mercredi 17 avril 2024

Offrez-nous un café

Doctor Mirage de Magdalene Visaggio et Nick Robles chez Bliss

Doctor Mirage de Magdalene Visaggio et Nick Robles chez Bliss

Titre : Doctor Mirage

Scénario : Magdalene Visaggio
Dessins : Nick Robles
Editions : Bliss
Année : 2021
Nombre de pages : 128

Résumé de « Doctor Mirage » de Magdalene Visaggio et Nick Robles: 


Shan Fong, alias Doctor Mirage, se sent seule. 
En effet, elle a perdu son pouvoir pour interagir avec les morts, y compris son défunt mari Hwen, d’où sa désespérante solitude…
Elle aidait autrefois, via son don, les personnes ayant perdu un être cher, à vivre ou surmonter leur deuil. 
Aujourd’hui elle vit son propre deuil : la perte de son pouvoir et de la compagnie des morts…
Shan Fong s’interroge et doit donc trouver la réponse à cette question : Serait-elle morte, elle aussi ?
Et voilà que la jeune Grace Lugo débarque avec un message de Hwen et en prétendant avoir aussi le don…

Mon avis sur « Doctor Mirage » de Magdalene Visaggio et Nick Robles:


Voilà un comics intriguant, mais comme très souvent dans l’univers Valiant, les héros/héroïnes ne sont pas des invulnérables, voir même ils sont à l’opposé, c’est à dire complètement humains…
C’est encore le cas évidemment avec notre Doctor Mirage. Elle nous revient après un premier opus édité en 2019, et ses apparitions dans Shadowman et Faith Dreamside…
Magdalene Visaggio nous offre un scénario triste et touchant sur le thème du deuil, mais à la fois bizarre et totalement psychédélique égayant ainsi les propos semblant effrayants.
Elle nous présente d’entrée notre protagoniste dans une sorte de dépression et de solitude suite à la perte de son « maudit » pouvoir. 
Dès le début, le message est fort. La dépendance à cet horrible don semble poussée à l’extrême, comparable probablement à l’effet d’un manque de drogue forte.
Puis des effets hallucinogènes, ou une résurgence de souvenirs, semble s’installer en évoquant des techniques de cadrage d’une émission télévisuelle…
Doctor Mirage de Magdalene Visaggio et Nick Robles chez Bliss extrait 1
Planche extraite du comics
L’univers décrit, bien que coloré, reste bien sombre et étrange tel un songe à mi-chemin entre cauchemar et calme onirique… 
L’histoire est nourrie de hasards bien providentiels, comme cette jeune Grace Lugo qui vient sonner à la porte au moment le plus opportun et qui bien sûr sait aussi communiquer avec les morts, mais aussi d’incohérences et/ou de magie mystérieuse dont nous ne comprenons pas forcément les objectifs…
En bref, le lecteur est lui aussi plongé dans le rêve et se laisse bercer par cette histoire mouvementée et les transitions parfois abruptes et décousues.
Le fond de l’histoire est aussi grandement teinté d’ésotérisme ce qui explique les côtés extravagants et énigmatiques. 
Des références aux antiques croyances égyptiennes rythmes la deuxième partie du récit mais j’ai cru y décerner aussi d’autres références aux récits d’horreur comme du Lovecraft avec des créatures volantes difformes, ou globuleuses et/ou visqueuses des plus répugnantes…

Doctor Mirage de Magdalene Visaggio et Nick Robles chez Bliss extrait 2
Planche extraite du comics


Le dessin de Nick Robles est quant à lui magnifique ! 

Le trait remarquablement fin, précis et détaillé aide très efficacement à se projeter dans ce récit troublant.
Les auteurs ne manquent pas d’imagination car les mises en scènes sont souvent très originales, jouant de tous les effets, perspectives et cadrages possibles. 
Le rythme soutenu maintient ainsi le lecteur éveillé et tout attentionné au rêve de Shang Fong. Il aurait été dommage que lui aussi vogue à ses mirages…
Les couleurs sont géniales, psychédéliques à souhait, alternant des teintes tantôt enchanteresses et à moment cauchemardesques. 
C’est vraiment un superbe travail !

Ciao
Yann

Doctor Mirage de Magdalene Visaggio et Nick Robles chez Bliss illustration 1

Fais découvrir cet article à tes amis
Yanndallex
Yanndallex
Je suis évidemment un passionné de BD depuis ma jeunesse. Un malheureux accident de vélo ma valu quelques jours d’hospitalisation. Ainsi ma famille, pour me faire passer le temps à l’hopital, m’offrit des exemplaires de la série des Tuniques Bleues. Cette série a été une révélation ! J’étais émerveillé de pouvoir lire des histoires humoristiques liées à des évènements dramatiques (la guerre de sécession, le racisme etc…). Je me régalais à suivre les aventures de mon personnage favori le caporal Blutch. Puis vint la pleine adolescence pour découvrir des séries plus sérieuses, ou toujours humoristiques, d’héroïque fantasy, SF ou policières (XIII, Thorgal, la quête de l’oiseau du temps, le grand pouvoir du Chninkel etc…). J’y ai découvert ainsi des styles graphiques plus travaillés, détaillés, réalistes, poétiques etc… une deuxième révélation pour m’ouvrir progressivement à la bd adulte. A ce jour j’aborde chaque nouvel ouvrage comme une surprise, une promesse d’une belle histoire, que l’on aime, ou que l’on n’aime pas. J’ai pris conscience au cours des années qu’une histoire illustrée de 48 pages, ou plus, n’était pas si facile à créer de manière scénaristique mais surtout graphiquement. Le talent n’est pas inné, et à chaque vignette, je contemple d’autant les années de travails des auteurs. J’admire les techniques graphiques (que je ne soupçonne parfois pas du tout), les choix de couleurs ou du noir et blanc, le travail sur les mises en lumière, la conception des mises en scène, le choix des plans, des effets, des perspectives, le découpage élaboré, les transitions des plans séquences etc… Bref mon œil s’est avisé, mais je n’en reste pas moins admiratif du travail réalisé et des sacrifices réalisés par chaque artiste pour offrir du plaisir à son lectorat, et cela même si l’histoire ne m’a pas forcément plu. J’aime aussi souvent à chercher d’où a pu venir l’idée de l’histoire, très souvent inspirée de fait divers, ou de l’histoire avec un grand H. Je suis aussi toujours émerveillé par la diversité des sujets traités par ce média. Cette disparité permet des livres souvent très intimes avec des témoignages poignants et durs, mais aussi de s’enrichir culturellement, s’ouvrir à des expériences inattendues, parfois loufoques et hilarantes, etc… Et elle nous promet encore de grande œuvres !!

Laisser un commentaire

Ces articles pourraient vous plaire

Restons connectés 😉

3,487FansLike
409FollowersSuivre
146FollowersSuivre

Derniers Articles