vendredi 12 juillet 2024

Offrez-nous un café

La distinction, librement inspiré du livre de Pierre Bourdieu, la chronique distinguée

La distinction, librement inspiré du livre de Pierre Bourdieu, la BD d’un constat de classe

couverture de "LA DISTINCTION librement inspiré du livre de Pierre Bourdieu" de Tiphaine Rivière chez Delcourt

Titre : La distinction, librement inspiré du livre de Pierre Bourdieu
Auteurs : Tiphaine Rivière (scénario et dessins)
Éditeur : Delcourt
Collection : La découverte
Année : 2023
Pages : 288

Résumé d’une histoire chorale et sans chanson :

Michel Coëtker se prépare à prendre son nouveau poste dans un établissement pour un cours de Sciences Economiques et Sociales, SES, avec une classe inconnue. Il a décidé de leur faire découvrir Pierre Bourdieu, éminent sociologue, par l’intermédiaire de son livre, La Distinction. Comment vont réagir ses élèves à l’affirmation que la classe sociale à laquelle on appartient est modelée par toute une salve d’habitudes de classes ancrées dans l’inconscient ? Mais déjà, vont-ils réagir ?

Le scénario d’un point de vue multiple:

Michel a bien du mal à impliquer sa classe. Il leur lit des passages du livre de Bourdieu et partage avec ses élèves des interviews qu’il a réalisées, pour servir d’exemples et illustrer son propos. Face à Michel, on suit un petit groupe composé de Omar, Elodie, Pierre et quelques autres qui vont commencer à réfléchir sur leur situation de classe et regarder autour d’eux comment le livre de Bourdieu décrit une certaine vérité.
C’est un choc. En voulant bouger les frontières, ces élèves vont être amenés à faire des rencontres inattendues qui vont les sortir de leur zone de confort, et leur faire découvrir d’autres mondes.
Ils vont aussi remettre en question leur famille, à leur manière de jeunes en recherches d’eux-mêmes, ce qui va créer des conflits. En effet, qui a envie de s’entendre dire par son enfant qu’il n’est que le fruit de sa classe et n’a finalement pas décidé grand-chose par soi-même ?

Cette histoire inattendue est une belle exploration du livre de Bourdieu. Les situations sont claires mais parfois les citations de Bourdieu méritent de s’y arrêter et de réfléchir pleinement à leur sens, qui ne se livre pas forcément à la première lecture.
En plus de cela, le professeur Coëtker va lui aussi se confronter à la dure réalité. Il interviewe des gens de classes différentes pour son cours mais son colocataire, sorti de HEC, le remet en question. Michel va tenter d’évoluer en fonction de l’image que lui renvoie ce nouvel entourage.
Ce livre se déguste sans modération et nous plonge dans de la sociologie appliquée, appliquée, en effet, grâce aux personnages créés par Tiphaine Rivière afin de donner vie à cette analyse Bourdieusienne ! Des personnages, au-delà de la démonstration sociologique, auxquels on s’attache et avec lesquels on aurait envie de continuer ce bout de route pour voir comment leur vie va évoluer suite à ce cours inhabituel.

page de "LA DISTINCTION librement inspiré du livre de Pierre Bourdieu" de Tiphaine Rivière chez Delcourt

Le dessin courbe :

Tiphaine Rivière dessine également cette histoire. Son trait courbe, rond, fin, trace ces personnages et dessine surtout leur environnement, une clé de voûte du récit car en regard de ce dernier s’illustre également la parole ou plutôt les écrits de Bourdieu. Il ne s’agit donc pas juste de dessiner un HLM, un château ou un pavillon de banlieue, il faut le créer pour donner vie à ses habitants, tout autant que pour illustrer le texte de Bourdieu. Et Tiphaine Rivière s’en sort très bien.
Elle opte pour le noir et blanc, jouant sur des palettes de gris afin de créer des volumes, des ombres, des couleurs de peau.
Et son trait léger parvient à donner un poids à ces mondes où l’on navigue, en suivant les différents élèves du cours de Michel.
Tiphaine Rivière sait alterner les compositions, passant du gaufrier de trois fois deux cases à des dessins pleine page ou à des planches avec des cases en bandes panoramiques. Elle nous offre parfois des cases sans cadre, ouverte, où les personnages n’en sont pas moins prisonniers de leurs classes, livrant leur combat pour comprendre le problème et s’en sortir. Le regard des jeunes va aussi permettre à certaines familles de réfléchir, de prendre du recul, de réagir… ou pas. Autre réussite de cette BD, offrir des points de vue variés.

Conclusion d’une BD utile:

Ce récit est entraînant. On en voudrait plus. J’hésite à franchir le pas et à lire La distinction de Bourdieu, car sans le recul des mises en situation que permet cette BD, je crains que le texte ne reste pour moi parfois un peu hermétique. Mais si vous êtes aussi frileux que moi, cette BD est une très belle entrée dans la pensée du sociologue et elle nous permet à nous-mêmes de réfléchir sur nos habitus de classe sociale…

Zéda rencontre Michel Coëtker.

"SANS DISTINCTION" strip de Zéda pour illustrer chronique 7BD sur "LA DISTINCTION librement inspiré du livre de Pierre Bourdieu" de Tiphaine Rivière chez Delcourt

David

Fais découvrir cet article à tes amis
David
Davidhttp://www.davidneau.fr
Scénariste pour le jeu vidéo, le podcast et le cinéma, auteur-réalisateur de court-métrages animés, auteur dessinateur la BD numérique "Zéda, l'Odyssée du quotidien", enseignant à l'ICAN en BD numérique, et chroniqueur BD bien spûr. Sans oublier passionné de musique et de... BD ! Tout est dit.

Laisser un commentaire

Ces articles pourraient vous plaire

Restons connectés 😉

3,461FansLike
440FollowersSuivre
146FollowersSuivre

Derniers Articles