mardi 4 octobre 2022

Offrez-nous un café

Les Aventures de Spirou et Fantasio par Franquin – Panade à Champignac

Panade a champignac
Titre : Les Aventures de Spirou et Fantasio (62)  – Panade à Champignac
Auteur : Franquin
Année : 1967
Éditeur: Dupuis
Gaston a transformé la rédaction de Spirou en un véritable enfer, pour éviter l’ulcère, Spirou et Fantasio décident de prendre des vacances bien méritées, l’occasion de rendre visite à leur vieil ami le Comte de Champignac. Mais arrivé au village, les deux compères, accompagnés du Marsupilami et de Spip, ne mettent pas longtemps à être mis au courant des derniers cancans : le comte serait devenu fou. A l’heure des retrouvailles, le vieil homme n’a en effet pas l’air dans son assiette, et pour cause, le voilà reconverti en nounou à temps plein pour un charmant bambin, Zorglub, âgée de… 38 ans ! Tandis que la joyeuse bande un temps abasourdie va devoir se creuser les méninges pour remédier à ce petit accident, ils constateront qu’un étrange bonhomme rôde autour de la demeure. Charmantes péripéties en perspectives…  

Dans cette aventure épique et rocambolesque au possible, on retrouve dès les premières pages l’esprit de Franquin, qui ne se lasse pas d’inventer des situations toujours plus loufoques et n’a aucune pitié pour ses personnages qu’il confronte à toujours plus d’acolytes saugrenus. Ce récit, formidablement ficelé, durant lequel on ne s’ennuie pas une seule seconde, allie une action au suspens haletant digne des films hollywoodiens avec un humour tordant, qui trouve ses origines dans le comique de caractère maîtrisé à la perfection (Franquin nous offre dans cette aventure, une brochette de personnages, humains, animaux et autres, plus improbables les uns que les autres), un comique de situation savamment dosé (des surprises à chaque page et des éclats de rire pour les décrire) et un comique de mots toujours à la page (et même si on connaît chaque bulle par cœur, on pouffe toujours comme au premier jour). Aidé par moment d’acolytes tout aussi respectueux tels que Jidehem pour les décors ou Peyo et Gos pour le côté scénario, le tout est porté par le trait souple et libre du maître qui exprime, via une ligne de Marcinelle irréprochable, avec toujours autant de vérité et de superbe les émotions, qui use formidablement de ses prouesses graphiques dans ses cadrages et nous offre un ensemble à l’égal de son caractère : qui foisonne follement. Emporté dans cette petite fusée de la BD, on ne verra pas le temps passer, car allier les héros formidables que sont Spirou et Fantasio avec le génie Franquin, voilà bien une idée formidable, l’occasion d’inscrire dans les annales une bande dessinée qui déborde de jeunesse, pour encore longtemps.
Soakette
.
Fais découvrir cet article à tes amis

Ces articles pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Connectez-vous ;)

2,595FansLike
166FollowersSuivre
52FollowersSuivre

- Un peu de Pub-

Derniers Articles