pub

Rechercher dans ce blog

jeudi 1 novembre 2018

Tintin au Tibet


Série : Tintin
Titre : Tintin au Tibet
Auteur : Hergé
Editeur : Casterman
Année : 1960
Nombre de pages : 62 pages

Tintin au Tibet est le vingtième album de la série Tintin. Dans cette nouvelle aventure, le jeune chinois Tchang se trouve en danger. En effet, il était à bord d'un avion de ligne qui s'est écrasé dans l'Himalaya, dans le but de se rendre en Europe. Tintin, fidèle ami de Tchang se met alors en tête d'aller le retrouver, dans sa quête il est aidé par le capitaine Haddock, son fervent compagnon d'aventure et Milou, son chien.
Cette aventure tranche avec les précédentes, ici, point de méchant ou de piège à déjouer pour Tintin, il part seulement en quête de retrouver son ami. Ce récit démontre bien que la fidélité et l'espoir sont capables de vaincre tous les obstacles.
Cette bande-dessinée propose un véritable voyage au fin fond du Tibet, la couleur dominante est le blanc, cela accentue la majesté des montagnes, mais c'est également une preuve de la dure aventure qui attend le jeune Tintin, en effet, retrouver un homme dans une chaine de montagnes n'est point chose facile !


Le scénario de la bande-dessinée est passionnant, et plein de suspens. Jusqu'aux dernières pages, on ne sait pas encore ce qui va advenir de la vie de Tchang. Les quatre aventuriers, Tintin, Milou, Haddock et le sherpa Tharkey vont vivre de très nombreuses péripéties avant de pouvoir arriver sur le lieu de l'accident.
La BD propose aussi une réflexion sur les fameuses créatures décrites dans les légendes, dans ce cas, il s'agit de "l'abominable homme des neiges", loin des préjugés, Hergé donne à cet être une image très positive. L'homme des neiges apparait comme un être qui ressent des sentiments et qui est sensible, c'est une bonne manière pour l'auteur de déjouer les clichés.
Sur le point de vue philosophique, cette bande dessinée apparait comme un peu plus travaillée que les précédentes, en effet, un grand soin est donné à l'expression des sentiments.


Sur le plan graphique, deux couleurs se distinguent, le blanc et le bleu clair, afin de renforcer le cadre montagneux. Hergé est parvenu à trouver une véritable harmonie entre ces couleurs. Quant aux personnages, ils sont toujours en action et l'auteur parvient parfaitement à traduire ceci par le dessin.

J'ai choisi cette bande-dessinée pour le thème de la séparation du mois d'octobre, car à mon gout, elle illustre parfaitement les sacrifices que deux personnes séparées sont capables de faire pour se retrouver. Ici, à l'annonce de l'accident dont a été victime son ami, Tintin est désemparé et malgré les réticences de son entourage, il n'hésite pas à "traverser les montagnes" dans le but de retrouver Tchang. Ceci illustre bien les liens très forts qui peuvent unir deux personnes, deux amis, et comme on le comprend à travers cet album, on se rend souvent compte que l'on tient à quelqu'un lorsque l'on en est séparé.


Inscrivez vous à notre newsletter :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si tu as un avis à donner, c'est le moment ou jamais!