dimanche 29 janvier 2023

Offrez-nous un café

Osamu Tezuka, biographie 1928 -1945

Osamu Tezuka Biographie 1928-1945 (Tome 1)

Titre : Osamu Tezuka Biographie 1928-1945 (Tome 1)

Auteur : Tezuka Productions
Année : 2004
Editeur : Casterman
Nombre de volumes: 4

Osamu Tezuka était un maître du manga, un « sensei » comme disent les japonais. Il était donc normal pour les éditeurs de Tezuka Productions de retracer sa vie sous forme de bande dessinée, ou plutôt de manga.
Tout au long de la biographie, l’histoire d’Osamu Tezuka nous est contée par un des personnages qu’il avait lui même créé: l’oncle Moustache. Ce gros personnage à moustache va, au fil des pages, narrer l’histoire de son créateur. Nous allons donc commencer ce récit avec le 1er tome de la biographie de l’auteur qui retrace son enfance et son adolescence sur 230 pages.



Durant cette période, de 1928 à 1945, l’oncle Moustache va nous présenter la vie du jeune Osamu. Dès sa plus tendre enfance, nous apprenons qu’il dessine à la moindre occasion. Nous allons aussi en savoir plus sur sa vie et sur ses autres passions. En effet, le jeune Tezuka s’intéresse à beaucoup de choses, comme les insectes par exemple. C’est d’ailleurs très jeune qu’il va prendre son nom d’artiste « Osamushi » (« mushi » signifie insecte en japonais).
Mais re-situons nous dans le contexte historique. A cette époque, le Japon rencontre des périodes de guerre, tout d’abord face à la Chine, puis lors de la 2nde guerre mondiale. Malgré des conditions très particulières et sous un régime répressif, Osamu Tezuka va s’accrocher à sa passion, à son rêve et va continuer à dessiner, coûte que coûte pour en faire finalement son métier.



En France, nous connaissons Tezuka principalement pour Astro Boy (en couverture du tome 1), le Roi Léo (en couverture du tome 2) ou encore Black Jack (en couverture du tome 3).
Nous connaissons aussi le fameux « prix Tezuka » qui récompense les auteurs de manga pour leur scénario.
Mais nous connaissons mal cet artiste considéré par certains comme un dieu du manga.


J’ai découvert, dans cette biographie, que Tezuka était ce qu’on appellerait aujourd’hui un geek. Il s’intéressait et se passionnait pour le dessin, l’animation, les insectes, les sciences… Tout ceci se retrouvera plus tard dans ses oeuvres. Dès son enfance il faisait l’admiration de ses camarades de classes et de ses professeurs qui l’ont encouragé à continuer dans cette voie. Osamu Tezuka était tout de même un bon élève et a fait des études de médecine avant d’avoir l’opportunité de faire des mangas et de révolutionner ce petit monde de la bande dessinée japonaise (il a d’ailleurs longtemps hésité entre ces 2 carrières). Mais cette biographie nous ramène aussi dans un contexte historique où la vie des japonais n’était pas facile et où l’école était devenue militarisée et stricte.
A cette époque le matériel manquait. Se procurer des feuilles et des crayons ou de l’encre était compliqué. En plus de ça, lire ou dessiner des mangas était mal vu. Mais le jeune Osamu se débrouillait toujours pour gribouiller, même lorsqu’il était censé travailler à l’usine, quitte à être sanctionné.

Cette biographie d’un des mangakas les plus célèbres au monde est vraiment intéressante.
La première chose déstabilisante et que j’ai apprise en lisant cette histoire est que le mot manga n’est pas masculin, mais féminin. Tout au long de l’histoire l’oncle Moustache parle de « la manga » et pas « du manga ».
On découvre aussi certains dessins originaux de Tezuka, qui parsèment les pages et font référence aux histoires qu’il a créées. D’ailleurs, cette biographie n’est pas dessinée par Tezuka, mais le dessin reprend son style graphique.

Cette manga (puisqu’il faut dire comme ça) est en noir et blanc, au format adopté par Casterman pour ce type de livre, en 17x24cm.
Le dessin est dynamique et retrace bien la vivacité et la motivation de Tezuka lorsqu’il était enfant. Le découpage et la forme des cases joue aussi pour beaucoup dans ce dynamisme, avec parfois des personnages ou des bulles en dehors des cases, ce qui donne plus de force à certains passages.
Et pour terminer, les auteurs, pour impliquer encore plus le lecteur dans cette biographie et dans la vie du mangaka, ont rajouté quelques photos d’époque d’Osamu Tezuka. On peut toutefois regretter la qualité de ces photos.

La suite de la biographie est découpée sur 3 autres périodes de sa vie, de 1946 à 1959, de 1960 à 1974 et de 1975 à 1989, année du décès du maître, le 9 février.


Fais découvrir cet article à tes amis
Article précédent
Article suivant
Juju Gribouille
Juju Gribouille
Nouveau Rédac' chef du blog 7BD.fr. J'aime dessiner depuis tout petit et suis vite devenu amateur de BD, mangas et Comics. Je chronique régulièrement mes lectures sur 7BD et les partage aussi sur mes réseaux sociaux... N'hésitez pas à me suivre et à donner votre avis.

CES ARTICLES POURRAIENT T'INTÉRESSER

Laisser un commentaire

CONNECTEZ-VOUS ;)

2,893FansLike
203FollowersSuivre
64FollowersSuivre

Derniers Articles