samedi 28 janvier 2023

Offrez-nous un café

Et le Grand prix du FIBD d’Angoulême 2023 est décerné à…

Le Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême 2023 ouvrira ses portes cette année entre le 26 et le 29 janvier.

Comme chaque année (ou presque) depuis 1974 (2021 ayant été la seule année sans “vrai” festival à cause du COVID), c’est donc la 50ème édition qui se tiendra en cette année.

Ce festival international est le plus réputé pour tous les amateurs de BD, ainsi que pour les professionnels. Il célèbre la bande dessinée sous toutes ses formes, avec des expositions, des dédicaces, des conférences et des remises de prix prestigieux, tels que le Grand Prix.

3 auteurs et autrices en lice pour le Grand Prix du FIBD 2023

C’est aux termes d’un vote réalisé début janvier par les auteurs et autrices professionnels que 3 artistes ont été retenus.

Alors, qui succèdera à Julie Doucet la grande gagnante de l’édition 2022 ?

Les nominé.e.s sont :

Alison Bechdel.

Alison Bechdel est une autrice de bande dessinée, scénariste, illustratrice, et écrivaine américaine, qui est surtout connue pour sa bande dessinée « Dykes to Watch Out For » (1983-2008), ainsi que pour son roman graphique « Fun Home » (2006). « Fun Home » a été adapté en une comédie musicale qui a remporté cinq Tony Awards en 2015. Elle a également écrit « Are You My Mother? » (2012) et « The Secret to Superhuman Strength » (2021). 

Depuis 20 ans, ses œuvres explorent des thèmes liés à l’identité de genre, à l’orientation sexuelle, à la famille, à la mémoire et à la culture populaire. Bechdel est considérée comme l’une des figures de proue de la bande dessinée lesbienne et féministe, et ses œuvres ont été traduites dans plusieurs langues.

Alison Bechdel a aussi donné son nom au test de Bechdel, qui permet de mesurer le degré de féminisme des films.

Alison Bechdel en lice pour le Grand Prix du FIBD 2023 (photo par Elena Seibert)
Alison Bechdel © Elena Seibert

Catherine Meurisse

Catherine Meurisse est une dessinatrice, scénariste et illustratrice française. Elle est surtout connue pour son travail en bande dessinée, notamment pour ses albums « Les Carnets de Cerise » (2012-2018) et « La Femme du magicien » (2019). Elle a également réalisé des illustrations pour des magazines et des livres pour enfants. Catherine Meurisse a remporté de nombreux prix pour ses œuvres, notamment le prix Goscinny pour « Les Carnets de Cerise » en 2013, et le prix spécial du jury au festival d’Angoulême en 2019 pour « La Femme du Magicien »

Elle est également reconnue pour son travail de dessinatrice de presse, et est régulièrement publiée dans des magazines tels que « Charlie Hebdo » ou « Le Point », elle est également l’autrice de deux livres de dessins de presse « Ce que je vois quand je ne dessine pas » et « Ce que je vois quand je dessine ».

Depuis septembre 2017, 2 de ses pages sont publiées dans le Philosophie Magazine. Ainsi, en 2022, Catherine Meurisse réalisera un album regroupant tout ce travail. Il se nomme Humaine trop humaine et est publié aux éditions Dargaud. Il s’agit d’un album d’une centaine de pages de dialogues, de citations et de mises en scène burlesques qui explorent et introduisent de façon insolite la pensée philosophique universelle.

Catherine Meurisse en lice pour le Grand Prix du FIBD 2023 (photo par Rita Scaglia - Dargaud éditions)
Catherine Meurisse © Dargaud/Rita Scaglia

Riad Sattouf

Riad Sattouf est un auteur et dessinateur de bande dessinée, réalisateur et scénariste franco-syrien. Il est connu pour ses œuvres autobiographiques, notamment la série de bande dessinée « L’Arabe du futur » (2011-2018), qui raconte ses expériences de vie en Libye et en Syrie dans les années 1970 et 1980, ainsi que son enfance en France. Il a également réalisé des films tels que « Les Beaux Gosses » (2009) et « Les Coulisses du pouvoir » (2018). 

Riad Sattouf a remporté de nombreux prix pour ses œuvres, notamment le Prix du meilleur album pour « L’Arabe du futur » en 2015 et le Prix Fauve d’Or de la meilleure série au Festival d’Angoulême en 2016. D’ailleurs, il est l’un des rares auteurs à avoir remporté à deux reprises le Fauve d’or du meilleur album au FIBD d’Angoulême, en 2010 et en 2015.

Il a également été finaliste pour le Grand Prix du Festival d’Angoulême en 2016. Il est considéré comme l’un des auteurs les plus influents de sa génération et ses œuvres sont traduites en vingt-trois langues.

Riad Sattouf en lice pour le Grand Prix du FIBD 2023 (photo par Marie Rouge - Allary Editions)
Riad Sattouf © Marie Rouge – Allary Editions

Et le Grand prix du FIBD d’Angoulême 2023 est décerné à.

En lisant les quelques lignes de résumé des biographies des 3 auteurs et autrices en lice on peut s’apercevoir qu’ils ont chacun.e une œuvre et une carrière importante et qui a marqué le monde de la bande dessinée. 

Ils sont habitués des podiums, mais un.e seul.e peut remporter le grand prix du FIBD d’Angoulême 2023.

Alors sans plus attendre voici le nom du grand vainqueur. Il avait déjà été finaliste en 2016. Et comme j’écris ces lignes au masculin, vous aurez deviné que le Grand prix du FIBD d’Angoulême 2023 est attribué à RIAD SATTOUF !

Riad Sattouf : Grand Prix du FIBD d'Angoulême 2023

Bravo à lui. Félicitations pour ce Grand prix du FIBD d’Angoulême 2023.

Retrouvez toutes les information du festival sur le site officiel https://www.bdangouleme.com/

Fais découvrir cet article à tes amis
Juju Gribouille
Juju Gribouille
Nouveau Rédac' chef du blog 7BD.fr. J'aime dessiner depuis tout petit et suis vite devenu amateur de BD, mangas et Comics. Je chronique régulièrement mes lectures sur 7BD et les partage aussi sur mes réseaux sociaux... N'hésitez pas à me suivre et à donner votre avis.

CES ARTICLES POURRAIENT T'INTÉRESSER

Laisser un commentaire

CONNECTEZ-VOUS ;)

2,893FansLike
202FollowersSuivre
62FollowersSuivre

Derniers Articles