mardi 6 décembre 2022

Offrez-nous un café

Hellblazer, Rise and Fall de Tom Taylor et Darick Robertson aux éditions Urban Comics

John Contantine n’est pas un héros comme les autres, la clope au bec et son trenchcoat sur les épaules, cet anti-héros sarcastique du nord de l’Angleterre est le spécialiste de l’occulte et des démons…

Titre: Hellblazer, rise and fall
Scénario: Tom Taylor
Dessin: Darick Robertson
Couleurs: Diego Rodriguez
Éditions: Urban Comics
Année: 2021
Nombre de pages: 152

John Constantine clope au bec et trench coat vissé sur les les épaules comme toujours

Résumé d’Hellblazer, Rise and Fall de Tom Taylor et Darick Robertson aux éditions Urban Comics:

Aisha Bukhari, une inspectrice de police, se retrouve sur une affaire de meurtre somme toute classique, hormis les ailes d’ange fixés aux dos des victimes. Elle fait donc appel à John Constantine, un ami d’enfance, grand spécialiste de l’étrange et de l’occulte. Mais il se pourrait qu’une sombre affaire liée a leur jeunesse soit à l’origine de ces meurtres..john, enfant, avec ses deux amis avant le drame..

Taylor nous régale avec ce Constantine:

Dans ce récit complet, Tom Taylor nous en apprend un peu plus sur la jeunesse du personnage au travers d’une histoire simple mais efficace. La galerie de personnages n’est pas démentielle mais elle correspond parfaitement à cette intrigue (on y trouve le diable tout de même).

La caractérisation du Constantine est bien maitrisée et on se régale sur les dialogues empreints d’humour noir et de sarcasmes du héros.

En plus de l’humour grinçant si particulier de notre héros, l’auteur décide d’aborder sa jeunesse au travers de flashback apportant un côté plus intimiste au récit. Entre un père alcoolique et violent, le gamin malin et débrouillard qu’était John, avait déjà un attrait prononcé pour l’occulte et la sorcellerie, mais aussi tout ce qui était de près ou de loin interdit.

Le rythme de l’histoire est fluide, l’enquête progresse assez vite avec son lot de surprises alternant humour et moment plus sérieux.

Constantine avec une moitié de visage sous forme de crâne humain

Un Constantine convaincant:

Darick Robertson, notamment au dessin sur des séries comme « The Boys » ou « Transmetropolitan », se glisse parfaitement dans le costume de John Constantine. Même si je ne suis pas le plus grand fan de son style, force est de constater qu’il dessine un Constantine solide et convaincant, et on pourra même reconnaitre de faux airs du Butcher chez Chas, l’ami de John.

Son style colle en tout cas parfaitement au ton décalé et à cet univers sombre qu’est Hellblazer.

Mon avis sur Hellblazer, Rise and Fall de Tom Taylor et Darick Ribertson:

Tom Taylor, grand fan du personnage, nous offre un très agréable one shot avec ce Rise and Fall.

Il a su parfaitement conserver ce ton irrévérencieux si particulier, en soignant les dialogues afin d’apporter un humour efficace. Malgré un scénario simple et classique, ce titre est un parfait point de départ pour qui voudrait avoir une idée du personnage et mettre un pied dans l’univers Hellblazer.

Au côté d’un Darrick Robertson en pleine forme, Tom Taylor réussit donc ce rapide passage sur l’univers Hellbalzer.

Si vous êtes en quête de nouveauté chez DC, sans cape ni super pouvoirs, ce titre mélangeant habilement humour noir, polar et occultisme, est fait pour vous

A très vite.

geek_o_mat

Fais découvrir cet article à tes amis

CES ARTICLES POURRAIENT T'INTÉRESSER

Laisser un commentaire

CONNECTEZ-VOUS ;)

2,738FansLike
184FollowersSuivre
57FollowersSuivre

Derniers Articles