lundi 8 août 2022

Offrez-nous un café

Les Nombrils Tome 6 – Un été trop mortel

Titre : Les Nombrils Tome 6 – Un été trop mortel
Auteurs : Delaf- Duboc
Editeur : Dupuis
Année : 2013

Les Nombrils, ce sont 3 filles : Karine,
grande perche qui en a dans les idées, Vicky, la peste brune richissime et
imbuvable et Jenny, la rousse blonde. Retrouvant les héroïnes là où leur
histoire s’était achevée dans le tome précédent, les voilà maintenant en
vacances, l’occasion pour les deux dernières de partir à la chasse aux garçons,
tandis que Karinne et Albin pourront passer un été d’amoureux. Oui mais ça, ce
serait de la bande dessinée. Et si Karinne et Albin étaient secoués cet été ?
Et si l’ex de Karinne se remettait entre eux ? Et si Vicky se trompait de
cible dans ses olympiades amoureuses ? Et si Jenny avait le cœur qui
battait pour autre chose qu’un playboy ? Et si tout à coup, les Nombrils
grandissaient (un tout petit peu) ?


Dans ce dernier épisode, sans doute aussi le plus brillant,
Delaf et Duboc marient comme à leur habitude humour déluré et une sérieuse
efficacité. Si au premier abord on peut s’extasier de cette histoire qui part
dans tous les sens pour finalement se recouper comme par magie en un seul scénario
logique, c’est que celui-ci a été établi avec une rigueur quasi-militaire qu’il
faut saluer mais surtout, tout le brio réside encore en la capacité d’en faire
un récit débordant de folie. A la légèreté s’ajoute le drame, le questionnement
existentiel et le suspens, qui loin de paraître grotesques dans un tel
contexte, prennent tout leur sens et s’intègrent avec fluidité car maniés avec
dextérité. On rit, on pleure (presque), on craint, on s’interroge et tout ceci
sur une même page parfois. Car ici, chacune de nos trois héroïnes est ammenées
à chercher les modes d’emploi de l’amour : Aimer un moche, aimer une
fille, aimer un meurtrier.  Sur un ton
léger, les auteurs abordent des thèmes qui le sont bien moins, les désacralisent
et sans-partis pris, apportent le témoignage de filles qui aurait pu exister, à
supposer qu’on en dégrossisse un chouïa les traits. Dans un bel univers coloré,
agréable et soigné, aux personnages parfaitement caractériels, chacun trouvera
son double dans cette jolie BD, pas si folle qu’elle n’y paraît.

Fais découvrir cet article à tes amis

Ces articles pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Connectez-vous ;)

2,597FansLike
149FollowersSuivre
49FollowersSuivre

- Un peu de Pub-

Derniers Articles