vendredi 19 août 2022

Offrez-nous un café

Intro 7BD Du Mois, thème Anniversaire !

Bonjour à tous,




C’est un bonjour de bonheur. En effet,
je vous écris de Paris. Détail d’habitude sans aucun intérêt.
Mais si vous lisez cette salutation tant de fois ressassée et
rabâchée, c’est que vous êtes en vie. Peut-être étiez-vous loin
du fracas qui a frappé la capitale ce fameux vendredi noir,
peut-être étiez-vous trop proche de ces attentats, dans tous les
cas, vous faites partie, comme moi, de ceux qui sont encore là pour
jouir de la vie – et nous sommes nombreux -.



Alors je vous le dis tout net, que vous
soyez un gars sympa ou un crétin fini, je suis heureux de ne pas
vous compter au nombre des victimes !



Il faut se rappeler que plus d’une
centaine de personnes n’ont pas eu cette chance. Peut-être, parmi
vos proches, certains font partie des victimes.



Toutes mes pensées vont vers elles. Mes
pensées, certes mais aussi, bien sûr, celles de toute l’équipe 7BD
: Florian, Juju, Yann, Lionel, Chantal, Martin s’envolent vers ceux
qui n’auront plus jamais la chance de pouvoir lire ces quelques mots
et aussi à leurs familles et proches, ceux pour qui les jours à
venir seront les plus durs.



La vie a perdu, mais la vie a gagné !



Nous allons donc aborder nos sept BD du
mois sous le signe de l’anniversaire. Car nous voulons vous dire que
la chance qui a été donné à nombre d’entre nous – celle de ne pas
être ce vendredi 13 au mauvais endroit au mauvais moment -, il faut
l’apprécier.



Que ce soit égoïstement – car nous
sommes en vie et c’est tant mieux pour nous – ou de manière plus
altruiste – car nous pouvons vivre encore, pour ceux que nous avons
perdus et qui ne vivent plus – .




Et aussi, de manière plus
inconséquente et légère car 7BD va fêter ses cinq ans le mois
prochain. On s’y prend à l’avance, mais les circonstances nous
pressent.






Ce n’est pas ce que vont raconter ses
sept BD le plus important. Le plus important, c’est ce qu’elles
symbolisent. Des anniversaires, des fêtes, des moments de bonheur,
pour les héros de ces BD ou pour leurs auteurs. Vous, qui me lisez,
toi, qui parcourt cette page, tu as forcément quelqu’un à qui tu
penses, là, tout de suite, parent, ami, connaissance, vieux pote,
dulcinée, amoureux, conjoint, compagne, enfants, frères, sœurs peu
importe tant qu’il est encore en vie.






N’attends pas d’avoir lu les sept BD
dont on va te parler, n’attends pas d’en avoir lu même une,
n’attends même pas d’avoir fini de lire cette page, décroche ton
téléphone, appelle et va retrouver celui, celle ou ceux à qui tu
penses maintenant. Et serrez-vous dans les bras l’un de l’autre, car
vous êtes vivants et que vous allez continuez à vivre… Jusqu’à
ce que la chance tourne. Alors savourons cette chance !






Ces BD d’anniversaire, nous les
chroniquons parce que nous sommes encore là pour le faire et nous
les dédions à vous qui êtes aussi encore là pour nous lire et
surtout à ceux qui nous manquent.






Zéda aussi sort ses bougies…




HAPPYVERSAIRE Strip de Zéda pour illustrer intro des 7BD du mois spécial anniversaire








PS : A titre personnel, je voulais
aussi écrire qu’à mes yeux, ce que nous devons également retenir
de ces attentats, c’est qu’ils ne sont que feu de paille dans
l’incendie qui embrase notre planète. Alors que j’écris, que vous
me lisez, que vous appellerez les êtres aimés, des dizaines
d’autres personnes meurent dans le monde, victimes des tirs, des
bombes, de la haine de terroristes revendicateurs, mais aussi de la
misère, de la guerre, de la famine, dans l’insouciance et
l’ignorance générale. Parfois, nous ne le savons même pas, à
Paris, ici. Nous avons eu la chance que le monde nous regarde. Mais
n’oubliez jamais que loin de nous, maintenant, un gamin a
probablement perdu sa famille dans un attentat ou un crime de guerre
et qu’il serait ému de savoir qu’à l’autre bout du monde, quelqu’un
allume une bougie pour mettre à sa fenêtre en mémoire de la
défunte famille de ce pauvre enfant.



Alors ne laissez pas revenir
l’indifférence et quand vous lirez qu’un massacre a occasionné tant
de morts dans un pays que vous ne sauriez pas forcément placer sur
une carte, rappelez-vous qu’ils vivent ce qu’on a vécu et souvent
même pire encore. Rappelez-vous que ces morts sont des humains, avec des
noms, des familles, des souvenirs, des rêves inaboutis et pas juste un nombre de dégâts
collatéraux sur une liste.



Et si vous voulez prier, ne le faites
pas que pour Paris, priez pour le monde !
Fais découvrir cet article à tes amis

Ces articles pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Connectez-vous ;)

2,614FansLike
156FollowersSuivre
52FollowersSuivre

- Un peu de Pub-

Derniers Articles