vendredi 3 février 2023

Offrez-nous un café

Mordillo Football

Coup d'envoi de Pelé

Titre : Mordillo Football (Coup d’envoi de Pelé)
Auteur : Guillermo Mordillo
Editeur : Glenat
Année : 1981


Résumé :

Mordillo, par son dessin exceptionnel, parle (ou pas) ici de Football, un sujet cher aux Argentins.

Résumé de l’éditeur :

La poésie et le charme d’un dessin qui a fait le tour du monde, doublé d’un sens du gag inimitable. Voici Mordillo ! Qui ne connaît pas ces petits bonhommes au nez rond capables de décrocher la Lune… Un véritable concentré de magie et de lyrisme, des images inoubliables pour un plaisir inégalé…

A l’approche de la nouvelle Coupe du Monde, la réédition de cet ouvrage, un des meilleurs du maître Mordillo, est une véritable aubaine !
Pour vous présenter cet ouvrage, nous allons tout simplement laisser la parole au plus grand joueur de foot de tous les temps, Pelé lui-même :
« Je me rends compte combien le football peut être aussi source d’humour. Me laissant prendre au jeu de Mordillo, j’ai ressenti en regardant ce livre, une joie semblable à celle éprouvée en marquant un but. La conjugaison est parfaite entre ce sport, mon sport, et le sien qui consiste à dribbler avec les volutes de l’esprit. (…) J’étais loin d’imaginer qu’il connaissait aussi bien les coulisses du ballon rond. (…) Mordillo, c’est sûr, n’a pas raté son but. Puisse ce livre transmettre un message coloré de paix et de joie dans le monde. »

Mon Avis :

Cet ouvrage publié (aux éditions Glénat) pour la première fois en 1981 sous le titre « Mordillo Football », puis réédité en 2002 sous le titre « Le Foot » est une pure merveille d’humour sur le thème du foot.

Le principe est simple : L’auteur illustre une situation plutôt cocasse et parfois absurde mais toujours pleine d’humour, sur 1 page ou 2 et en 1 à 3 vignettes.

La force de Mordillo réside dans son talent à communiquer sans aucun texte dans ses vignettes, avec un trait plutôt simpliste au premier abord mais extrêmement recherché dans le fond, et toujours plein de poésie !!!

Son dessin est reconnaissable au premier coup d’œil avec ses personnages muets, gros, blancs, arrondis, pas forcément très grands… universels. Les couleurs sont chatoyantes et gaies, et le travail de mise en scène est superbement travaillé (voire parfait).

Mordillo a certainement dû prendre un grand plaisir à caricaturer l’un des sports sacrés d’Amérique du sud, et son humour est parfois cinglant mais criant de vérité, toujours bon enfant et toujours d’actualité.

Cette œuvre est un sans-faute, pas de carton (sauf celui des feuilles imprimées).

Un boulet de canon allant droit au but… celui de faire rire !

Cette BD est joyeuse, vivante et véritablement drôle!!

Je me dois de m’incliner. Je reste fair-play car à ce jeu, cette BD m’a battu à plate couture… J’ai passé un très bon moment.

Un indispensable « Must-Have » !! Une BD que tout amateur de foot se doit de posséder dans sa bibliothèque !!!

Yann
Fais découvrir cet article à tes amis
Yanndallex
Yanndallex
Je suis évidemment un passionné de BD depuis ma jeunesse. Un malheureux accident de vélo ma valu quelques jours d’hospitalisation. Ainsi ma famille, pour me faire passer le temps à l’hopital, m’offrit des exemplaires de la série des Tuniques Bleues. Cette série a été une révélation ! J’étais émerveillé de pouvoir lire des histoires humoristiques liées à des évènements dramatiques (la guerre de sécession, le racisme etc…). Je me régalais à suivre les aventures de mon personnage favori le caporal Blutch. Puis vint la pleine adolescence pour découvrir des séries plus sérieuses, ou toujours humoristiques, d’héroïque fantasy, SF ou policières (XIII, Thorgal, la quête de l’oiseau du temps, le grand pouvoir du Chninkel etc…). J’y ai découvert ainsi des styles graphiques plus travaillés, détaillés, réalistes, poétiques etc… une deuxième révélation pour m’ouvrir progressivement à la bd adulte. A ce jour j’aborde chaque nouvel ouvrage comme une surprise, une promesse d’une belle histoire, que l’on aime, ou que l’on n’aime pas. J’ai pris conscience au cours des années qu’une histoire illustrée de 48 pages, ou plus, n’était pas si facile à créer de manière scénaristique mais surtout graphiquement. Le talent n’est pas inné, et à chaque vignette, je contemple d’autant les années de travails des auteurs. J’admire les techniques graphiques (que je ne soupçonne parfois pas du tout), les choix de couleurs ou du noir et blanc, le travail sur les mises en lumière, la conception des mises en scène, le choix des plans, des effets, des perspectives, le découpage élaboré, les transitions des plans séquences etc… Bref mon œil s’est avisé, mais je n’en reste pas moins admiratif du travail réalisé et des sacrifices réalisés par chaque artiste pour offrir du plaisir à son lectorat, et cela même si l’histoire ne m’a pas forcément plu. J’aime aussi souvent à chercher d’où a pu venir l’idée de l’histoire, très souvent inspirée de fait divers, ou de l’histoire avec un grand H. Je suis aussi toujours émerveillé par la diversité des sujets traités par ce média. Cette disparité permet des livres souvent très intimes avec des témoignages poignants et durs, mais aussi de s’enrichir culturellement, s’ouvrir à des expériences inattendues, parfois loufoques et hilarantes, etc… Et elle nous promet encore de grande œuvres !!

CES ARTICLES POURRAIENT T'INTÉRESSER

Laisser un commentaire

CONNECTEZ-VOUS ;)

2,892FansLike
207FollowersSuivre
65FollowersSuivre

Derniers Articles