pub

Rechercher dans ce blog

vendredi 15 février 2019

Rencontre avec Nazca éditions

Lors du festival d'Angoulême en janvier, nous avons croisé les créateurs d'une nouvelle maison d'édition.
Suite à cette première rencontre, nous avons voulu en savoir plus sur leur projet et sur ce qu'ils souhaitaient proposer aux lecteurs.

Rencontre avec Nazca éditions

L'interview de Nazca éditions:

Tout d'abord, pouvez-vous vous présenter, vous et votre équipe?

Nous sommes 3 aujourd'hui à Nazca Editions.
Damien est la personne en charge de la mise en page et du travail d'édition de l'oeuvre.
Benjamin est en charge de la partie communication et distribution, c'est l'homme qui murmurait à l'oreille des libraires.
Et Camille c'est la personne qui gère les sous, donc qui devra assumer l'échec éventuel de la boîte [sic].

Pourquoi et comment avez-vous décidé de créer les éditions Nazca?

On a voulu créer une maison d'édition car on aime beaucoup d’œuvres qui ne sont pas publiées. Donc au bout d'un moment on s'est dit: allez pourquoi pas le faire nous même?!
Et une idée folle a donné lieu à un projet qui a finalement été concrétisé puisque nos 3 profils sont complémentaires.

Le nom "Nazca" a t-il une origine particulière? Comment l'avez-vous choisi?

Ça on va dire qu'on va garder une part de mystère, mais oui on a pris du temps avant de trouver le nom de la maison d'édition.

Quel sera votre ligne éditoriale, le but, ou en tout cas quels types d’œuvres souhaitez-vous éditer?

Nous aimerions éditer plein d’œuvres originales. Nous avons tout un tas d'idées qui vont aussi bien de la couleur au noir et blanc, du manhua (chinois), manga (japonais) ou manhwa (coréen), en passant par des séries ou des one-shot.
La seule ligne éditoriale c'est que nous allons éditer ce qui nous intéresse. Et c'est peut-être la meilleure, car ça veut dire qu'à chaque fois que nous sélectionnerons un projet chez Nazca Editions, nous serons à fond derrière car nous croirons vraiment qu'il mérite d'être défendu et qu'il à sa place dans le marché actuel.

Votre premier titre "Todag" sort prochainement, pouvez-vous nous en dire plus?

Todag qui sort le 21 février c'est juste un rêve !
Nous sommes extrêmement heureux, que ce soit notre première oeuvre.
On l'a choisi car on est des grands fans de l'oeuvre et que clairement nous étions déçu de ne pas pouvoir avoir un exemplaire papier pour montrer à nos amis à quel point il est super comme manhua.
L'histoire est juste super, c'est un monde où il existe une ville (Illustria) qui se croit le dernier bastion de l'humanité, elle est entourée de bêtes démoniaques, et donc les humains pour se protéger deviennent des guerriers et des invocateurs (guerriers ayant fusionné avec des esprits)...
Notre héros (Nie Li) voit Illustria se faire détruire pour après errer dans le monde et devenir très puissant et finalement mourir dans un combat épique contre des bêtes légendaires. Mais au final il se réveille dans son corps enfant avant la destruction de la ville avec tous ses souvenirs, et son but est maintenant de réécrire l'histoire et d'empêcher la destruction de la ville.
La série est en cours actuellement, donc on ne connait pas encore le nombre de tomes.

Avez-vous déjà en vue d'autres titres qui pourraient intéresser les éditions Nazca?

Nous avons discuté avec un auteur à propos d'un projet. Malheureusement, ça sera pas pour tout de suite dû à des problèmes de droits.
Mais il est clair qu'on a des projets en tête. En espérant que le public va nous suivre car promis on va choisir des projets qui vont être originaux.
N'hésitez pas à nous suivre :)

TODAG de Nazca éditions le 21 février en librairie

Pour aller plus loin - TODAG:

Pour compléter la petite interview, sachez que la série TODAG (Tales of Demons and Gods) est un manhua (un manga chinois) de Mad Snail (scénario) et Jiang Ruotai (dessin) et qui jusque là n'existe qu'en version numérique.
C'est la première fois qu'elle se voit éditée dans une version papier reliée, dans le monde.

Et les éditions Nazca nous proposent, pour leur premier titre, une série totalement en couleur, qui se lira dans le sens occidental (de gauche à droite).

Pour démarrer, le rythme de parution sera d'un tome par trimestre et chaque volume fera environ 140 pages, pour le prix de 8,95 euros seulement.
Et nous disons "seulement" car certains mangas, en noir et blanc sont plus chers que ça, et si vous comparez au prix d'une BD couleur, pour le même nombre de pages, vous comprendrez que ce n'est pas très cher.
A ce prix là, vous auriez tort de vous priver.
Et si vous voulez que la série vive et continue à être éditée ensuite, vous savez ce qu'il vous reste à faire. Le 21 février, foncez chez votre libraire préféré ;)

TODAG de Nazca éditions un manhua tout en couleur

Pour aller (encore) plus loin:

Vous pouvez suivre les éditons Nazca sur les réseaux sociaux et ainsi être informés de toutes les nouvelles qui concernent leur travail.
Sur Facebook: https://www.facebook.com/NazcaEditions
Sur Twitter: https://twitter.com/NazcaE

Et nous vous invitons aussi à regarder / écouter l'interview de Benjamin, le créateur de cette nouvelle maison d'édition, sur l'émission "Le scan" de OgamingTV.


Nous vous partagerons la chronique de TODAG prochainement. Un titre prometteur à n'en pas douter !

Juju Gribouille


Inscrivez vous à notre newsletter :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si tu as un avis à donner, c'est le moment ou jamais!