mardi 18 juin 2024

Offrez-nous un café

Sous les bulles, l’autre visage de la BD – la bande annonce.

A l’occasion du festival International de la bande dessinée d’Angoulême, Maiana Bidegain diffusera son documentaire de 52 minutes produit par Médiakréa et écrit conjointement avec Joël Callède.
Vous y découvrirez le visage économique de la bande dessinée et la surproduction qui en découle.

La projection  se fera à Angoulême, vendredi 1er février, 18h30, suivie d’un débat, salle Nemo du cinéma de la cité de la BD.

En attendant , voici la bande annonce présentant le moyen-métrage.


Comme vous l’avez certainement aperçu dans vos librairies, de
plus en plus d’albums vous sont présentés et vendus, au point de s’y
perdre. Certaines séries dépassent facilement la vingtaine de tomes. Certains auteurs produisent plusieurs bandes dessinées par an, pour pouvoir vivre de leur passion, mais au détriment, parfois, de la qualité de leur travail.

La marge des auteurs et des éditeurs est de plus en plus réduite à cause du coût des matières premières, de l’acheminement, de la hausse de la TVA. Le pouvoir d’achat étant réduit, les BD se vendent de moins en moins. Et les plus jeunes lisent davantage de mangas, désormais, que de bandes dessinées Franco-Belge. 
Pour les éditeurs, il faut donc se diversifier davantage et proposer davantage de produits pour essayer de vendre autant. Au final, le lecteur s’y perd, prend peur et fuit.
Alors,  Qu’en pensez-vous? Y a t’ il trop de BD produites? N’hésitez pas à débattre avec nous dans les commentaires, et donner votre ressenti sur les productions de bandes dessinées actuelles, sur la qualité des albums proposés…

Fais découvrir cet article à tes amis

Laisser un commentaire

Ces articles pourraient vous plaire

Restons connectés 😉

3,474FansLike
428FollowersSuivre
146FollowersSuivre

Derniers Articles