mercredi 1 février 2023

Offrez-nous un café

Petit Robot de Ben Hatke aux éditions Frimousse

Petit Robot aux éditions Frimousse
Titre: Petit Robot
Auteurs: Ben Hatke
Éditeur: Editions Frimousse (Collection BD Mousse)
Année:
2017
Nombre de pages: 140 

Résumé :


Un carton tombe d’un camion dans une rivière…
Une petite fille plutôt débrouillarde est livrée à elle-même chaque jour scolaire car elle ne va pas à l’école. Celle-ci est plutôt bricoleuse, et cherche continuellement quelque chose à manipuler.
Cette fois-ci elle découvre le carton échoué.
Un petit robot y est caché. Elle va donc l’accompagner dans ses premiers pas et surtout pour sa découverte du monde.
Entre temps, les propriétaires du robot s’aperçoivent de son absence, et envoient un gros robot menaçant le chercher.
La petite fille aidera le petit robot à se cacher…
 
Mon avis :


Quel bonheur ! Et quelle fraicheur cette petite BD !
Voilà un petit sujet de science-fiction bien traité !
Ça fait du bien de lire des œuvres jeunesses aussi bien travaillées !
En plus ce livre porte de superbes valeurs auxquelles nos petites têtes blondes sont confrontées presque quotidiennement.
Ben Hatke est particulièrement connu pour ces deux séries jeunesses « Jack le téméraire » et « Zita la fille de l’espace ». C’est donc un habitué du genre. 

Petit Robot aux éditions Frimousse extrait 1
Extrait de la BD

Le dessin: 

Le dessin est simple. Le trait est à la fois épais mais avec des détails parfois assez fin. Il est particulièrement arrondi et limpide.
L’auteur aime à user de techniques de hachures mais de manière remarquablement discrète.
Les couleurs sont claires et chatoyantes, mais ni vives ni flashies, virant plutôt sur des tons pastels.
Ce livre parait donc lumineux, suggérant ainsi une belle impression de liberté, d’innocence, de joie.
Les effets sont peu nombreux mais bien réalisés (quelques effets de vitesse ou de chutes…). La plupart du temps ça se résume à des interjections telles « Sploosh », « Wak! Wak! Wak! » ou « Zzzzt »
Les mises en scène sont fluides, l’enchainement dynamique, alternant habilement plans d’ensembles et gros plan.
Les personnages sont adorables avec chacun leur caractères déterminé visible au dessin.
On se prend facilement d’affection certainement plus pour le petit robot que la petite fille car on a envie d’y croire. On vit avec lui.
Le méchant est quant à lui aussi bien menaçant mais tout en gardant de la sympathie pour lui.
Bref, cette imagination de monde est très poétique. Nous sommes ainsi véhiculé dans un beau songe pouvant paraître accessible mais restant tout de même encore illusoire (coté fiction)

Petit Robot aux éditions Frimousse extrait 2
Extrait de la BD

Le scénario:

Cette histoire est formidablement bien construite et le travail de narration graphique et de suggestion est juste extraordinaire !
Cette bd est presque muette, quelques mots sont prononcés par la petite fille et les onomatopées sont par contre assez nombreuses.
Ce livre est donc accessible pour les jeunes bambins du CP qui commencent à apprendre à lire.
D’autre part, pour les plus grands et les adultes, il est très « moralisateur ».
Cette petite fille qui ne va pas à l’école se fait un copain d’origine totalement opposée à la sienne !
Ben Hatke aborde donc le sujet de la différence et le mélange « racial » (je n’aime pas ce mot) mais aussi les questions de confiance à autrui.
Cette approche, pour moi, s’adresse donc aux plus grands, car, rappelez-vous vos années de primaire, dans les cours de récréation, vous jouiez avec tous les enfants qu’ils aient été de culture ou de religion différentes n’est-ce pas ?
Les enfants pleins d’innocence sont donc truffés de bons sentiments et sont indifférents aux modes de vies. Ils vivent ainsi de véritables amitiés !
Il est regrettable que cela change pour certains en grandissant…
Mais revenons-en au livre.
Le découpage est remarquablement bien construit avec tout au plus six larges cases par pages, agrémenté de ci de là de superbes pleines pages ou doubles pages.
L’histoire est construite en sept petits chapitres tous plus agréable à lire les uns des autres.
Enfin, l’aspect fictionnel (carrément science-fiction classique avec le thème du robot) donne une petite touche de fantaisie technologique fort plaisante, et qui de surcroit ouvre le récit à tous nos pitchoun(e)s (autant fille que garçon).
Il peut générer aussi éventuellement des vocations pour le bricolage, l’ingénierie, la technique etc…, et il stimule le rêve, l’imagination afin de rendre « vivant » un robot.

Petit Robot aux éditions Frimousse extrait 3
Extrait de la BD

Ce récit est touchant et la fiction du robot, presque vieille comme le monde, est revisitée de manière bien tendre et affectueuse. On en craquerait pour eux.
Ce livre est vraiment à mettre dans les mains de nos angelots. Une belle lecture vivement recommandée.


Ciao
Yann

Inscrivez vous à notre newsletter :


Fais découvrir cet article à tes amis
Yanndallex
Yanndallex
Je suis évidemment un passionné de BD depuis ma jeunesse. Un malheureux accident de vélo ma valu quelques jours d’hospitalisation. Ainsi ma famille, pour me faire passer le temps à l’hopital, m’offrit des exemplaires de la série des Tuniques Bleues. Cette série a été une révélation ! J’étais émerveillé de pouvoir lire des histoires humoristiques liées à des évènements dramatiques (la guerre de sécession, le racisme etc…). Je me régalais à suivre les aventures de mon personnage favori le caporal Blutch. Puis vint la pleine adolescence pour découvrir des séries plus sérieuses, ou toujours humoristiques, d’héroïque fantasy, SF ou policières (XIII, Thorgal, la quête de l’oiseau du temps, le grand pouvoir du Chninkel etc…). J’y ai découvert ainsi des styles graphiques plus travaillés, détaillés, réalistes, poétiques etc… une deuxième révélation pour m’ouvrir progressivement à la bd adulte. A ce jour j’aborde chaque nouvel ouvrage comme une surprise, une promesse d’une belle histoire, que l’on aime, ou que l’on n’aime pas. J’ai pris conscience au cours des années qu’une histoire illustrée de 48 pages, ou plus, n’était pas si facile à créer de manière scénaristique mais surtout graphiquement. Le talent n’est pas inné, et à chaque vignette, je contemple d’autant les années de travails des auteurs. J’admire les techniques graphiques (que je ne soupçonne parfois pas du tout), les choix de couleurs ou du noir et blanc, le travail sur les mises en lumière, la conception des mises en scène, le choix des plans, des effets, des perspectives, le découpage élaboré, les transitions des plans séquences etc… Bref mon œil s’est avisé, mais je n’en reste pas moins admiratif du travail réalisé et des sacrifices réalisés par chaque artiste pour offrir du plaisir à son lectorat, et cela même si l’histoire ne m’a pas forcément plu. J’aime aussi souvent à chercher d’où a pu venir l’idée de l’histoire, très souvent inspirée de fait divers, ou de l’histoire avec un grand H. Je suis aussi toujours émerveillé par la diversité des sujets traités par ce média. Cette disparité permet des livres souvent très intimes avec des témoignages poignants et durs, mais aussi de s’enrichir culturellement, s’ouvrir à des expériences inattendues, parfois loufoques et hilarantes, etc… Et elle nous promet encore de grande œuvres !!

CES ARTICLES POURRAIENT T'INTÉRESSER

Laisser un commentaire

CONNECTEZ-VOUS ;)

2,893FansLike
207FollowersSuivre
65FollowersSuivre

Derniers Articles