mardi 6 décembre 2022

Offrez-nous un café

The Goon Intégrale tome 1 par Eric Powell aux éditions Delcourt

Dans un univers fantastique et burlesque, où araignées géantes et zombies partagent la vie d’humain ordinaire, deux camps s’affrontent pour le contrôle d’une petite ville, mais l’un des deux camps possède le « Goon », un homme de main redouté par tous….

  Titre: The Goon l’intégrale tome 1

  Scénario: Eric Powell
  Dessin: Eric Powell
  Couleurs: Eric Powell, Dave Stewart
  Éditions: Delcourt, collection Contrebande
  Année: 2021
  Nombre de pages: 512
 
 

Résumé de The Goon Intégrale tome 1 par Eric Powell:

Lonely Street vit au rythme des affrontements entre deux clans rivaux en guerre pour prendre le contrôle de la zone. Entre un prêtre fou avec son armée de morts-vivants et le mafieux Labrazio, c’est souvent le Goon, homme de main de Labrazio, qui fait la différence. Mais quand un jour le prêtre découvre le plus grand secret du Goon, le statu quo pourrait vaciller…
Goon, enfant livré a lui meme apres la mort de sa tante...
planche tirée de l’album

Un univers drôle et cruel.

Eric Powell, nous narre les aventures de son héros et création majeure, qu’est le Goon. Un gros balèze toujours affublé de sa casquette et prêt a distribuer des gifles. Dans un univers fantastique, à l’ambiance sombre et loufoque, l’histoire prend le temps de nous présenter son personnage ainsi que le bestiaire très WTF du titre. 
 
Sur un ton assez provocateur et irrévérencieux, l’auteur développe un univers bien moins futile et simplet qu’on aurait pu imaginer. L’univers du Goon est original avec son bestiaire plutôt surprenant et farfelus mais aussi cruel, ici point de « gentils » mais plutôt des raclures en tous genre cherchant le moyen de se faire de l’argent ou de conquérir le monde. Le mix mafieux/zombie fonctionne très bien, surtout que Powell n’est pas avare d’humour noir. Et même si on sent bien qu’il cherche un peu son style eu début de tome, une fois le premier tiers de l’aventure passé, Powell trouve le bon réglage donnant un ton assez unique à l’œuvre.
 
Les personnages de cette histoire prennent eux aussi de l’épaisseur au fur et à mesure du tome, Powell maitrisant mieux sa narration, avec des histoires mieux construites et mieux rythmées.
Le personnage central du Goon, dernier rempart des humains (et des autres personnages vivants) contre les hordes zombies, est lui aussi plus intéressant qu’il n’y paraît. Si au début, on s’attend à voir un personnage grossier et « bas du front » correspondant à son design, il s’avère finalement bien plus intelligent et malin, apportant de la finesse et un charisme certain à un design badass très réussi.
Franky, le bras droit du Goon, est lui par contre particulièrement agressif et vulgaire, mais c’est aussi l’un des ressorts humoristique de la série, notamment grâce à ses punchline.
 
Les dialogues sont d’ailleurs l’une des forces de la série, car les tirades de nos héros sont souvent tordantes et malicieuses. L’auteur démontre une certaine maitrise de l’humour (noir), et on imagine facilement chez lui, une affection pour des séries comme « Les contes de la Crypte », au vue du son second degré omniprésent ou les différents clins d’œil parsemés le long du récit.
 
 

Hellboy et le Goon font face a un monstre digne de Cthuhlu
planche tirée de l’album

Un style léché et puissant.

 Eric Powell, séduit d’abord par les qualités graphiques indéniables de son style. A la fois cartoony, et détaillés, ses personnages ont une grosse identité visuelle. Le Goon est très charismatique avec son attitude « badass » de loubard, avec sa caquette vissée sur la tête lui cachant les yeux et le marcel permettant d’apprécier la musculature du héros. De même Franky est assez réussi, car s’il n’est pas aussi baraqué que son acolyte, ses yeux énormes sans pupilles et avec son côté gâchette facile en fait un ressort humoristique et scénaristique évident, il est aussi vulgaire que bagarreur, toujours le premier à vouloir distribuer coup de pelle et zigouiller du zombie mais son « origin story » est assez émouvante et drôle..
Le reste du bestiaire que ce soit les ennemis  plus farfelus les uns que les autres ou même les membres de la garde rapproché du Goon, sont tous très drôle et travaillés. Spider, l’araignée géante, monstre marin, vampire, poulpe extraterrestre, bref rien ne nous est épargné pour notre plus grand plaisir.
Les couleurs elles aussi progressent tout au long du volume pour finir avec une qualité tout à fait honorable. Certaines pages de flashback semblent comme peintes à l’aquarelle. 
Franky sirote sa bière tranquillement pendant que le Goon règle un probleme a coup de poing...
planche tirée de l’album

Mon avis sur The Goon l’intégrale tome 1 d’Eric Powell.

La pagination importante du volume est une bonne chose car le premier tiers de l’album est assez balbutiant, avec un rythme et un humour pas forcément bien maitrisés. Mais une fois passée ce premier tiers, l’histoire semble se structurer et Powell semble plus à l’aise avec le rythme du récit avec des histoire indépendante les unes des autres tout en conservant un lien entre elles, avec le retour de personnages ou certaines conséquences liés a des récits précédents.
Eric Powell, réussi à créer une galerie de personnages drôles et attachants, dans un univers loufoque et fantastique très « contes de la crypte », le tout mise en image par un dessin qui progresse d’épisode en épisode pour atteindre une qualité impressionnante une fois la première moitié de l’album dépassé. A noter qu’en fin d’album, un épisode où le Goon rencontre et partage une aventure avec Hellboy que Powell dessine et scénarise à quatre mains avec Mike Mignola (créateur d’Hellboy), les deux titres étant chez le même éditeur US, Dark Horse Comics (les deux titres sont d’ailleurs édités chez Delcourt en France).
Si vous cherchez un univers original, gore avec une bonne dose d’humour (noire) le tout souligné par un très beau dessin, cette série possède toutes les qualités pour vous ravir.
 
Il s’agit donc d’une jolie découverte et j’ai hâte de pouvoir lire la suite des aventures du Goon et de sa bande.
A très vite
Fais découvrir cet article à tes amis

CES ARTICLES POURRAIENT T'INTÉRESSER

Laisser un commentaire

CONNECTEZ-VOUS ;)

2,739FansLike
184FollowersSuivre
56FollowersSuivre

Derniers Articles