jeudi 11 août 2022

Offrez-nous un café

Intro 7BD sur les pesonnages féminins originaux !

Bonjour à tous,



Ce beau mois de mars semble nous
annoncer un printemps fort doux et agréable. Mais, contre toute
attente, ce n’est pas l’arrivée du printemps que nous allons fêter
en fanfare cette semaine avec nos 7BD du mois.

Au cas où vous l’auriez déjà oublié,
le 8 mars était la journée internationale des droits de la femme !
Est-ce un pas de plus vers la parité ? Nous, on pense qu’il faut
effectivement agir pour atteindre un traitement professionnel
indifférent que l’on soit homme ou femme, et toutes les initiatives
allant dans le bon sens sont bonnes.

Et nous avons hâte qu’arrive le jour
où l’on ne voudra pas croire qu’à une époque, une femme gagnait
souvent moins bien qu’un homme pour le même poste et à niveau de
compétences égal.

Mais il est bon de rappeler que la
parité, ce n’est pas assimiler hommes et femmes comme identiques,
mais les traiter sur un pied d’égalité ! Vous vous rappelez,
liberté, égalité, fraternité… Traiter les gens d’égal à égal,
en acceptant toutes leurs différences sans les considérer comme des
défauts leur fermant des portes et des droits.


Nous, ce mois-ci, on a pris la décision
de vous parler de BD mettant en scène des femmes de caractère, des
femmes originales, des femmes sortant de l’ordinaire. Des femmes qui
méritent tout autant que nos héros habituels d’être sur le devant
de la scène. Et bien, nous ne sommes pas le 8 mars, certes mais sur
cette semaine de fin mars, voici l’occasion de découvrir des
personnages de BD, des héroïnes, pas forcément super-héroïnes
mais toutes héroïnes super !

On est allé regarder dans différents
coins du monde pour vous ramener tout cela. Et dans ce petit panel
international, vous aurez l’occasion d’aborder sept BD, sept recueils
anciens ou modernes, en couleur ou en noir et blanc, qui font une
belle place aux femmes, enfin, à des femmes que vous n’oublierez
pas.

L’idée n’est pas de clamer haut et
fort qu’il faut qu’il y ait autant de héros homme que femme, mais
bien de rappeler que la BD se doit de faire une belle place aux
personnages féminins, à leurs qualités autant qu’à leurs défauts,
afin que ces protagonistes nous offrent des histoires émouvantes,
tristes ou drôles, et en tous les cas originales.



Je n’ai jamais accroché au concept de
BD « Girly ». Pour moi, que l’auteure soit une femme ou
que les héroïnes parlent de leur vie en rose en bonbon ne peut pas
définir un genre de BD et ne veut surtout pas dire que cela
s’adresse forcément au filles ! Vous imaginez des BD « Boyzy »
? Non , alors ! Bon, vous pourrez dire que les japonais font des
classifications en fonction du public, Shonen, Shojo, mais cela
définit aussi un genre d’histoire ! Libre à toutes les filles du
monde de s’éclater à lire Sword Art OnLine, et à tous les garçons
de la terre de s’émouvoir devant Nana. Personnellement, quand on m’a
annoncé que Nana était un shojo, je me suis dit « Je suis pas
dans la cible ? Ben mince alors, moi, j’aime bien l’histoire de ces
deux filles que tout oppose et j’ai hâte de savoir comment ça va se
finir!  » Et à mon avis, les auteurs de ces histoires seraient
bien heureux de savoir que leur récits touchent un plus large public
que la classification qu’on leur a donnée !



Je me souviens, quand je lisais des BD
enfants, qu’à côté de Bob Morane, Achille Talon, Gaston Lagaffe et
Thorgal, il y avait Natacha, Julie Wood, Aria et Yoko Tsuno ! Je
n’avais pas conscience qu’elles étaient si peu nombreuses car pour
moi, c’était encore plus important de découvrir les nouvelles
aventures de Yoko Tsuno que celle de Bob Morane !

Je m’étais attaché à ce personnage
féminin et plus que cela, je m’y identifiais parce que ses valeurs,
les idées qu’elles défendaient, avaient quelque chose d’universel
et surtout quelque chose qui me parlait profondément. Je me fichais
éperdument de savoir si cette BD s’adressait à des garçons ou à
des filles. Pour moi, Yoko Tsuno était une aventurière et je
voulais être de ses aventures, au même titre que j’aurais suivi
Jonathan (de Cosey) au bout du monde.

Et je pense que c’est cela qui compte
le plus, qu’un personnage de BD vous emmène, et que l’on puisse
s’identifier à lui, que ce soit un homme ou une femme, et que vous ayez envie de plonger dans ses aventure, qu’il soit une femme ou un homme.



Alors on espère sincèrement que ces
sept BD vont vous donner envie de découvrir ces personnages de
femmes mais surtout leurs univers, leurs histoires et que vous
continuerez à lire et lire encore des BD, en vous attachant à leurs
protagonistes, hommes ou femmes, sans vous poser de questions !





Zéda soutient à sa manière la
Journée Internationale des Droits de la Femme !



"LE GARS LENT !" Strip de Zéda pour illustrer edito 7BD pour les 7BD du mois spécial femmes originales !




David
Inscrivez vous à notre newsletter :


Fais découvrir cet article à tes amis

Ces articles pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Connectez-vous ;)

2,602FansLike
150FollowersSuivre
49FollowersSuivre

- Un peu de Pub-

Derniers Articles