lundi 8 août 2022

Offrez-nous un café

Fox’s Garden, joli conte de Camille Garoche

Couverture de Fox's Garden de Camille Garoche chez Soleil pour la chronique 7BD du mois
Titre:
Fox’s Garden

Auteur :
Camille Garoche (dessin et scénario)

Éditeur :
Soleil

Collection
: Métamorphose

Année :
2015

Page
: 24

Prix
: 12,99€






Résumé :

C’est
l’hiver, froid et fortement neigeux. Un renard cherche un refuge dans
la nuit mais il ne trouve rien dans sa forêt. Au loin, le village
des hommes… Osera-t-il s’aventurer jusque là pour survivre à une
nuit glaciale ?



Mon
avis :

Le
résumé vous semble court ? Normal, car je vous annonce que cette
histoire sans paroles fait un peu moins de vingt pages ! Alors autant
ne pas trop vous en dire pour vous laisser le plaisir de la
découverte et des surprises efficaces qui ponctuent ce récit.

Vous
avez sans doute noté ma petite remarque « sans paroles ». En
effet, Fox’s Garden ne comporte aucun texte. Petite histoire courte,
destinée aux plus jeunes, comme un conte visuel mettant en avant des
valeurs simples, telles la bonté ou la reconnaissance.

Ne
vous inquiétez pas, bien que dépourvu de texte, vous n’aurez aucun
mal à entrer dans cet univers et à vous attacher à ce pauvre
animal. C’est un joli tour de force que réussit Camille Garoche,
celui de ne rien écrire et pourtant, de parvenir à nous faire
entendre le légendaire « Il était une fois… ».

Voilà
donc une petite histoire que vous pourrez lire avec vos enfants
autour du feu, à vous de narrer les événements, que les dessins
vous expliquent clairement, ou de les faire parler et raconter ce
qu’ils comprennent des situations des dessins. Bref, une belle
occasion d’échange familial !


BD
uniquement pour enfant ? Non, car votre présence saura saupoudrer
une part de rêve supplémentaire. Et surtout, les adultes seront
bluffés de la technique employée par Camille Garoche pour nous
dessiner cette histoire. On le pressent en feuilletant le livre mais
un cahier de six pages, à la fin de la BD, nous présente les
coulisses de la réalisation de ce recueil. Une technique originale,
magique et tout en simplicité. Alors, quelle est cette mystérieuse
méthode ?


Page de Fox's Garden de Camille GAroche chez Soleil pour la chronique 7BD du mois




bien voilà, Fox’s Garden est une BD en papier découpé ! Camille
Garoche a monté son plateau de tournage, comme si elle allait
réaliser un dessin animé en stop motion – comprenez en
photographiant chaque mouvement image par image -. Mais au lieu de se
tourner vers la vidéo, elle a immortalisé les différentes scènes
de son histoire, sans les animer. Et les photos ainsi rassemblées
dans son livre nous raconte l’histoire de ce renard perdu au cœur de
l’hiver. Bien sûr, le trait fin de Camille, le choix d’une
représentation assez naïve, permet de coller complètement à
l’ambiance du conte. Découpant ses arbres ou ses maisons, elle les
dessine aussi. Le renard est on ne peut plus touchant, tout en
stylisation. La couleur est doucement éparpillée sur les
personnages clés de l’image et du récit., à savoir le renard et un
enfant. Source de chaleur et de vie dans ces froids décors
hivernaux.

La
lumière a un rôle clé. En effet, sur le plateau monté par
Camille, l’éclairage est apporté par un petit projecteur, donnant
l’illusion d’un feu de cheminée, d’une ambiance de lever de journée
et elle est donc orientée. Elle apporte une tonalité au décor qui
fait ressortir encore plus les personnages en couleurs. Et surtout,
elle crée naturellement les ombres. Et quel mélange magnifique que
de voir les ombres portées réelles, créées par la lumière, sur
les décors d’arrière-plan et les ombres dessinées sur les arbres,
et allant dans le sens de la lumière.

Bien
sûr, le cahier de fin ne vous dévoile pas tout. Camille garde
quelques secrets. Comme la question persistante qui hante mon esprit
« Mais comment fait-elle tomber cette neige ? »

Certes,
à certain moment, vous verrez les « pattes » de papier qui
soutiennent un décor, un personnage mais qu’importe. Car là encore,
le jeu n’est pas de faire disparaître la technique, mais bien que
cette technique gagne une présence dans l’histoire, la rendant
encore pus magique par cette alliance improbable entre papier découpé
et BD.

Peut-être
certains d’entre vous me diront « Non, mais tu sais, en 1954, cet
auteur tchèque a déjà réalisé une BD en papier découpé, c’est
pas nouveau ! » Sans aucun doute, mais c’est rare. Et c’est la
rareté de l’utilisation de cette idée qui en renforce encore plus
la beauté, dans le cadre de son emploi pour un conte sans paroles,
destiné aux petits !

Parlons
de la composition. Rien de plus simple, un dessin pleine page à
chaque planche. Même pas de bordures ! Le tout dans un recueil en
format paysage, un peu plus petit qu’un A4 classique. Tout semble
donc pensé dans ce livre. Et si le voyage est assez court pour les
treize euros qu’il vous coûtera, il faut que – au moins – vous
alliez regarder la première page de cette BD. J’espère que le
charme opèrera pour vous comme il a opéré pour moi…



Camille
Garoche réussit tout en douceur un petit miracle qui m’a laissé sur
le derrière. Une BD en papier découpé, un conte d’hiver simple et
envoûtant, un moment à partager entre parents et enfants. Dommage
pour les petites bourses que le prix ne soit pas un peu plus bas…




Zéda
aussi cherche un refuge en plein hiver dans ce dessin, hommage au
joli travail de Camille Garoche…


FAUT LE GARDER, strip de Z2da pour illustrer chronique 7BD sur Fox's Garden







Inscrivez vous à notre newsletter :


Fais découvrir cet article à tes amis

Ces articles pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Connectez-vous ;)

2,597FansLike
149FollowersSuivre
49FollowersSuivre

- Un peu de Pub-

Derniers Articles