samedi 2 mars 2024

Offrez-nous un café

Space Relic Hunters par Sylvain Runberg et GRUN aux Editions Daniel Maghen

Retour de Sylvain Runberg et GRUN sur du space opéra nerveux et efficace avec Space Relic Hunters, une histoire complète et visuellement superbe.

Space Relic Hunters, la couverture

Titre: Space Relic Hunters
Scénario: Sylvain Runberg
Dessin: GRUN
Couleurs: GRUN
Éditions: Daniel Maghen
Année: 2023
Nombres de pages: 112

Les ambiances colorées sont justes magnifiques tout au long de l'album.

Résumé de Space Relic Hunters par Sylvain Runberg et GRUN aux Editions Daniel Maghen:

Xia et Little Mercur sont des chasseurs de reliques, et arpentent la galaxie au gré de leurs missions et de leurs clients. Une galaxie dévastée il y a 200 ans suite à une guerre de religion qui aboutit à la formation d’un empire tout-puissant avec à sa tête 4 dieux surnommés « Le Grand Quatuor ». Un jour, nos héros sont contactés par un client qui leur propose une somme énorme. Mais que peut bien cacher cette nouvelle mission…?

Xia et Little Mercur sont de vrais malins et n'ont pas leur pareil pour s’infiltrer...

Un Space Opera classique mais efficace:

L’univers imaginé par Sylvain Runberg est cohérent et plutôt plaisant.

D’abord, l’aspect Space Opera est parfaitement rendu grâce à ces multitudes de races extraterrestres et ses nombreuses planètes renforçant le sentiment de dépaysement du titre.

Ensuite, le binôme formé par Xia et Little Mercur fonctionne vraiment bien, grâce à la répartie plutôt imagée et triviale de Xia ainsi que ses croyances et sa relation à l’alcool.

La narration est fluide et agréable, avec un rythme soutenu et des dialogues souvent drôles et efficaces.

Par contre, le déroulé de l’intrigue est somme toute très classique. Sylvain Runberg reste sur les rails d’un Space Opera plutôt convenu même si le tout reste agréable.

On aurait apprécié une prise de risque supplémentaire car si tout s’enchaine naturellement, le tout manque un peu de surprise malgré une fin efficace.

À noter également que j’ai trouvé Vitellius, l’ex-Centurion, un peu sous-exploité. Dommage, car le personnage semblait avoir un certain potentiel mais sa relative discrétion l’on rendu peu attachant. On aurait aimé en avoir plus avec ce gros balèze aux antipodes des stéréotypes du genre.

Enfin, une fois la fin de l’album arrivée, on se rend compte que l’univers possède du potentiel autant que son personnage de Xia et Vitellius, au point d’espérer une suite dans le futur.

Les planètes sont toutes plus belles et étranges les unes que les autres...

Visuellement très inspiré !

Grun, qui officie comme artiste sur ce titre, livre un travail EXCEPTIONNEL.

Les designs des vaisseaux, des planètes et des nombreuses bestioles que l’on va croiser tout au long de l’album sont un régal !

De même que le soin apporté aux couleurs et ambiances, très colorés variant et particulièrement agréable.

Bref, l’album est une franche réussite graphiquement.

Les reliques que cherchent nos voleurs sont souvent bien cachés et difficile à débusquer...

Mon avis sur Space Relic Hunters par Sylvain Runberg et GRUN aux Editions Daniel Maghen:

Au final, même s’il ne révolutionne pas le genre, l’album se révèle être un bon divertissement.

Un space opera magnifiquement dessiné, une aventure fun et rythmée, certes (très) classique mais réussi.

A très vite

geek_o_mat

Fais découvrir cet article à tes amis
Geek_O_Mat
Geek_O_Mat
Mat, la quarantaine passée, passionné de Comics/Manga/Bd, je chronique mes lectures à la fois sur 7bd.fr et sur Instagram.

Laisser un commentaire

Ces articles pourraient vous plaire

Restons connectés 😉

3,461FansLike
403FollowersSuivre
146FollowersSuivre

Derniers Articles