jeudi 11 août 2022

Offrez-nous un café

Spawn Renaissance Tome 9 par Todd McFarlane et Jason Shawn Alexander aux éditions Delcourt

 Al Simmons fait face à son ennemi juré, le Clown. Todd McFarlane continue sur la relance de sa série, l’affrontement final face aux forces de l’enfer et du paradis semble plus proche que jamais…
 
 
 
 

  Titre: Spawn Renaissance tome 9

  Scénario: Todd McFarlane
  Dessin: Jason Shawn Alexander, Greg Capullo, Philip Tan, Clayton Crain, Jérôme Opena.
  Couleurs: Collectif
  Éditions: Delcourt, collection Contrebande
  Année: 2022
  Nombre de pages: 208
 

Résumé du Spawn Renaissance t.9 par Todd McFarlane et Jason Shawn Alexander.

Après un nouvel affrontement face au Clown (Violator), Spawn, devenu Roi des Morts, décide d’en finir avec ses ennemis en utilisant les pouvoirs de son costume aux mains du Clown. Après une explosion d’énergie qui semblait avoir mis fin à cette guerre, de nouveaux ennemis bien plus anciens et mystérieux se préparent à faire leur apparition..
Spawn fait face au Clown en enfer
planche tirée de l’album

Un univers étendu.

Todd McFarlane continue d’étendre son univers avec la présentation de différents Spawn émergeant suite à l’explosion du symbiote de Spawn. De nouveaux personnages, qui dans un futur proche, auront droit à leurs propres série. Avec cette volonté d’univers étendu comme le font Marvel et DC depuis des années, McFarlane se dote ici de nouveaux Spawns, plutôt charismatiques, permettant d’élargir l’univers qu’il créa il y a près de 30 ans. Il prend le soin de nous les présenter au travers de différents épisodes notamment illustrer par des dessinateurs invités comme cela avait été le cas sur l’épisode 300.
Pour ce qui est de l’histoire, on nous lâche quelques brides d’information, assez fumeuses d’ailleurs, juste assez pour se demander où va l’histoire et ce que nous réserve les auteurs. Todd, comme à son habitude, utilise toujours autant ses gimmicks comme l’utilisation des journalistes dans leur « case téléviseur » ou le côté très bavard de ses dialogues mais cela fait partie intégrante du titre et du style de la série… Malgré tout, la série garde un rythme intéressant avec une tension bien présente.
Un nouveau personnage mystérieux fait son apparition
planche tirée de l’album

Spawn…. c’est beau!

Comme dans le tome précédent, Le créateur de la série fait appel à des artistes majeurs de l’industrie afin d’épauler Shaw Alexander dans son travail. Lui le dessinateur officiel de la série continue de livrer un travail impressionnant même si son style, parfaitement adapté pour la série, pourra diviser. Ses doubles pages notamment sont de toutes beautés avec des cadrages dynamiques et cinématographiques.
 
En plus de Shawn Alexander, Todd McFarlane en personne prend les crayons et participe à la fête. L’occasion de rappeler à tous qu’il fut et qu’il est toujours, un formidable dessinateur.
Greg Capullo revient également dessiner quelques planches tout comme Jérôme Opena ou Clayton Crain. Graphiquement c’est magnifique, chacun se fondant parfaitement dans cet univers si particulier.
Ma préférence va sans hésiter à Capullo mais, il faut tout de même signaler le travail de Philip Tan qui dessine un épisode et demi en fin de volume dans un style « mainstream » très réussi. Dessinateur doué mais parfois irrégulier, ses deux épisodes sont tout simplement superbes.
Spawn ordonne aux morts de se lever!
planche tirée de l’album

Mon avis sur Spawn Renaissance t.9 par Todd McFarlane et Jason Shawn Alexander:

Commencer Spawn par ce Renaissance tome 9 n’est pas la manière la plus simple de rentrer dans cet univers mais avec le tome 8 qui tentait de rabattre les cartes, il paraît évident qu’hormis les plus courageux qui reprendront au début de Spawn Renaissance voire aux premières intégrales, ces deux tomes semblent être finalement un point d’entrée plutôt honnête.
 
Pour les autres, pénétrer cet univers barré et sombre, à la narration complexe avec cette lourdeur de certains dialogues ne sera pas aisé. Mais Spawn est une série et un personnage emblématique des années 90 et de l’industrie du comic book, à l’ambiance si originale et diablement efficace. De plus il faut le dire, les dessins de la série contrairement aux histoires n’ont jamais faibli, et McFarlane a toujours su s’entourer des meilleurs.
 
Le nouveau statu quo, les
nouveaux porteurs du costume ainsi que les nouvelles pistes scénaristiques lancées sont autant de bonnes nouvelles pour une série qui en avait bien besoin. Toujours aussi dense et  magnifiquement dessiné, un vent de fraicheur souffle sur le titre et son univers, annonciateur de très belles choses pour le futur. Vive Spawn !
A très vite!
Fais découvrir cet article à tes amis

Ces articles pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Connectez-vous ;)

2,602FansLike
150FollowersSuivre
49FollowersSuivre

- Un peu de Pub-

Derniers Articles