mercredi 17 août 2022

Offrez-nous un café

L’extraordinaire Abécédaire de Zoé Marmelade, la chronique abécédairisée

Couverture de "L'extraordinaire Abécédaire de Zoé Marmelade" par Guillaume Bianco et Marie Pommepuy chez Soleil
Titre:
L’extraordinaire Abécédaire de Zoé Marmelade

Auteur :
Guillaume Bianco (scénario), Marie Pommepuy (dessin)

Éditeur :
Soleil

Collection
: Métamorphose

Année :
2019

Page
: 128




Résumé :


Il
pleut. Zoé s’ennuie, malgré la présence de son petit chien
Nunuche. Comment passer le temps ? Et bien pourquoi ne pas aller
chercher un livre sur les étagères du bureau et se plonger dans ces
vieilles pages ? Zoé trouve un gros abécédaire et commence alors
un voyage enchanteur dans un monde de contes, de légendes, de
lettres, d’illustrations, de bandes dessinées et de petites
nouvelles…



Mon
avis :




Le
scénario :


Ce
livre porte bien son nom, c’est effectivement un très bel
abécédaire. Une grande lettrine illustrée sur une page, dotée
d’une page utilisant au mieux la lettre illustrée et un très beau
dessin sur la page d’en face. Mais ça ne s’arrête pas là. En
effet, l’introduction qui plonge Zoé dans l’Abécédaire, dans la
logique de ses aventures, la fait apparaître sur chacune des
illustrations des lettres. 

 


Si
ce n’était que cela, cet album ferait cinquante-deux pages et ce
serait plié. Mais Guillaume Bianco va plus loin. Le récit présente
en alternance, par rapport aux célèbres phrases d’abécédaire, par
exemple, pour la lettre A, « Un alligator albinos avale de l’air
en apesanteur et n’arrive pas à s’asseoir sur l’armoire. », un
récit parallèle, un petit conte mettant en scène Zoé dans un
monde imaginaire où les animaux sont bien présents, parlent et
s’habillent sans devenir pour autant anthropomorphes. Faire la queue
chez le vétérinaire pour aider un dalmatien débile à retrouver
ses tâches, gérer une limace géante qui se balance sur sa lampe de
plafond et d’autres mésaventures encore attendent la jeune fille.
Toujours accompagnée par Nunuche, Zoé croise tout un tas d’animaux
et vit une pléthore d’aventures racontées de deux manières, en BD
ou bien sous forme de petites nouvelles écrites.

Quand
une histoire s’achève, on retourne à l’abécédaire pour quelques
lettres et tout repart.

Sans
oublier l’illustration finale s’étalant sur plusieurs pages,
repliées dans la BD et l’indispensable lexique qui permet de trouver
la définition des mots utilisés. Vous pensez que c’est superflu ?
C’est que vous savez sans doute déjà ce qu’est un Xérus Xylophage
! Moi, je nele savais pas et j’ai été heureux que ce soit expliqué
en fin de BD.

Cet
abécédaire est une belle histoire, ou plutôt devrais-je dire une
belle somme d’histoires à parcourir en famille.

L’occasion
pour petits et grands de rire ensemble à ce monde farfelu, loufoque
et très drôle, tout en apprenant quelques mots…



page de "L'extraordinaire Abécédaire de Zoé Marmelade" par Guillaume Bianco et Marie Pommepuy chez Soleil
Libérés des contours de la case, les fonds des dessins se confondent parfois avec le blanc des gouttières.

Le
dessin :


Marie
Pommepuy se charge des dessins et des couleurs. Elle crée dans un
style aux traits très fins une galerie d’animaux attachants, – sans
oublier Zoé, la seule humaine de l’histoire – et nous offre des
aquarelles formidables qui nous font nous attarder sur un ciel, un
décor, un arbre, voire même sur un Koala en Kimono.

Les
planches sont découpées en plusieurs bandes de quelques dessins. Je
ne parle pas de cases car il n’y en a aucune dans ce recueil. Les
dessins, libérés dans la page, se suivent de manière classique
jusqu’à ce que l’un d’entre eux prenne plus de place que ses
compères et occupe une belle partie de la page. Mais l’on n’est
jamais perdu pour autant dans la lecture. Et c’est un plaisir de
suivre Zoé et Nunuche dans cet univers aérien.

Si
beaucoup d’animaux parlent au cours de ce récit, je suis resté
étonné que le pauvre Nunuche n’ait pas eu droit à la parole, même
pour un tout petit moment. Mais finalement, n’est-ce pas lui qui, par
son attitude purement canine, comparée aux autres animaux qui
parlent et se tiennent habillés d’un rien – parfois un chapeau -,
fait le pont entre l’imaginaire de cet abécédaire et le monde réel
?



Conclusion
:


L’extraordinaire
Abécédaire de Zoé Marmelade est un beau recueil mélangeant BD,
textes, illustrations et… abécédaire ! Vous pourrez passer un
moment de partage en famille à découvrir et peut-être même à
imaginer avec vos enfants de nouvelles aventures pour Zoé…




Zéda
rencontre Zoé Marmelade pour un abécédaire assez particulier…



"LA BAISSEE D'AIR", strip de Zéda pour illustrer chronique 7BD sur "L'extraordinaire Abécédaire de Zoé Marmelade" par Guillaume Bianco et Marie Pommepuy chez Soleil





Inscrivez vous à notre newsletter :


Fais découvrir cet article à tes amis

Ces articles pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Connectez-vous ;)

2,610FansLike
155FollowersSuivre
52FollowersSuivre

- Un peu de Pub-

Derniers Articles