vendredi 3 février 2023

Offrez-nous un café

Les aventuriers du NHL2987 Survivaure Tome 1

Tome 1 Le cycle des Krygonites C.1 Série : Les aventuriers du NHL2987 Survivaure
Titre : Tome 1 – Le cycle de Krygonites C.1
Dessinatrice : Marion Poinsot
Scénariste : Franck Guillois
Editions : Clair de Lune
Année : 2006

L’histoire :
Le capitaine Bleûten et son second Johnson se voient affublés d’une mission par l’amiral Mac Gregor : 

Mission
La mission
Les temps étant durs, l’amiral leur fournit un équipage hors du commun (avec le peu de membres restants, n’étant pas envoyés en missions contre leurs ennemis) et un vaisseau au top du progrès :
Vaisseau
Le NHL 2987 SURVIVAURE


L’équipage:

Equipage Aventurier du NHL2987 SURVIVAURE
l’équipage

De gauche à droite :

– Le Lieutenant Sabrovitch (nymphomane).
– Le droïde D6R27-HS9P (traducteur incompréhensible car mal programmé)
– Le Caporal Eagle (pilote de sous-marin)
– Le Machiniste Hans (jeune diplômé n’ayant pas connu d’autre vaisseau que le NHL2987 Survivaure… mais jamais en mission)
– L’extraterrestre Gmmfugnizitdfgnh (bon courage pour prononcer son nom !, son rôle est de traduire le droïde traducteur… logique non ?)
– Le Sergent Johnson (Second très émotif)
– Le Capitaine Bleûten (Capitaine du vaisseau)

Bref avec cette belle brochette d’incompétents, la mission s’avère donc mal partie… et elle l’est dès la prise en main du vaisseau… .

Le vaisseau… parlons en de ce fleuron… celui-ci est le dernier vaisseau de la flotte disponible, autant dire une poubelle volante, une boite à sardine intersidérale, un écrin de poussière et d’emmerdes… .

La mission va de catastrophe en catastrophe, en commençant dés le décollage par l’envoi d’une torpille qui détruira le spatioport et leurs habitants… ce qui vaudra au capitaine Bleûten et son équipage d’être viré… mais ce n’est pas tout… des Krygonites, ennemis de toujours, se sont introduits dans le vaisseau, mais vont être tués par un concours de circonstance bien particulier. Ceci leur vaudra un avis de recherche envoyé à tout le peuple Krygonite contre eux… . 

Voila donc comment la plus improbable et comique des équipes se retrouve errant dans l’espace dans un cercueil volant… .

Mon avis :

Cette série, dessinée par la dessinatrice du « Donjon de Naheulbeuk » est faite pour les GEEKs… les références aux séries et films afférant à l’espace et sa conquête sont nombreuses (la plus flagrante pour Star Trek bien sur, mais aussi Alien etc… )
Tout le talent de la dessinatrice est d’illustrer un thème aussi sérieux et intrigant (la conquête de l’espace) avec une dérision totale, un humour dévastateur et un trait totalement particulier mais indubitablement réussi. 

Le scénariste est lui aussi très fort pour imaginer des situations totalement burlesques et poilantes ! De l’humour il en a, du fin comme du gros gras, mais la sauce est là, et elle fait fortement effet. Le découpage de l’histoire ne laisse pas de répit, à tel point qu’il est difficile de reprendre son souffle… ce qui nous amène à un premier paradoxe que j’adore. 


Un paradoxe espace temps : dans cette BD, les anti-héros se retrouvent avec beaucoup de temps devant eux, mais l’enchaînement des gags ne laisse pas respirer le lecteur et nous amène à la fin de la BD sans s’ennuyer, tout le contraire de notre équipage. 


Un second paradoxe moins évident me plait aussi particulièrement : le paradoxe espace en tant que place, de distance physique. 

En effet nos 8 personnages se retrouvent dans un vaisseau qui possède 4 niveaux (dont un totalement inconnu du Machiniste…), donc un peu grand quand même, mais l’action se déroule presque quasiment en huis clos (sauf pour le sergent Johnson qui parcourt tout le vaisseau pour trouver des toilettes) et à un rythme rapide qui laisse croire que nos personnages manquent de place, à la limite de se bousculer, en regard de l’espace sidéral extérieur…

Mais que vois-je ? NOOOOONNNNN ATTENTIONNNNNN, UN KRYGONITE !!!!!!


Limace
La limace
Ah euh… non, ce n’était qu’une limace intergalactique bien baveuse !

Bref cet ouvrage est une pure bombe d’humour qui ravira tous les geeks, rôlistes, fans de science fiction, amateurs de grosses blagues lourdes etc… .

Krygonite
UN KRYGONITE !!!!!!!
AAAAAARRRRRRGGGGGHHHHHHH!!!!!! je suis fait comme un rat, l’ennemi m’a trouvé…

Adieu !!! BBBZZZZZIIIIIIZZZZZ……….sic…….
Yann

Fais découvrir cet article à tes amis
Yanndallex
Yanndallex
Je suis évidemment un passionné de BD depuis ma jeunesse. Un malheureux accident de vélo ma valu quelques jours d’hospitalisation. Ainsi ma famille, pour me faire passer le temps à l’hopital, m’offrit des exemplaires de la série des Tuniques Bleues. Cette série a été une révélation ! J’étais émerveillé de pouvoir lire des histoires humoristiques liées à des évènements dramatiques (la guerre de sécession, le racisme etc…). Je me régalais à suivre les aventures de mon personnage favori le caporal Blutch. Puis vint la pleine adolescence pour découvrir des séries plus sérieuses, ou toujours humoristiques, d’héroïque fantasy, SF ou policières (XIII, Thorgal, la quête de l’oiseau du temps, le grand pouvoir du Chninkel etc…). J’y ai découvert ainsi des styles graphiques plus travaillés, détaillés, réalistes, poétiques etc… une deuxième révélation pour m’ouvrir progressivement à la bd adulte. A ce jour j’aborde chaque nouvel ouvrage comme une surprise, une promesse d’une belle histoire, que l’on aime, ou que l’on n’aime pas. J’ai pris conscience au cours des années qu’une histoire illustrée de 48 pages, ou plus, n’était pas si facile à créer de manière scénaristique mais surtout graphiquement. Le talent n’est pas inné, et à chaque vignette, je contemple d’autant les années de travails des auteurs. J’admire les techniques graphiques (que je ne soupçonne parfois pas du tout), les choix de couleurs ou du noir et blanc, le travail sur les mises en lumière, la conception des mises en scène, le choix des plans, des effets, des perspectives, le découpage élaboré, les transitions des plans séquences etc… Bref mon œil s’est avisé, mais je n’en reste pas moins admiratif du travail réalisé et des sacrifices réalisés par chaque artiste pour offrir du plaisir à son lectorat, et cela même si l’histoire ne m’a pas forcément plu. J’aime aussi souvent à chercher d’où a pu venir l’idée de l’histoire, très souvent inspirée de fait divers, ou de l’histoire avec un grand H. Je suis aussi toujours émerveillé par la diversité des sujets traités par ce média. Cette disparité permet des livres souvent très intimes avec des témoignages poignants et durs, mais aussi de s’enrichir culturellement, s’ouvrir à des expériences inattendues, parfois loufoques et hilarantes, etc… Et elle nous promet encore de grande œuvres !!

CES ARTICLES POURRAIENT T'INTÉRESSER

Laisser un commentaire

CONNECTEZ-VOUS ;)

2,892FansLike
207FollowersSuivre
65FollowersSuivre

Derniers Articles