vendredi 12 juillet 2024

Offrez-nous un café

Dents D’ours T1: Max

Titre: Dents D’ours T1: Max
Auteur: Yann et Henriet
Editeur: Dupuis
Année: 2013
Résumé:


Trois enfants, Max, Werner et Hanna,
amis depuis l’enfance en Silésie dans les années 30 vont voir leur
amitié mis à rude épreuve lorsque la guerre va les séparer
violemment.





Mon avis:


Dès la première page, on entre dans
le thème principal de la BD : l’aviation, avec une bataille aérienne
ayant lieu en plein milieu du Pacifique. Le dessinateur a choisi
d’avoir un grand espace de travail pour laisser à la bataille le
temps de se développer avec de très grandes cases comme la toute
première mesurant une demi-page qui est déjà éblouissante avec
ces jeux de lumière jaune orangé dans le ciel pouvant nous faire
penser à un coucher de soleil. Directement, on sent un souhait de
mettre les graphismes en avant, de montrer leur importance.
D’ailleurs, les avions sont extrêmement impressionnants, on voit une
réelle volonté de nous en mettre plein la vue par ce réalisme
presque troublant : les traits sont minutieux, il y a cette précision
du détail et cette finesse dans le coup de crayon qui permet
d’enchaîner les cases plus facilement. 

Il y en a une qui m’a
beaucoup marqué, la première de la page 8, avec cet avion qui sort
de la vignette nous donnant l’impression qu’il va s’écraser sous nos
yeux attentifs à chaque prouesse du pilote. Pour finir avec les
dessins, j’ai remarqué qu’Henriet aimait énormément commencer par
une grande illustration pour souligner un changement de lieu, ce qui
est très clair, précis et évite au lecteur de s’emmêler
dans les différentes périodes puisque l’élément essentiel de
l’album réside dans les flashbacks qui ont plus d’intérêts que les
combats aériens. En effet, ce sont ces retours en arrière le moteur
de la BD, c’est grâce à cela que l’on pourra comprendre cette fin
tellement intrigante et inattendue que le second tome se fait
attendre avec impatience. 
Cette série sera sûrement une trilogie
étant donné que le premier porte le nom d’un des trois héros. Vous
allez évidemment me demander pourquoi « Dents d’Ours » a été un
bouleversement dans ma vie. En réalité, elle m’a énormément
touché car on sent une véritable sincérité dans les protagonistes
et le rendu est tellement authentique. De plus, après l’avoir lu, je
me suis mis à m’intéresser à l’aviation alors que la lecture
d’albums tels que « Blue Danny » ne m’avait fait aucun plaisir. En
somme, un album à mettre entre de bonnes mains. 
Fais découvrir cet article à tes amis
David
Davidhttp://www.davidneau.fr
Scénariste pour le jeu vidéo, le podcast et le cinéma, auteur-réalisateur de court-métrages animés, auteur dessinateur la BD numérique "Zéda, l'Odyssée du quotidien", enseignant à l'ICAN en BD numérique, et chroniqueur BD bien spûr. Sans oublier passionné de musique et de... BD ! Tout est dit.

Laisser un commentaire

Ces articles pourraient vous plaire

Restons connectés 😉

3,461FansLike
440FollowersSuivre
146FollowersSuivre

Derniers Articles