samedi 24 février 2024

Offrez-nous un café

Spirou et Fantasio par Nic et Cauvin : La Ceinture du Grand Froid

Spirou nic cauvin
Titre : Les Aventures de Spirou et Fantasio, T.30, La Ceinture du Grand Froid
Éditeur : Dupuis
Auteurs : Nic & Cauvin
Année : 1981

Résumé :
Spirou profite du soleil sur une plage bondée. En effet, Spirou et Fantasio sont en vacances. Si si, ça arrive ! Mais nos héros ne vont pas profiter d’un repos certainement bien mérité. L’aventure les rattrape au grand galop. D’abord, Fantasio s’est acheté un… bateau, ou plutôt une coquille de noix, qui n’attire même pas Spip. C’est dire. Alors qu’ils naviguent, nos héros vont faire d’étranges rencontres, météorologique d’abord, puis humaine ensuite. Ces rencontres vont leur faire endosser à nouveau leur costume de redresseurs de tort généreux et altruistes, pour le meilleur et pour le rire !

La Ceinture du Grand Froid est le trentième tome des aventures du petit groom et de son irrascible ami ! Pour marquer le coup (ou pour d’autres raisons qui me sont inconnues), Fournier a cédé la place à Nic et Cauvin. Le duo d’auteurs va reprendre la vie du duo de héros pour trois tomes. Après celui-ci suivront « La Boîte Noire » et « Les Faiseurs de Silence ».

Des histoires qui s’enchaînent et sont reliées entre elles par la rencontre des trois savants.
Une belle idée de base : trois savants humanistes décident d’arrêter de construire des bombes pour consacrer leur compétences et leur talent au bien de l’humanité. Mais les gouvernements ne l’entendent pas de cette oreille. Aussi, nos trois scientifiques décident tout simplement… de quitter la terre !
Et Spirou et Fantasio vont devenir leur dernière chance de parvenir à réussir leur projet.
Si l’enjeu est fort, je le trouve maigrement exploité dans ce premier tome du triptyque. Je ne comprend pas pourquoi les savants sont trois. Les deux personnalités les plus marquantes sont celles de Jeferson et Boris. Un duo comique qui fonctionne bien, mais qui repose sur un unique trait de caractère, Boris est pessimiste et défaitiste. Il voit tout en noir. La bonne idée devient gag à répétition tout au long de l’album et finit par ne plus fonctionner.
Les ennemis sont incarnés par un groupe de mercenaires. Là aussi, avec cet enjeu, je m’attendais à des espions, des soldats, des rivalités entre nations, mais non. Juste des mercenaires dont le but est de revendre les trois savants au plus offrant.
Ces ennemis sont un peu ballots, ce qui permet de jouer sur l’humour des situations. Et effectivement, l’enjeu perd un peu en force devant l’enchaînement des gags. On ne s’inquiète pas pour le devenir des trois savants. On attend juste de voir quel enchaînement comique va arriver. La plupart des situations joue sur le burlesque. Et, au bout d’un moment, je me suis lassé de cette histoire.

Point de vue dessin, le talent est là: nos héros reprennent vie dans la continuité graphique de Fournier. Leurs traits, autant physiques que psychologiques, sont bien respectés.
Le dessin est dynamique, vivant, humoristique et c’est tant mieux. Les couleurs sont simples et efficaces.
Le cadrage est très classique, très découpé. Et certaines cases me semblent bien petites. On a peu de grands dessins, alors que certains moments s’y prêteraient bien, comme l’arrivée sur l’île, la découverte de la ceinture du grand froid…
Seule la fusée qui va emmener nos savants vers une planète meilleure droit à un grand dessin.

La passation est plus réussie du point de vue du dessin que du point de vue du scénario. Mais peut-être penserai-je différemment si je relisais « Des Haricots Partout », le tome précédent dessiné et écrit par Fournier.
En tout cas, le passage de la trentaine a bien réussi à nos héros, puisque après ces trois albums, Nic & Cauvin passeront la main à un autre duo d’auteurs, Tome & Janry, qui vont donner un nouveau souffle comique au petit groom !
Mais ceci est une autre histoire…


Fais découvrir cet article à tes amis
David
Davidhttp://www.davidneau.fr
Scénariste pour le jeu vidéo, le podcast et le cinéma, auteur-réalisateur de court-métrages animés, auteur dessinateur la BD numérique "Zéda, l'Odyssée du quotidien", enseignant à l'ICAN en BD numérique, et chroniqueur BD bien spûr. Sans oublier passionné de musique et de... BD ! Tout est dit.

Laisser un commentaire

Ces articles pourraient vous plaire

Restons connectés 😉

3,455FansLike
398FollowersSuivre
146FollowersSuivre

Derniers Articles