Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

Alain Au Pays Des Merveilles, la chronique émerveillée

Alain Au Pays Des Merveilles, la BD dont vous êtes le lécréaliste !

couverture de "Alain au pays des merveilles" par Davy Mourier, Monsieur Poulpe et Ariel Bittum chez Delcourt

Titre : Alain Au Pays Des Merveilles
Auteur : Davy Mourier et Monsieur Poulpe (scénario) et Ariel Bittum (dessin),
Editeur : Delcourt
Collection : Une case en moins
Année : 2019
Page : 104


Résumé d'une histoire dont vous pouvez remplir les trous:

Alain ____ (ce sera à vous de trouver son nom de famille) est un dessinateur qui a renoncé à son métier de dessinateur. Il commence un nouveau travail au ministère de la censure à chasser tout ce qui pourrait nuire à notre santé mentale et à notre sainteté d'esprit. Mais évidemment, rien ne va se passer comme prévu et Alain va entamer une longue quête pour laquelle il devra trouver de l'aide. Et bien sûr, vous, lecteur rebaptisé lécréaliste, serait une des personnes chargées de lui donner un coup de main, voire même un coup de crayon !

Scénario d'une histoire dont vous détenez la clé, enfin, le crayon :

Cette histoire revisite les codes du récit d'aventure en proposant une quête totalement déjantée dans un monde dictatorial mais quand même bien barré. Autant dire que la barre de l'humour est haute car les blagues pleuvent et on est vite pris par le rire (ce qui ne va pas faciliter votre tâche de dessinateur). Les auteurs jouent aussi avec les codes des livres dont vous êtes le héros. Du coup, ne vous méprenez pas, il ne s'agit pas du tout d'une BD dont vous êtes le héros, mais bien d'une BD dont vous êtes le crayon. Quelle est la différence ? Dans cette BD, armé de votre crayon, de crayons de couleurs, de gomme, de typex, vous allez dessiner et remplir les vides qui vont permettre à Alain et ses amis (que vous irez découvrir en lisant l'histoire, vous ne pensiez quand même pas que j'allais vous dévoiler la liste des vaillants compagnons d’infortune de Alain quand même ?) de surmonter les épreuves qui les attendent.
De plus, après avoir gribouillé tout votre talent en solo tout au long des pages prévues à cet effet, vous aurez même la possibilité de prendre en photo et de partager vos délires graphiques et vos super boutades crayonnées sur Instagram avec les autres lécréalistes (vous pensiez être le seul à tenter d'aider Alain, mais non !).
Malheureusement, si vous êtes, comme moi, un fétichiste du livre en tant qu'objet, et que rien que l'idée de corner une page vous donne des poussées d'eczéma et d'urticaire défoliant, vous n'êtes pas perdu, car notre siècle a inventé la photocopieuse. Et je vous recommande alors de photocopier les pages à compléter et de vous lâcher sans vergogne. En plus, nous, on pourra toujours photocopier à nouveau la page initiale afin de recommencer ou d'explorer une autre idée, alors que les autres, ben, ils seront obligés de racheter la BD. Finalement, notre fétichisme pousse à l'économie et au renouvellement du plaisir.
Si vous connaissez Davy Mourier et Monsieur Poulpe, vous savez que vous serez challengés sur les dessins et il va falloir préparer non pas vos talents de dessinateurs, mais bien votre imagination pour proposer des folies visuelles qui en enchanteront plus d'un sur Instagram (ou dans votre famille, ou les deux).
Si aucune blague ne vous sera épargnée par le duo d'auteurs, sachez que le dessin se révèle tout aussi surprenant



page de "Alain au pays des merveilles" par Davy Mourier, Monsieur Poulpe et Ariel Bittum chez Delcourt
Du noir et blanc, des lavis de gris, et même une pointe de jaune

Le dessin totalement fou et halluciné qui vous donnera des ailes créatives:

Oui, car pour vous lancer, il vous faudra de l'inspiration. Et bien sachez que ces pages n'en manquent pas. Ariel Bittum, le dessinateur de cette descente au pays des merveilles, s'est fait un malin plaisir à mélanger savants gribouillis et planches foisonnantes de détails, de blagues et d'humour potache !
Les couleurs sont le noir et blanc. Des savantes touches de gris, posées dans un style aquarelle, rehausse et font ressortir certains détails, comme l'incontournable costume d'Alain. Et il reste une couleur clé que vous ne pourrez ignorer, le jaune !
En effet, dès que vous devrez intervenir dans l'histoire, le jaune apparaîtra, soit par petites touches discrètes, soit par pavés envahissants. Mais ainsi, vous, futurs lécréalistes, seraient prêts à vous jeter à l'eau.
Le style d'Ariel Bittum mélange de manière totalement assumée des personnages stylisés à l'extrême, parfois gribouillis, parfois tête avec des jambes et des bras, parfois tronche de saucisse, avec des décors totalement enrichis d'une foule de détails. La couverture vous en donne un bel aperçu. Regardez ce monde absolument outrancier et farci de détails qui entourent ce pauvre Alain, crayon à la main, avec son visage tout rond limite de la tête à Toto à cheveux, (mais qui est pourtant très expressif, commele le montre son air apeuré et les gouttes de sueur) sans oublier le costume gris (je vous avais prévenu).
Voilà l'annonce d'un régal et surtout, ce qui ne gâte rien, une couverture fidèle à son contenu, d'autant plus agréable.

Conclusion d'un conte qui compte:  

Une expérience intime (parce que vous dessinez seul sur votre BD) et sociale (parce que vous allez partager avec le monde vos dessins), une aventure qui déconne pour notre plus grand plaisir et qui propose un concept original (en tout cas, à part les livres à colorier narrativement plutôt fade, je n'avais jamais rien vu de tel avant et d'ailleurs, cette BD sait se jouer de cette référence aussi). Alors vous savez ce qui vous reste à faire pour au moins dire que vous avez tenu cet ovni entre vos mains et même que vous l'avez lu.

Zéda rencontre Alain.


"GO MAGE !" strip de Zéda pour illustrer chronique 7BD sur "Alain au pays des merveilles" par Davy Mourier, Monsieur Poulpe et Ariel Bittum chez Delcourt


David

Inscrivez vous à notre newsletter :

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog