vendredi 12 août 2022

Offrez-nous un café

LuftBallons T1 Able Archer 83 – la chronique de haute voltige !

couverture de LuftBallons T1 de Maza, Pecau et Fernandez chez Delcourt
Série : LuftBallons

Titre:
T1 Able Archer 83

Auteurs :
Jean-Pierre Pécau (scénario), Maza (dessin) et Jean-Paul Fernandez
(couleur) et Manchu (couverture)

Editeur :
Delcourt

collection
: Neopolis

Année :
2017

Pages
: 56





Résumé :

1983.
Fury et Ovod, noms de code de deux Mig patrouillant dans le ciel de
la Baltique, tombent sur deux avions suédois qui n’ont, semble-t-il,
rien à faire là. Ils décident d’aller les avertir quand ils se
rendent compte qu’un radar les a accrochés et que ce n’est pas celui
des avions suédois…





Mon
avis :

LuftBallons
démarre comme une série d’aviation ! On est dans les airs avec
l’héroïne, Lena Strauss (alias Fury) et la voilà confronté avec
son coéquipier à un traquenard aérien. Puis, petit à petit, tout
cela bascule dans un autre genre et nous sommes rapidement plongés
en pleine série d’espionnage ! Si Lena est une redoutable pilote, sa
sœur Romi, envoyée à l’ouest, est quant à elle une espionne de
haut vol et découvre que malgré ses compétences, elle a peut-être
été repérée…

Des
traquenards aériens, des espions qui s’assassinent les uns les
autres. Vous avez saisi, on entre dans un complot qui va dépasser
tout ce petit monde et qui garde notre intérêt tout le long de ce
premier tome.

C’est
bien le récit qui rend tout cela palpitant car les deux sœurs
manquent un peu d’originalité, je trouve. La pilote impétueuse, qui
ne se laisse pas marcher dessus et l’espionne sur le qui-vive. Leur
passé trouble soulève des questions qui, certes, nous intéressent
mais leur caractère reste assez classique.

A
mon avis, vous serez plus emporté par cette intrigue sinueuse, où
l’on nous place non pas des deux côtés, USA et URSS mais plutôt
des deux côtés du mur. Si, rappelez-vous le mur de Berlin, qui
était encore debout et bien portant en 1983. On se retrouve donc des
deux côtés du mur mais dans le même camp, avec les pilotes à
l’est et les espions à l’Ouest. Ce qui fait qu’on est plongé dans
la même ignorance qu’eux. Et notre avantage sur ce petit monde et
que nous sommes avec chaque personnage alors que Lena ignore tout de
ce que fait sa sœur.

Et
quand il s’agit de prendre l’air, les scènes d’avions avec Lena sont
suffisamment intenses.


Page de LuftBallons T1 de Maza, Pecau et Fernandez chez Delcourt

Vous ne sentez pas le vent souffler sur vos ailes ?


Si
Jean-Pierre Pécau se fend d’une belle histoire, enfin, d’un bon
début d’histoire car il faut attendre la suite pour voir comment
vont évoluer les choses, aux crayons, Maza nous offre un dessin
réaliste qui devrait satisfaire les fans d’aviation qui retrouveront
Mig, Tomcat et autres appareils volants classiques de cette période.

Si
le réalisme fige un peu les personnages et les actions, cela ne se
sent pas du tout une fois les amarres larguées et les avions en
plein air.

Les
couleurs ocres sur terre et bleu éclatant dans le ciel permettent un
contraste entre les deux mondes, rappelant que les complots
terrestres s’effacent (avec peine, car ils sont bien tentaculaires)
devant les nuages ensoleillés.



Cette
série au style graphique réaliste mais légèrement figé, selon
moi, vous entraînera tout doucement dans son intrigue. Et le combat
qui s’annonce sur la couverture ne se déroulera pas uniquement dans
les cieux, mais également au sol. Affaire à suivre ?



Zéda
dans les airs !



"WORLD WAR PLANE", strip de Zéda pour illustrer chronique 7BD sur LuftBallons T1 de Maza, Pecau et Fernandez chez Delcourt




David

Inscrivez vous à notre newsletter :


Fais découvrir cet article à tes amis

Ces articles pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Connectez-vous ;)

2,603FansLike
151FollowersSuivre
49FollowersSuivre

- Un peu de Pub-

Derniers Articles