en valeur par les graphismes (mais on y reviendra plus tard…) sont les différents styles d’interprétations de chaque pièce ! Le rakugo est un art, et chaque rakugoka a sa façon bien à lui de l’interpréter. Sans vouloir vous gâcher la surprise, certains sont plus modernes, d’autres plus traditionnels… Bref, je prends énormément de plaisir à découvrir chaque représentation plus captivante les unes que les autres.  

Pour rapidement revenir un peu plus à l’histoire, le tournoi de rakugo que nous propose les auteurs nous permet de découvrir toutes sortes de personnages et de styles. J’ai aussi l’impression que le mystère principal du manga sera bientôt élucidé ; il me tarde donc de lire le quatrième volume

Une représentation de rakugo dans Akane-Banashi
AKANE BANASHI © 2022 by Yuki Suenaga, Takamasa Moue / SHUEISHA Inc.

Des graphismes magnifiques ! 

Akane-Banashi, de magnifiques illustrations !

Les graphismes que nous propose Tamakasa Moue sont dynamiques et soignés, mettent magnifiquement en valeur la fascinante discipline qu’est le rakugo, et les différents styles d’interprétation des rakugokas.  

Il représente également de façon détaillée les représentations des rakugokas, leurs mimiques… Que dire de plus ? J’ai déjà suffisamment parlé, donc je vais m’arrêter là pour ce paragraphe et vous laissez admirer les planches que j’ai disséminées dans ce post. Et oui, une image vaut mille mots

Une représentation de rakugo de Toru, le père d'Akane
AKANE BANASHI © 2022 by Yuki Suenaga, Takamasa Moue / SHUEISHA Inc.

En bref

Akane-Banashi, un coup de coeur !

En conclusion, Akane-Banashi fut un immense coup de cœur ! Je ne m’attendais pas à autant apprécier ce shōnen atypique qui casse les codes, et son héroïne forte et attachante. Quant aux graphismes, ils mettent magnifiquement en valeur la fascinante discipline qu’est le rakugo et les différents styles d’interprétation des rakugokas.  

Comme vous l’aurez compris, pour moi, c’est une nouvelle étoile du manga à suivre de (très !) près ! 

J’ai aimé ✅

✩ Un shōnen qui casse les codes !

Un contraste passionnant, où les codes du shōnen et ceux d’un art ancestral japonais s‘entremêlent à la perfection.

✩ Une héroïne forte, et des personnages captivants…

Akane est une héroïne forte et courageuse, mais les autres personnages n’en restent pas moins captivants !

✩ Chaque rakugoka, chaque style !

Chaque rakugoka a sa façon bien à lui d’interpréter une pièce…

✩ Des graphismes magnifiques !

Des graphismes dynamiques et soignés, qui mettent en valeur la fascinante discipline qu’est le rakugo, et les différents style d’interprétation des rakugokas !

J’ai moins aimé ❌

Rien.

Un coup de cœur complet !

Voilà, c’est tout pour cet article, merci de m’avoir lu jusqu’au bout ! Vous, vous avez lu Akane-Banashi ? Ma chronique vous en a-t-elle donné envie ? Dites-moi tout en commentaires ! 💬

À bientôt ! 😽

Akane-Banashi en couverture du Shonen Jump
AKANE BANASHI © 2022 by Yuki Suenaga, Takamasa Moue / SHUEISHA Inc.
Fais découvrir cet article à tes amis
Jade
Jadehttps://linktr.ee/lemondedejade
Hello, moi c'est Jade, passionnée de lecture depuis très longtemps et plus sérieusement de manga depuis 2022. J'ai plongé dans cet univers grâce à mon animé de cœur, Saint Seiya, et j'ai eu le plaisir de le voir et le revoir depuis plusieurs années ! 💖J'ai commencé à partager mes lectures lorsque j'ai créé mon blog (abandonné à ce jour) sur un coup de tête, et de fil en aiguille, je suis devenue bookstagrameuse et chroniqueuse pour 7bd.fr et enviedelecture.fr 🌺✨Bref, j'espère que mes articles vous plairont, et si nécessaire, je suis active sur Instagram. À bientôt ! 🥰😺

Laisser un commentaire

Ces articles pourraient vous plaire

Restons connectés 😉

3,460FansLike
403FollowersSuivre
146FollowersSuivre

Derniers Articles