mardi 6 décembre 2022

Offrez-nous un café

Kamarades tome 2 : Tuez-les tous !

Kamarades tome 2 - Rue de Sèvres
Série : Kamarades
Titre : Tuez-les tous !
Dessin : Mayalen Goust
Scénario : Benoît Abtey et Jean-Baptiste Dusséaux
Editeur : Rue de Sèvres
Année : 2016
Nombre de planches : 54
Résumé :
Lors du tome 1 (voir la chronique ici) nous en étions arrivés au moment où Volodia, héros bien malgré lui de la révolution et amoureux transi de Ania, doit tuer de sang-froid la famille du Tsar Nicolas II. Il reconnait alors la princesse Anastasia qui n’est autre que son amour Ania !
Heureusement une équipe armée (avec entre autres le Major Sinclair (Intelligence Service) et le Capitaine Fischer (Abteilung) de services secrets de deux nations différentes) intervient au moment fatidique, et sauve le tsar et sa famille, ainsi que Volodia.
Lénine apprenant la nouvelle devient fou de rage et ordonne à ses soldats de tuer la famille Romanov coûte que coûte.
Volodia et la petite troupe prennent donc la fuite, aidés par quelques misérables du peuple…

Kamarades Tome 2 planche 7 Rue de Sèvres
Planche 7
Mon avis :
Je ne vais pas vous refaire mon analyse de l’ensemble de la BD car elle est en grande partie déjà réalisée sur la chronique du tome 1.
J’avais donc beaucoup aimé le tome 1, et j’aime autant ce tome 2 à la différence près que cette fois-ci Benoit Abtey et Jean-Baptiste Dusséaux extrapole l’histoire et nous donne leur vision, peutêtre surréaliste, sur les faits possibles de cette période trouble. En effet nos manuels d’histoire nous précisent presque tous que les Romanov sont morts assassinés le 11 juillet 1918 à Ekaterinbourg.
Ainsi nos deux scénaristes imaginent donc une version cachée possible (ou pas) de l’histoire et cela avec un grand talent et de belles idées !! De plus, les deux compères ne manqueront pas de nous glisser de nombreuses références et/ou personnages historiques pour nous embrouiller les méninges. Donc au cours de la lecture, il ne sera pas rare de rencontrer des personnages tels qu’Alexandre Koltchak, dirigeant de l’armée anti-bolchévique, ou bien un petit caporal allemand hélas bien trop connu….
Tout va vite, l’action et les évènements s’enchainent et ne laissent guère le temps de souffler. Le jeu du chat et la souris est très bien développé et superbement soutenu par un découpage véritablement à la hauteur de cette trame d’enfer.

Kamarades Tome 2 planche 9 Rue de Sèvres
Planche 9

Le dessin de Mayalen Goust quant à lui, toujours aussi merveilleusement élégant, s’affirme et prend beaucoup de puissance. Les mises en scène sont de plus en plus dynamiques et le trait reste très fluide pour accompagner cet étalage d’action que nous livre le scénario.
Les couleurs sont toujours aussi superbement réalisées, relevant parcimonieusement l’aspect dramatique des situations avec des éclats de rouge et de couleurs vives.
En bref, ce trio d’auteur réussit parfaitement son « uchronie » tout en débordant d’imagination.
Ce triptyque promet donc d’être une excellente référence pour le genre. 
J’ai absolument hâte d’en lire la suite !
Merci pour ce moment fort agréable.

Ciao
Yann

Inscrivez vous à notre newsletter :


Fais découvrir cet article à tes amis

CES ARTICLES POURRAIENT T'INTÉRESSER

Laisser un commentaire

CONNECTEZ-VOUS ;)

2,739FansLike
184FollowersSuivre
56FollowersSuivre

Derniers Articles