samedi 2 mars 2024

Offrez-nous un café

Retour sur le 50ème festival de la BD d’Angoulême.

Le 50ème festival de la BD d’Angoulême s’est terminé il y a quelques jours. 💭 A l’occasion de cette édition, notre chroniqueur David s’est rendu sur place. Mais il n’était pas seul. Il était accompagné dans cette aventure par deux envoyés spéciaux: Katia et Frédéric. 📷

Aujourd’hui c’est Katia alias KCBD (Katia Croque des BD) qui revient sur son périple Angoumoisin et sa balade au milieu des bulles. Alors n’attendez plus, elle vous propose une visite guidée, comme si vous y étiez! Je vous laisse avec elle pour la suite.

Départ pour le festival.

Si vous avez un peu de temps je vous emmène avec moi à Angoulême pour les 50 ans du festival.

4 jours ouverts au public, 1 journée de plus, la veille, pour les pros.

Des conférences, des expositions, des dédicaces et des évènements autour du 9ème art…à n’en plus finir !

Et tout cela, partout, dans la ville.

Plan des lieux pour le 50ème festival de la BD d’Angoulême
Photo1. Plan des lieux du festival d’Angoulême

C’est clair, je ne vais pas pouvoir tout faire.

Mais j’ai envie de revenir avec le sourire, des souvenirs plein la tête, des contacts plein le carnet et sans avoir trop mal aux pieds…

Mission accomplie pour ce 50ème festival !

Je ne suis restée que 3 jours, mais j’étais dans l’ambiance depuis plus longtemps.

Un festival comme celui-là ça se prépare. Il faut s’inscrire à l’avance pour ne pas manquer certains évènements.

Dès la gare de Valence, l’ambiance est affichée : 50 auteurs ont réalisé 50 affiches pour les 50 ans du festival.

Expo pour le 50ème festival de la BD d'Angoulême en gare de Valence
Photo2. Expo gare de Valence-TGV

Exposition « Elle résiste, elles résistent » :

A peine arrivée je commence la première journée avec l’exposition « Elle résiste, elles résistent » consacrée à Madeleine Riffaud et aux femmes résistantes. L’occasion de découvrir cette personnalité incroyable et d’autres femmes courageuses, à travers le travail de scénarisation de J-D Morvan (Prix du meilleur scénario René Goscinny 2022) et le dessin de D.Bertail. C’est fascinant de voir la rencontre d’un témoignage historique et d’un travail de création artistique.

Exposition Elle résiste, elles résistent. Vaisseau Moebius lors du 50ème festival de la BD d'Angoulême en 2023
Exposition Elle résiste, elles résistent. Vaisseau Moebius: la fille au vélo
Photo3. Exposition Elle résiste, elles résistent. Vaisseau Moebius.

Une conférence inoubliable lors du 50ème festival de la BD d’Angoulême

A 11h j’ai la chance d’assister à la conférence de Valentine Cuny – Le Callet qui explique l’histoire de la création de son incroyable BD-témoignage, Perpendiculaire au soleil, consacrée à sa rencontre avec Renaldo McGirth  . Il faut vraiment que j’écrive tout un article là-dessus (c’est prévu).

Cette conférence me motive le lendemain pour patienter 2h au stand Delcourt afin de la rencontrer pour la remercier de vive voix, et repartir avec une belle dédicace.

Conférence de Valentine Cuny-Le Callet. Quartier Jeunesse - Chais Magelis lors du 50ème festival de la BD d'Angoulême
Photo4. Conférence de Valentine Cuny-Le Callet. Quartier Jeunesse – Chais Magelis.
BD perpendiculaire au soleil

2 expositions : « Couleurs » et « Marguerite Abouet, La vie comme elle va » :

Puis je vais à l’exposition « Couleurs ». Elle est très belle, mais le lieu est envahi d’enfants. Un peu difficile de bien la savourer dans ce brouhaha.

Exposition Couleurs ! Vaisseau Moebius
Photo5. Exposition Couleurs ! Vaisseau Moebius.

Après un passage au pavillon Jeunes talents pour de belles découvertes et en attendant leurs futures BD je replonge dans une autre expo « Marguerite Abouet, La vie comme elle va ».

C’est vraiment très sympa de se promener dans son univers : Aya de Yopougon, Akissi, le Commissaire Kouamé et Bienvenue. Et là…magie du festival alors que je regarde une vidéo du travail du dessinateur Singeon, je me retourne, et il est à côté de moi, en chair et en os. Il est accompagné par Donatien Mary. Petite discussion sur l’utilisation des encres dans leur travail et leurs futurs projets. Je repars ravie.

Commissaire Kouamé à l'exposition Marguerite Abouet - Chais Magelis.
Exposition Marguerite Abouet, La vie comme elle va. Quartier Jeunesse - Chais Magelis.
Photo6. Exposition Marguerite Abouet, La vie comme elle va. Quartier Jeunesse – Chais Magelis.

Une dédicace inattendue :

De retour dans le centre-ville, attirée par une belle vitrine je rentre dans une boutique transformée en lieu d’exposition pour les Editions de la cerise. Je tombe sous le charme d’une œuvre : OTTO de Charles Nogier. Il réalise ses dédicaces en peignant avec ses doigts. Son travail est tout simplement beau. Lui aussi mérite un article.

Dédicace Otto de Charles Nogier.
Photo7. Dédicace Otto de Charles Nogier.

Je voulais vous rassurer, je vous sens un peu inquiet. J’ai réussi à me poser pour déjeuner et j’ai même trouvé une délicieuse adresse où j’ai pu manger en bonne compagnie sans réservation. Je la partage.

Lien Ô Resto’ d’Sam : https://goo.gl/maps/NXfqq4zWR7g3FsMH9

Encore des dédicaces :

Après avoir repris des forces c’est reparti pour un petit tour au Nouveau Monde le pavillon des maisons d’édition indépendantes.

Les auteurs en dédicace y sont accessibles. On peut discuter, faire de belles rencontres.

Conférence de presse :

Le soir grâce à mon accréditation (dont je ne suis pas peu fière) je suis invitée à l’anniversaire-conférence de presse de rue de Sèvres : 10 ans.

C’est un vrai bonheur de découvrir en avant-première les BD qui vont paraître dans les mois à venir, présentées par Laetitia Gayet et les artistes invités.

En plus, il y a de bonnes choses à manger et à boire et même des cadeaux.

Je retrouve et rencontre de belles personnes.

C’est la fête !

Les 10 ans de Rue de Sèvres. Théâtre d’Angoulême lors du 50ème festival de la BD
Photo9. 10 ans de Rue de Sèvres. Théâtre d’Angoulême.

Albums à découvrir :

Un petit dodo et on y retourne.

Cette seconde journée et consacrée à rencontrer des auteurs scénaristes et dessinateurs ou les 2 à la fois.

Entre le Monde des bulles et le Nouveau monde, il y a à faire.

Quelques noms et albums en vrac dont j’aimerais parler plus en détails ultérieurement.

Prison de Rinaudo,Royant,Dorange. Ginette Kolinka de Aurore D’Hondt. Castan T4 de Morellon Bros. Les choses de l’amour de Dorothée de Monfreid.
Photo10. Prison de Rinaudo,Royant,Dorange. Ginette Kolinka de Aurore D’Hondt. Castan T4 de Morellon Bros. Les choses de l’amour de Dorothée de Monfreid.

Le dernier jour l’envie de me promener le nez au vent me reprend.

Guide pour tout connaitre sur l’histoire du festival :

J’achète le guide du 50ème festival. Il va compléter l’expo 50 ans-50 œuvres-50 albums que je vais aller voir plus tard. Et je vais pouvoir le potasser tranquille de retour à la maison.

Le 50ème, une odyssée du festival international de la bande dessinée d’Angoulême. Philippe Tomblaine.
Photo11. Le 50ème, une odyssée du festival international de la bande dessinée d’Angoulême. Philippe Tomblaine.

Expositions de toutes tailles dans ce 50ème festival de la BD:

Je me rends à la mini-exposition toute mignonne : Fichtre on revisite l’amateur d’Estampes une interprétation par 10 auteurs de ce tableau d’Honoré Daumier à la boutique d’images d’Angoulême.

Cartes postales de l’exposition Fichtre Diantre. Boutique d’images d’Angoulême.
Photo12. Cartes postales de l’exposition Fichtre Diantre. Boutique d’images d’Angoulême.

Je passe très vite sur la majestueuse exposition « Les 6 voyages de Philippe Druillet » et l’animation vidéo de la Chapelle.

Je connais un très bon chroniqueur de 7 BD qui va nous rédiger un article à ce sujet. N’est-ce pas David ?

Chapelle et musée d’Angoulême.
Exposition Les 6 voyages de Philippe Druillet. Chapelle et musée d’Angoulême.
Photo13. Exposition Les 6 voyages de Philippe Druillet. Chapelle et musée d’Angoulême.

Rencontre « Exemplaire » :

Je vais plutôt vous parler de ma rencontre avec Lisa Mandel l’autrice de la BD Une année Exemplaire et la créatrice de la maison d’édition Exemplaire. Il a fallu un peu-beaucoup chercher son stand, perdu entre les fromages et les légumes en plein milieu des Halles. Un lieu improbable où signaient plusieurs auteurs.

Cette maison d’édition travaille à une répartition des tâches et de la rémunération différente des maisons d’éditions plus traditionnelles. Cela pourrait aussi faire l’objet de tout un article.

Dédicace de la maison d’édition Exemplaire. Les Halles d’Angoulême.
Photo14. Dédicace de la maison d’édition Exemplaire. Les Halles d’Angoulême.
Une année exemplaire aux Halles d'Angoulême

Rencontre imprévue :

Juste à côté il y a le pavillon Place du 9ème art où se trouve des planches originales et des objets de collection. J’y suis entrée pour le plaisir des yeux. Et là je me retrouve à discuter avec Régis Loisel qui me parle de sa passion pour Mickey, en me signant une petit dessin de la fée clochette de Peter Pan.

Signature de Régis Loisel. Le 9ème Art.
Photo15. Signature de Régis Loisel. Le 9ème Art.

Blog 7BD, le off :

Pour ce 50ème festival de la BD, j’ai le plaisir de retrouver David pour le déjeuner. Ce n’était pas simple mais on y est arrivé.

Nous avons pu partager nos impressions, échanger nos idées.

David et Katia, chroniqueurs 7BD, en action lors du 50ème festival de la BD d'Angoulême
Photo16. David et Katia, chroniqueurs 7BD, en action.

Jusqu’au bout du festival :

Pour finir 2 expos une petite sur le Québec, afin de rencontrer nos frangins francophones et se régaler de les entendre parler.

Puis le bouquet final avec l’expo Rock ! Pop ! Wizz !

Une véritable immersion dans la connivence qui existe entre ces 2 modes d’expression : musique et dessins. Une exposition très rythmée, vivante et carrément dansante avec un dance floor animé.

Exposition Rock Pop Wizz. Musée de la bande dessinée au 50ème festival de la BD
Photo17. Exposition Rock Pop Wizz. Musée de la bande dessinée.
Exposition Rock Pop Wizz. Musée de la bande dessinée : David Bowie

                                                

What a festival !

KCBD (Katia Croque des BD) – envoyée spéciale au 50ème festival de la BD!

Fais découvrir cet article à tes amis
Juju Gribouille
Juju Gribouille
Nouveau Rédac' chef du blog 7BD.fr. J'aime dessiner depuis tout petit et suis vite devenu amateur de BD, mangas et Comics. Je chronique régulièrement mes lectures sur 7BD et les partage aussi sur mes réseaux sociaux... N'hésitez pas à me suivre et à donner votre avis.

Laisser un commentaire

Ces articles pourraient vous plaire

Restons connectés 😉

3,459FansLike
402FollowersSuivre
146FollowersSuivre

Derniers Articles