mercredi 30 novembre 2022

Offrez-nous un café

Under Prison tome 1 chez Omaké manga

Notre société part vraiment en cacahuète. Chaque jour, la violence grandit. Des femmes et des enfants, enlevés et tués. Des règlements de comptes. Du terrorisme… des prisons bondées. Une justice qui n’est pas appliquée… ⛓️ Et si des pénitenciers spéciaux étaient créés ? Découvrez Under Prison, un manga ou ce problème de violence dans la société a été pris au sérieux.

couverture du manga Under Prison tome 1 des éditions Omaké

Titre: Under Prison tome 1
Auteur: Ikumi Miyao
Éditeur: Omaké manga
Année: 2022
Nombre de pages: 226

Une prison pas comme les autres.

La société évolue et la violence et la criminalité augmentent en flèche. La conséquence est que les prisons sont pleines et ne peuvent plus accueillir de nouveaux détenus. Alors, pour faire face à ce fléau, les crimes les plus horribles sont systématiquement condamnés par la peine capitale.

Afin de faire appliquer la sentence, une prison dont l’existence est gardée secrète, est construite : le pénitencier de Hirasaka. Cette prison est particulière, car elle est enterrée. Ainsi les criminels condamnés à mort y sont regroupés pour attendre l’application de leur peine.

Lorsque le jeune Junya Momose arrive dans les sous-sols de cette prison de haute sécurité, il est prêt à tout pour se retrouver dans une cellule en particulier. 

En effet, l’assassin de sa famille y séjourne. Et Junya ne compte pas attendre que la peine de mort du meurtrier soit appliquée, ou qu’un autre détenu ne le tue. Il a donc fait exprès de se faire enfermer dans cet enfer pour pouvoir venger les siens de ses propres mains.

Junya se fait enfermer dans un pénitencier pour les condamnés à mort dans Under prison

Under prison : la peine de mort assurée.

Le monde carcéral de Under Prison.

Under Prison est un manga qui nous plonge dans un univers carcéral.

L’histoire, prévue en 4 tomes, se déroule dans un futur proche. La société a vu l’escalade de la violence exploser. Suite à cela, les prisons surpeuplées ne peuvent plus accueillir suffisamment de détenus. Sur ces deux points, on n’est peut-être pas très loin de notre réalité actuelle.

Dans ces conditions, le gouvernement, soutenu et pressé par la société civile, a fait un choix définitif. Les plus grands criminels seront simplement condamnés à mort, sans aucune chance de sortie. Et pour faire appliquer cette peine, des pénitenciers sont créés, notamment celui de Hirasaka où se déroule l’histoire.

Il a la particularité d’être construit sous terre. A la façon d’une racine, rien ne laisse penser de l’extérieur qu’il s’agit d’une prison, tout se passe sous la surface. Cela en fait une zone de haute sécurité dont il est impossible de s’échapper. La seule façon d’en sortir, c’est dans un cercueil après l’application de la peine de mort.

L’histoire d’une vengeance.

Maintenant que le décor est posé, il est temps de se pencher sur le scénario du manga Under Prison.

Deux ans auparavant, une affaire sordide a défrayé la chronique. Une famille s’est violemment faite assassiner. Seul rescapé, le garçon s’en est miraculeusement sorti, malgré un coup de couteau derrière la nuque.

Jingo Kushime, un voisin, est retrouvé sur les lieux du crime et aussitôt arrêté. L’homme, devenu amnésique suite à cet événement, ne se rappelle absolument pas avoir commis cette atrocité. Pourtant il est condamné à mort et envoyé au pénitencier de Hirasaka.

Junya, le fils rescapé, se fait alors emprisonner volontairement, sous un faux nom, pour se venger. Il veut tuer Jingo de ses propres mains, avant que d’autres prisonniers ne s’en chargent ou que la peine de mort soit appliquée.

Junya est donc prêt à tout pour assouvir sa vengeance. Et dès son arrivée au pénitencier, il se rend compte que la violence n’est pas que du côté des prisonniers.

Puis il cherchera l’occasion de se retrouver seul avec celui qui a été jugé coupable du meurtre de sa famille.

Très vite, le doute va s’immiscer. Le procès de Junya n’aurait-il pas été un peu expéditif? Est-il vraiment l’assassin? 

Under prison : un univers carcéral dur et violent

La bande annonce vidéo du manga Under Prison

Mon avis sur le manga Under Prison des éditions Omaké Manga.

J’ai adoré ce premier tome.

Je n’avais pas relu de manga dans cet univers depuis Prisonnier Riku (que je n’ai jamais terminé d’ailleurs).

Ici, le scénario propose des rebondissements. L’histoire progresse bien et ne laisse pas de temps mort. L’intrigue alterne très bien les moments de flashbacks avec les moments présents en prison. L’ensemble est dynamique et le dessin vraiment excellent participe grandement à la qualité de ce seinen.

Alors bien sûr il y a de la violence. L’univers carcéral est dur. Les prisonniers sont violents entre eux, mais ils sont aussi traités comme des moins que rien par leurs geôliers.
L’ambiance est assez lourde et tendue.

La série présente un autre avantage : elle sera courte, en seulement 4 tomes.

Ce premier épisode nous laisse sur un dernier retournement de situation qui m’a bien donné envie de connaître la suite.

Et dans les bonus, l’auteur nous explique la différence entre prison et pénitencier que je ne connaissais pas.

Si vous aimez les mangas dans l’univers carcéral, Under Prison est fait pour vous.
C’est vraiment un très bon titre que nous proposent les éditions Omaké manga.

Je vous invite à nous dire en commentaire ce que vous avez pensé de ce manga, ou s’il vous tente? 

Juju

UNDER PRISON © IKUMI MIYAO 2020 / NIHONBUNGEISHA Co., Ltd., Tokyo

Fais découvrir cet article à tes amis
Juju Gribouille
Juju Gribouille
Nouveau Rédac' chef du blog 7BD.fr. J'aime dessiner depuis tout petit et suis vite devenu amateur de BD, mangas et Comics. Je chronique régulièrement mes lectures sur 7BD et les partage aussi sur mes réseaux sociaux... N'hésitez pas à me suivre et à donner votre avis.

CES ARTICLES POURRAIENT T'INTÉRESSER

2 Commentaires

  1. Typiquement le magna que je n’achèterai pas mais que je lirai quand même.
    Ce genre d’histoire malsaine est évoquée pour les dénoncer à l’aide d’un support fictif.
    On est encore loin de comprendre, pour ma part, la culture Orientale mais je les trouve assez avant-gardistes sur beaucoup d’aspect.
    Je préfère lire ces histoires inspirées de fait réel à l’aide d’un support qui reste dans le fictif et développe l’imaginaire. Plutôt qu’un animé ou un film dont l’esthétisme tend à aseptiser le caractère violent des évènements.
    Merci pour ce retour

    • Merci pour ce retour.
      Effectivement, beaucoup de choses dans la culture orientale sont difficiles à appréhender pour nous.
      Pour le coup, le graphisme et la mise en image du manga n’aseptisent pas du tout la violence, même si ce n’est pas forcément le thème ici.
      Je pense que la suite devrait plus s’orienter vers la recherche de la culpabilité (ou non) de l’assassin présumé de la famille.
      Juju 😉

Laisser un commentaire

CONNECTEZ-VOUS ;)

2,730FansLike
187FollowersSuivre
54FollowersSuivre

Derniers Articles